À la découverte des différents types d’huiles essentielles de romarin

Publié le 10 avril 2020
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

À la découverte des différents types d’huiles essentielles de romarin
Omega Alpha FR (immunité)

Dans cet article, nous explorons le romarin officinal (Rosmarinus officinalis), qui génère des chémotypes.

Bien qu’il s’agisse de la même plante, du même genre (romarin) et de la même espèce (officinal), on retrouve principalement trois chémotypes qui différencient les essences qu’elle produit : le camphre, le cinéole et la verbénone, dont les effets médicinaux sont bien distincts.

 

Explorons leurs propriétés thérapeutiques :

 

Romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum)

Lorsque le romarin officinal pousse en Provence, son huile essentielle comporte une molécule cétonique de camphre qui possède de grandes propriétés décontractantes musculaires. Elle soulage les douleurs liées aux muscles contracturés qui barrent le dos, le cou et toute autre partie du corps, telles que les torticolis, lumbagos, crampes, rhumatismes, etc. C’est en massage sur les zones endolories que cette huile essentielle est la plus efficace, particulièrement lorsqu’elle est associée à des huiles antispasmodiques, relaxantes et analgésiques, comme le basilic, le petit-grain bigaradier et le thé des bois.

L’odeur du camphre est connue des personnes qui utilisent des onguents tels que le « baume du tigre ». Notons toutefois que dans ces baumes, la molécule du camphre est isolée pour être ensuite utilisée seule. Cet usage de la molécule de camphre est à éviter, car son potentiel neurotoxique est exacerbé lorsque les autres molécules contenues dans l’huile essentielle ne sont pas présentes pour en tamponner les effets. Afin d’en retirer tous les bienfaits, tâchons ainsi de toujours conserver le totum aromatique d’une plante aromatique, c’est-à-dire la totalité des molécules qui y sont présentes.

Dans le romarin à camphre, la concentration de la molécule camphrée se situe à environ 30 %. Pour cette raison, cette huile sera évitée chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, ainsi que chez les enfants et les bébés. Elle ne sera ni diffusée ni utilisée dans le bain ; cependant, elle fera beaucoup de bien dans des formules cutanées, destinées à décontracter les muscles endoloris et à réduire les spasmes musculaires.

 

Romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum)

Lorsque le romarin officinal croît dans des pays magrébins, comme au Maroc, c’est la molécule de cinéole, issue de la famille des oxydes, qui se retrouve en plus grande concentration (30 % en moyenne). Cette molécule, aussi appelée eucalyptol, confère à l’huile essentielle son odeur caractéristique et les propriétés expectorantes qui lui sont associées.

L’huile de romarin à cinéole est très sécuritaire et peut être diffusée, ajoutée à l’eau du bain, intégrée dans des suppositoires et massée sur la peau. Elle aide à dégager les voies respiratoires encombrées par du mucus et à aérer les poumons et les bronches.

Afin de profiter au maximum de ses propriétés décongestionnantes, deux voies d’utilisation sont à privilégier : la diffusion et les suppositoires.

Si la première semble logique, la deuxième est moins intuitive, mais c’est bien celle dont la rapidité et la force d’action en étonneront plus d’un. Pour l’utiliser de cette façon, il est possible d’apprendre à fabriquer soi-même ses suppositoires ou de les faire faire par un spécialiste en services d’apothicaire.

L’huile essentielle de romarin à cinéole stimule également l’énergie et la concentration. De récentes études ont d’ailleurs confirmé les grandes propriétés de l’huile de romarin à cinéole sur la stimulation de la mémoire chez les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Elle peut ainsi être ajoutée au diffuseur (en combinaison avec de l’huile essentielle de sapin et d’essence de citron) et appliquée à raison de deux ou trois gouttes sur les avant-bras lorsque la fatigue ou la baisse de concentration se fait sentir au cours de la journée.

Enfin, le romarin à cinéole est reconnu pour favoriser la pousse des cheveux. Afin de stimuler leur croissance, ajouter 60 gouttes de l’huile essentielle à 100 g de shampoing naturel et utiliser comme à l’habitude, en laissant le shampoing reposer quelques minutes avant de le rincer.

