À l’ère de la haute vitesse, une invitation à ralentir grâce au slow sex

Publié le 17 avril 2018
Écrit par Francine Dubuc, T.S., PCC, n.d.

À l’ère de la haute vitesse, une invitation à ralentir grâce au slow sex
Omega Alpha FR (immunité)

La sexualité réconciliée, pour mieux se connecter à nos coeurs.

 

Pourquoi écrire au sujet du slow sex ?

Parce que cette approche de la sexualité nous apporte une plus grande vitalité, nous reconnecte à nous, et que nous rayonnons alors d’une jeunesse qui n’a pas d’âge.

Dans cet article, nous vous invitons à vous ouvrir à une nouvelle dimension de la sexualité comme voie d’éveil de la conscience, de la guérison et du sacré. Ce n’est pas un guide de la sexualité tantrique, même s’il s’en inspire. Ce n’est pas non plus l’idée de rejeter ce que nous connaissons de la sexualité. Notre intention est de susciter votre intérêt à explorer cette voie à la fois ancestrale et actuelle.

 

Le slow sex, c’est quoi ?

Le slow sex1 s’inspire du mouvement du slow food2, qui se veut une réponse santé au fast food, associé à l’alimentation industrialisée, transformée et rapide. Nous pouvons maintenant nous vanter, dans nos sociétés modernes, de pouvoir commander et manger un repas dans notre automobile en moins de 10 minutes. Est-ce une bonne mesure du progrès ? Dans notre société nord-américaine ainsi que dans les autres parties du monde qui ont adopté ce type d’alimentation, nous pouvons observer les effets néfastes sur la santé de l’apparition de l’industrie du fast food et de la sédentarité, dont l’obésité, la haute pression, le diabète, le taux élevé de cholestérol. Les personnes comme vous, fidèles lecteurs de Vitalité Québec, êtes conscients de l’importance de bien se nourrir, de faire de l’exercice, de prendre des suppléments, de pratiquer la relaxation, la cohérence cardiaque et la méditation. Depuis longtemps, vous êtes à la recherche d’aliments de meilleure qualité et transformer sainement votre relation à la nourriture est important pour vous.

Dans cette perspective d’amélioration de la qualité de vie et de la vitalité, le slow sex est une invitation à transformer notre façon de vivre notre sexualité au-delà de tous nos conditionnements, qu’ils soient de source individuelle, religieuse, familiale, sociale ou culturelle.

 

Le fast sex et le slow sex

À sa plus simple expression, la sexualité, telle que vécue en Amérique du Nord, part d’un désir sexuel pour une ou des personnes consentantes et pour qui nous ressentons une forte attirance avec ou sans amour. Nous nous donnons mutuellement du plaisir dans le but d’atteindre un orgasme. Dans ce type de sexualité, le point de départ est l’excitation et le but est de parvenir à un niveau de tension suffisant pour atteindre l’orgasme, c’est-à-dire la décharge de cette tension accumulée. La sexualité peut alors avoir d’autres fins que la rencontre, par exemple répondre à différents besoins physiologiques et émotionnels : le besoin physiologique de l’homme d’éjaculer, ainsi que le besoin de se libérer du stress, des frustrations ou de toute forme de tension chez l’homme comme chez la femme. Le fast sex, c’est donc faire l’amour pour satisfaire ces besoins, sans qu’il y ait nécessairement une rencontre où corps, âme et coeur sont connectés. Avec de la pratique et de la présence, un sentiment profond d’une union extatique devient alors possible. À titre de référence, la durée moyenne d’un rapport sexuel serait de 5,4 minutes. (Source : The Journal of Sexual Medicine, vol. 2, no4, juillet 2005, p. 492-497.) Pour un couple, cette sexualité peut être satisfaisante pendant un certain temps, mais à long terme, elle peut devenir répétitive et sans saveur. Comme le fast food, cette façon de faire l’amour pourrait nous laisser sur notre appétit. Le slow sex, c’est être amour, et cela se révèle beaucoup plus nourrissant.

Dans un couple hétérosexuel et engagé, c’est généralement la femme qui se fatiguera du fast sex. Elle cherchera à initier son partenaire à d’autres façons de se rencontrer sur les plans de la sexualité et de l’intimité. Si elle se sent reçue, tous les deux s’offriront de grandir en amour en transformant leur façon de se rencontrer dans la sexualité. Par contre, si l’homme demeure centré sur la satisfaction de son excitation sexuelle sans s’intéresser à découvrir d’autres façons de rencontrer sa partenaire, cela pourrait créer davantage de tensions entre eux et faire en sorte que la femme se ferme davantage. Nous pouvons alors considérer cet état de tension dans le couple comme un moment de crise. Nous sommes en présence de deux personnes qui s’aiment mais qui ne parviennent plus à se rejoindre sur le plan de la sexualité. Parfois, cela peut être amplifié par une difficulté à communiquer, et une distance se crée alors, les partenaires vivant ensemble davantage comme des colocataires qu’un couple vibrant. Dans une relation engagée à long terme, le slow sex pourrait bien se révéler l’antidote. Dans cette approche de la sexualité, il n’y a pas de but précis tel que l’orgasme. La rencontre dans la présence à l’autre est le point central dans le slow sex et permet de développer une grande intimité. Le slow sex peut assurément être une voie à explorer davantage.

