Aromathérapie et automassage : une complémentarité bienfaisante

Publié le 11 mars 2022
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Aromathérapie et automassage : une complémentarité bienfaisante
Experience Natura (avant la vente)

La pandémie nous a permis de réaliser jusqu’à quel point les contacts sociaux ainsi que le toucher sont importants, voire essentiels à notre équilibre ainsi qu’à notre bien-être. Privés d’eux, nombreux sont ceux et celles qui se sont tournés vers des approches psychocorporelles qui se pratiquent facilement à la maison, tels que la méditation et le yoga, afin de réduire le stress et les tensions accumulés.

 

L’automassage est une autre pratique simple et efficace qui gagne à être connue et introduite à son quotidien tant ses bienfaits sont nombreux. En effet, selon Raphael Lavoie-Brand, massothérapeute agréé, spécialisé dans l’enseignement de l’automassage, la pratique régulière du massage sur soi apporte de grands bénéfices, d’autant plus lorsqu’elle est effectuée dans la bienveillance et la pleine conscience.

 

Bienfaits de l’automassage

L’automassage des tempes ou de la nuque, par exemple, est un geste qui est souvent posé de façon naturelle et instinctive lorsque nous sommes stressés ou fatigués. Bien qu’ils soient souvent faits de façon inconsciente, ces petits massages sont bénéfiques, car ils permettent de soulager des tensions musculaires et nerveuses accumulées.

 

Les bienfaits de l’automassage sont ainsi multiples et souvent immédiats. Il permet, entre autres, de :

  • développer une pratique réconfortante et bienveillante envers soi;
  • diminuer le stress ainsi que l’irritabilité;
  • favoriser un sommeil plus profond et plus récupérateur;
  • soulager les tensions musculaires;
  • stimuler le système nerveux autonome parasympathique;
  • tonifier la circulation du sang et de la lymphe.

 

De plus, l’automassage stimule la sécrétion d’hormones ainsi que la synthèse de neurotransmetteurs, notamment des endorphines, de l’ocytocine, de la sérotonine et de la dopamine, qui favorisent le bien-être et la détente.

 

Fréquence

Bien que la pratique de l’automassage puisse être faite tous les jours et qu’elle s’avère agréable en tout temps, Raphael Lavoie-Brand suggère de s’y adonner durant un minimum de 15 minutes, 3 fois par semaine, afin d’en obtenir des résultats durables. Ainsi, l’automassage peut être effectué :

  • au coucher, pour favoriser la détente et un sommeil réparateur;
  • au lever, pour dénouer des articulations ankylosées;
  • avant une activité physique pour préparer les muscles, articulations; et tendons ;
  • en tout temps, pour diminuer les tensions nerveuses et musculaires.

 

Manœuvres

L’automassage est une pratique qui ne demande pas d’équipement ni de connaissances approfondies pour être efficace et bienfaisante. Voici quelques manœuvres faciles afin d’en optimiser les séances.

 

Effleurage

Cette manœuvre consiste à masser le corps en surface, avec toute la main, englobante et détendue. On peut imaginer qu’on applique de la crème solaire lentement avec une pression modérée suffisante pour faire bouger la peau sur les muscles. Toutes les régions du corps peuvent bénéficier de ce balayage, qui calme le système nerveux et réchauffe les muscles.

 

Pétrissage

Cette manœuvre consiste à serrer, soulever puis relâcher un muscle donné, comme on pétrirait une pâte à pain. Le rythme continu crée un effet de pompage dans les régions massées. Les pétrissages se font lentement pour contribuer à la détente ou, au contraire, de manière dynamique pour tonifier l’énergie.

 

Pressions circulaires

Effectuées avec les quatre doigts de la main, elles consistent à faire des pressions en forme de cercles. Cette technique permet de soulager les muscles fins du visage et du cou, tandis que les muscles plus grands profiteront des pressions avec le talon de la main. Cette manœuvre, effectuée lentement, permet un relâchement localisé.

 

Friction

La friction est une manœuvre plus énergique qui consiste à frotter les muscles dans le but de stimuler la circulation du sang et d’activer le système nerveux, pour mieux se concentrer ou préparer les muscles à un effort, par exemple. Elle peut être faite avec la main complète ou les phalanges repliées pour masser les muscles plus grands.

 

Percussions

Il s’agit de tapoter les muscles avec le poing fermé mollement afin que les phalanges et le talon de la main percutent le corps de manière rythmique et sans douleur. Cette manœuvre réchauffe les muscles et active le système nerveux. Pour le visage ou autres régions du corps plus délicates, les percussions se font avec le bout des doigts.