 

Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum)

Alors que le climat de Provence stimule la production de camphre et celui du Maroc, du cinéole, les conditions climatiques de la Corse favoriseront, quant à elles, la production de la verbénone dans le romarin officinal. Comme le camphre, la molécule de verbénone fait partie elle aussi de la famille des cétones et lui conférera des propriétés régénérantes, tant pour le foie que la peau.

Pour profiter des propriétés de l’huile essentielle de romarin à verbénone, elle sera principalement utilisée en interne, par voie orale et par voie cutanée. Aussi est-elle particulièrement intéressante à utiliser au printemps, lors de cures printanières et pour stimuler les fonctions hépatiques.

Pour ses effets régénérateurs cutanés, quelques gouttes seront ajoutées à une crème destinée à la peau du visage ou appliquées sur une peau abîmée ou atteinte d’eczéma.

Bien que la verbénone soit une molécule cétonique à faible risque, toute huile essentielle contenant une ou des molécules de la famille des cétones ne sera ni diffusée ni utilisée dans le bain ou chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes.

 

Les chémotypes du romarin officinal

Malgré la proximité géographique des différents endroits où pousse le romarin, il est impressionnant de constater à quel point les huiles essentielles qui en découlent sont si différentes les unes des autres. Il est ainsi erroné de parler d’huile essentielle de « romarin » sans en spécifier le chémotype, qui doit impérativement apparaître sur l’étiquette de la bouteille d’huile essentielle. L’étude des propriétés thérapeutiques des romarins à camphre, à cinéole et à verbénone illustre bien l’importance de connaître les différences entre leurs chémotypes disponibles afin d’en retirer tous les bienfaits et d’éviter tout risque d’inefficacité, voire d’accidents.

 

Formules thérapeutiques

Huile à massage pour lumbagos et torticolis

Dans une bouteille à pompe de 120 ml

Durée de vie : 1 an

  • 100 ml d’huile de pépins de raisins
  • 20 ml d’huile de ricin
  • 40 gouttes d’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de thé des bois (Gaultheria procumbens)
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de petit-grain bigaradier (Citrus aurantium ssp aurantium)

Mélanger les ingrédients dans la bouteille. Masser sur la région endolorie et contractée trois fois ou plus par jour, jusqu’à décontraction et relaxation des muscles atteints.

 

Formule décongestionnante pour voies respiratoires encombrées

Dans une bouteille d’huile essentielle de 15 ml

  • 5 ml d’huile essentielle de romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum)
  • 5 ml d’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum)
  • 5 ml d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)

Mélanger les trois huiles dans la bouteille. Diffuser 20 gouttes du mélange pendant 20 minutes, 3 fois par jour. Cette formule aidera également à assainir l’air, surtout durant les périodes froides, lorsqu’il est plus difficile d’aérer régulièrement les maisons.

 

Formule pour peau abîmée

Dans un pot de 100 ml

  • 100 g de lotion de base neutre
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Bois de Hô (Cinnamomum camphora var. glavescens)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon (Pelargonium asperum var. bourbon)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum)

Dans 100 ml de crème naturelle neutre, incorporer les huiles essentielles. Bien mélanger.

Appliquer une à deux fois par jour sur la peau abîmée par une cicatrice, de l’eczéma, des vergetures, etc. Cette crème peut être utilisée autant sur la peau du visage que du corps.

 

Formule tonifiante pour la concentration et la mémoire

Dans une bouteille d’huile essentielle de 15 ml

  • 50 gouttes d’essence de citron (z) (Citrus limonum)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)

Incorporer les gouttes d’huiles essentielles dans la bouteille. Diffuser 15 gouttes, 3 fois par jour. L’odeur de cette formule est non seulement sublime, mais elle stimulera aussi les fonctions mentales et cognitives.

 

Bonne découverte des différentes huiles de romarin officinal !

Merci à Sarah Milon, stagiaire en aromathérapie, pour sa collaboration.