 

Le slow sex…, vers un amour conscient

L’amour conscient est un chemin qui déconstruit nos conditionnements. C’est redécouvrir l’activité sexuelle dans un esprit de rencontre à l’autre dans toute notre authenticité et notre vulnérabilité. Nous pouvons toujours revenir à nos bases sexuelles, mais progressivement, cette approche de l’amour conscient nous nourrit beaucoup plus et nous allons en faire une préférence. Développer sa présence ainsi qu’une plus grande conscience de ses sens et de ses ressentis est essentiel au slow sex. Nous ne sommes plus dans de l’excitation et les fortes sensations, nous sommes dans la création d’une rencontre où l’homme se sent complètement accueilli en pénétrant lentement sa partenaire de son amour au millimètre près, afin que le sexe de la femme s’ouvre telle une fleur. Par leur polarité inversée, l’homme recherche la connexion par son sexe tandis que la femme se connecte à son partenaire d’abord à partir de son coeur. Ceci est reconnu dans ce type d’union. Par une respiration circulaire, l’homme et la femme font ainsi circuler l’énergie sexuelle, source de vitalité, permettant une amplification de cette énergie. Le coeur, l’esprit et le sexe sont connectés et permettent de vivre un état d’extase. Les deux partenaires se sentent reconnus dans leur complémentarité et, enfin, un sentiment de réelle satisfaction s’installe tout doucement.

 

Au coeur du couple conscient

Le couple qui choisit cette voie est formé de deux personnes engagées qui cherchent à grandir en amour. Ils feront des lectures, participeront à des ateliers, et seront parfois accompagnés dans une approche thérapeutique individuelle et de couple. En effet, il se peut qu’en cours de cheminement, les couples se heurtent aux blocages de l’un ou de l’autre des partenaires. Cela fait partie du processus afin que la rencontre s’approfondisse en intimité, en amour et en extase. Il sera d’ailleurs nécessaire de reconnaître nos mécanismes de défense. Nous devrons faire face, à un moment ou à un autre, à l’une de nos blessures d’enfance telles que la peur de l’abandon et du rejet, ce qui pourrait nous demander d’être accompagnés. Les outils que les partenaires pourront utiliser sont la respiration consciente, la caresse lente et sentie, le massage dévotionnel, le yoga en duo, la communication authentique, la psychologie corporelle intégrée, la méditation de la pleine conscience, la cohérence cardiaque, des lectures sur la sexualité tantrique et l’amour conscient, des consultations de couple.

Comme nous avons mentionné en début d’article, le slow sex est un chemin d’éveil et de transformation profonde.

 

Le secret pour jouir d’une plus grande vitalité et connexion

Cette grande traversée au coeur de l’Être et du couple a ses récompenses. Avec la présence et la puissance de nos ressentis, nous créons une plus profonde intimité. Des moments d’extase sauront nous faire vibrer, car l’éveil des sens sera davantage au rendez-vous. De plus, dans la rencontre, nous stimulons la production d’hormones telles que l’ocytocine, l’hormone de l’affection et du lien, des endorphines, hormones du bonheur, et la phényléthylamine (PEA), hormone de la passion. Toutes ces hormones contribuent à une plus grande vitalité.

 

Actions de coaching

Voici quelques actions que votre coach vous propose afin d’approfondir le sujet :

  1. Lire le livre Slow Sex: The Path to Fulfilling and Sustainable Sexuality, de Diana Richardson
  2. Se renseigner au sujet de la relation tantrique3
  3. Participer à un atelier de couple ou en célibataire
  4. RALENTIR et expérimenter un massage en présence, dans le but de se faire du bien, et non pas dans la perspective de préliminaires.

 

À votre vitalité !

 

RÉFÉRENCES

1 RICHARDSON, DIANA. Slow Sex: The Path to Fulfilling and Sustainable Sexuality.

2 DAVID, MARC. The Slow Down Diet: Eating for Pleasure, Energy, and Weight Loss.

3 DELORME, CATHERINE. La femme initiatrice dans la relation amoureuse.