À la (re)découverte d’huiles essentielles de plantes aromatiques du Québec !

Publié le 30 octobre 2023
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

À la (re)découverte d’huiles essentielles de plantes aromatiques du Québec !
Now pour mai 2024

Je l’admets, j’ai un intérêt sans bornes pour les huiles essentielles du Québec ! Nos plantes aromatiques me fascinent, tant pour leur beauté et leur variété que pour leurs grandes et vastes vertus thérapeutiques.

Nous connaissons bien les huiles essentielles qui proviennent des conifères, telles que celles du sapin baumier, de l’épinette noire et du pin blanc, mais il existe aussi de nombreuses huiles essentielles provenant de plantes aromatiques, moins bien connues et qui méritent de l’être !

Voici un aperçu de quelques-unes d’entre elles :

 

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

L’achillée millefeuille, également connue sous le nom « herbe à dinde », est une plante commune aux jolies fleurs blanches ou roses, qui fleurit tout l’été. Ses feuilles sont finement découpées en de multiples segments, d’où son nom évocateur « millefeuille ». Ces caractéristiques rendent son identification facile et la distinguent aisément d’autres plantes similaires telles que la carotte sauvage et la valériane.

L’huile essentielle d’achillée millefeuille possède des propriétés anti-inflammatoires, antihistaminiques, antiprurigineuses, cicatrisantes et phytoestrogéniques attribuables à sa concentration en chamazulène, une molécule bleutée hautement thérapeutique. Elle est utile pour soigner les allergies, l’eczéma, les névralgies, l’urticaire et les varices, mais à éviter chez les femmes enceintes et qui allaitent. Ses vertus s’apparentent à celles des huiles essentielles de camomille allemande et de tanaisie annuelle.

 

Agastache fenouil (Agastache foeniculum)

L’agastache fenouil, appartenant à la famille des menthes, est une plante mellifère ravissante qui attire de nombreux insectes, papillons et oiseaux pollinisateurs tout au long de l’été. Elle dégage une agréable odeur d’anis ou de réglisse.

 L’huile essentielle d’agastache fenouil est riche en estragol et possède des vertus antihistaminiques, antispasmodiques, carminatives, digestives et neurorégulatrices. Ses propriétés sont similaires à celles des huiles essentielles de basilic exotique et d’estragon, et elle est particulièrement efficace pour apaiser les allergies, l’anxiété, les crampes musculaires et intestinales ainsi que les ballonnements.

 

Houblon (Humulus lupulus)

Le houblon fait partie de la même famille que le cannabis et est utilisé dans la confection de la bière. C’est à partir de ses cônes qu’est produite l’huile essentielle de houblon.

L’huile essentielle de houblon possède des propriétés analgésiques, antihistaminiques, antispasmodiques, phytoestrogéniques et sédatives. Elle soigne les allergies saisonnières, l’anxiété, l’arthrite, les bouffées de chaleur, les douleurs chroniques, l’insomnie, les spasmes et le SPM. Elle est à éviter chez les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que chez les jeunes enfants en raison de ses vertus phytoestrogéniques. Ses propriétés ressemblent à celles des huiles essentielles de sauge sclarée, de camomille noble et d’ylang-ylang.

 

Menthe à épis (Mentha spicata)

Plante introduite, la menthe à épis a la particularité de former de grandes colonies. Son agréable odeur piquante et sucrée est caractéristique et très appréciée. Elle est largement utilisée dans la confection de nombreux produits alimentaires, notamment de bonbons, de sirops et de gomme à mâcher.

L’huile essentielle de menthe à épis possède de belles propriétés antinauséeuses, cicatrisantes et mucolytiques. Elle est utile dans le soin des troubles digestifs, des cicatrices et des encombrements pulmonaires. Elle remplace bien l’huile essentielle de menthe verte provenant de l’Europe et est à éviter chez les femmes enceintes, les femmes qui allaitent, les bébés et les enfants en raison de sa richesse en cétones.

 

Tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare)

La tanaisie vulgaire pousse en denses colonies et abonde durant tout l’été. Son identification est facile grâce à ses feuilles dentées et à ses petites fleurs sans pétales, qui rappellent le cœur des marguerites. Son doux parfum attire les abeilles, les papillons et autres insectes pollinisateurs, qui en raffolent et qui s’en délectent.

L’huile essentielle de tanaisie vulgaire est analgésique, antiparasitaire et antispasmodique. Elle permet d’apaiser les contractures musculaires, les lombalgies, les onychomycoses, le pied d’athlète et les verrues. Elle contient beaucoup de cétones et pour cette raison, les femmes enceintes, les femmes qui allaitent ainsi que les enfants et bébés s’en abstiendront. Ses propriétés sont semblables à celles de l’huile essentielle de la sauge officinale.

 

Vergerette du Canada (Erigeron canadensis)

La vergerette du Canada, une charmante plante herbacée appartenant à la famille des marguerites, fleurit simultanément avec les asters, la verge d’or du Canada et d’autres espèces de vergerettes, vers la fin de l’été. Son inflorescence très ramifiée et touffue dans la partie supérieure de la plante lui donne l’aspect d’une queue de renard ou d’un coton-tige, ajoutant ainsi une touche distinctive à son apparence.

L’huile essentielle de vergerette du Canada est hépatotonique, régulatrice cardiovasculaire et sédative. Elle est efficace dans le soin de l’anxiété, de la congestion du foie, de l’hypertension artérielle et des palpitations cardiaques. Elle est dispendieuse, mais seules quelques gouttes suffisent pour en retirer tous les bienfaits. Ses vertus sont semblables à celles des essences de zeste de citron et de pamplemousse, ainsi que celles de l’huile essentielle de verveine des Indes.

 

Quelques formules pour les découvrir !

Voici quelques formules permettant d’incorporer ces huiles essentielles dans la pharmacie naturelle :

  • Urticaire, feu sauvage

À visée antihistaminique, apaisante et anti-inflammatoire

1 c. à thé (5 ml) de lotion neutre

3 gouttes d’huile essentielle d’achillée millefeuille

Verser la lotion neutre dans un petit pot en verre ambré. Ajouter les gouttes d’huile essentielle et bien mélanger. Appliquer sur la région atteinte trois fois par jour ou plus selon l’intensité des démangeaisons.

 

  • Rhume des foins

À visée antihistaminique

1 goutte d’huile essentielle d’agastache fenouil

Verser la goutte d’huile essentielle dans un quart de cuillère à thé (1 ml) d’huile de chanvre et avaler. Répéter deux fois dans la journée après les repas. Continuer pendant sept jours. Peut être utilisée autant en prévention qu’en soulagement.

 

  • Arthrite, crampes

À visée analgésique, anti-inflammatoire et antispasmodique

 2 gouttes d’huile essentielle d’agastache fenouil

2 gouttes d’huile essentielle de houblon

1 goutte d’huile essentielle de tanaisie vulgaire

Verser les gouttes dans une cuillère à thé (5 ml) d’huile de tournesol ou de lotion neutre. Masser les régions douloureuses trois fois par jour.

 

  • Ballonnements, indigestion, nausées

À visée digestive, carminative, hépatotonique

1 goutte d’huile essentielle d’agastache fenouil

1 goutte d’huile essentielle de menthe à épis

Verser les gouttes dans un quart de cuillère à thé (1 ml) d’huile de chanvre et avaler après les repas.

 

  • Ménopause difficile, syndrome prémenstruel (SPM)

À visée tonifiante hormonale

1 goutte d’huile essentielle d’achillée millefeuille

1 goutte d’huile essentielle d’agastache fenouil

1 goutte d’huile essentielle de houblon

Verser les gouttes dans une cuillère à thé (5 ml) de lotion neutre naturelle et masser sur le bas-ventre deux ou trois fois par jour. Appliquer également trois gouttes d’huile essentielle d’épinette noire sur la région des reins, pures ou légèrement diluées dans une huile végétale ou une lotion naturelle. Poursuivre pendant une semaine, prendre une pause d’une semaine et reprendre au besoin.

 

  • Palpitations cardiaques, tachycardie

À visée calmante et hypotensive

1 goutte d’huile essentielle de houblon

1 goutte d’huile essentielle de vergerette du Canada

Verser les gouttes dans une cuillère à thé (5 ml) d’huile végétale et appliquer sur les avant-bras et sur la région du cœur, deux à trois fois par jour.

 

Si les huiles essentielles de conifères du Québec sont largement connues, il est intéressant de rappeler que notre belle province regorge également de nombreuses plantes aromatiques à partir desquelles des huiles essentielles aux vertus thérapeutiques remarquables sont produites. Ces trésors aromatiques méritent d’être découverts et reconnus, car ils représentent une source locale importante de phytomédecine naturelle. Avant de se tourner vers des huiles essentielles venues d’ailleurs, il est judicieux d’explorer d’abord ces richesses botaniques boréales ! Bonne découverte !