 

L’automassage combiné à l’aromathérapie

Il ne pourrait y avoir plus complémentaires que les huiles essentielles et la pratique de l’automassage, car celles-ci permettent de potentialiser mutuellement leurs propriétés anti-inflammatoires, analgésiques, relaxantes et tonifiantes respectives. Chacune de ces approches étant déjà très efficace en elle-même, elles n’en seront que bonifiées lorsque combinées et contribueront à augmenter le sentiment de bienveillance envers soi.

 

Voici une sélection d’huiles essentielles qui accompagneront agréablement et efficacement les séances d’automassage.

Huiles essentielles relaxantes

Basilic (Ocimum basilicum)

Reconnue pour aider à réguler le système nerveux, l’huile essentielle de basilic possède également des propriétés antispasmodiques remarquables. Elle aidera ainsi à détendre les tensions autant nerveuses que musculaires accumulées.

 

Lavande vraie (Lavandula angustifolia)

L’huile essentielle de lavande vraie est l’une des huiles les plus efficaces pour calmer le système nerveux autonome sympathique ainsi que pour favoriser une détente profonde et réparatrice, De plus, elle possède des propriétés antispasmodiques très intéressantes.

 

Petitgrain bigaradier (Citrus aurantium)

L’huile essentielle de petitgrain bigaradier permet de détendre les muscles et les tensions d’origine nerveuse en plus de soulager le stress et les insomnies. Elle est très utile dans les soins qui visent à calmer les spasmes et l’anxiété.

 

Huiles essentielles tonifiantes

Pamplemousse (z) (Citrus paradisii)

L’essence de zeste de pamplemousse a comme effet de contrer les grands états de fatigue et d’épuisement, en plus d’aiguiser la concentration et la mémoire. En raison de ses effets photosensibilisants, elle ne doit être massée que sur des régions du corps qui ne seront pas exposées au soleil.

 

Romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum)

Comme l’essence de pamplemousse, l’huile essentielle de romarin à cinéole possède de grandes propriétés tonifiantes, particulièrement pour la mémoire, la concentration et la focalisation mentale. De plus, il s’agit d’une huile qui réchauffe les muscles et qui stimule la circulation de la lymphe et du sang.

 

Sapin baumier (Abies balsamea)

L’huile essentielle de sapin est énergisante et oxygénante. De plus, elle réchauffe la peau et les muscles, stimule la circulation de la lymphe et tonifie les glandes surrénales ainsi que les fonctions cognitives.

 

Huiles essentielles analgésiques et anti-inflammatoires

Laurier noble (Laurus nobilis)

L’huile essentielle de laurier noble possède des propriétés analgésiques remarquables. Elle soulage les muscles endoloris et diminue les douleurs articulaires.

 

Verveine des Indes (Cymbopogon citratus flexuosus)

L’huile essentielle de verveine des Indes possède de grandes propriétés anti-inflammatoires. Elle soulage les articulations douloureuses et ankylosées, et apaise les douleurs associées à des blocages musculaires, tels que les torticolis et lumbagos.

 

Ylang-ylang (Cananga odorata)

L’huile essentielle d’ylang-ylang est relaxante et analgésique. Elle soulage les spasmes musculaires ainsi que les douleurs tenaces et profondes.

 

 

Afin de bénéficier des propriétés des huiles essentielles, voici trois formules permettant d’accompagner les séances d’automassage. Pour chacune, verser les gouttes d’huiles essentielles dans un contenant à pipette de 30 ml d’huile végétale de jojoba ou de coco fractionnée.

 

Formule relaxante

À utiliser avec les techniques d’effleurage, de pressions circulaires ou de pétrissages lents

Quantité : 30 ml

Conservation : un an à température pièce

  • 6 gouttes d’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de petitgrain bigaradier (Citrus aurantium)

 

Prélever cinq gouttes du mélange et procéder en toute douceur à un effleurage, à des pressions circulaires ou à un pétrissage musculaire. La combinaison de ces techniques apaisantes et de cette formule d’huiles essentielles détendra les muscles et le système nerveux en profondeur.

 

 

Formule tonifiante  

À utiliser avec les techniques de frictions, de percussions ou de pétrissages dynamiques

Quantité : 30 ml

Conservation : un an à température pièce

  • 10 gouttes d’essence de zeste de pamplemousse (Citrus paradisii)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole (Rosmarinus off. cinéolifeum)

 

Prélever cinq gouttes du mélange et procéder à des frictions, des percussions ou un pétrissage musculaire de façon rapide et dynamique. La combinaison de ces techniques tonifiantes et de cette formule d’huiles essentielles tonifiera le corps et l’esprit, stimulera la circulation et réchauffera la peau et les muscles.

 

Formule analgésique et anti-inflammatoire

À utiliser avec les techniques d’effleurage, de pressions circulaires ou de pétrissages lents

Quantité : 30 ml

Conservation : un an à température pièce

  • 9 gouttes d’huile essentielle de verveine des Indes (Cymbopogon citratus flexuosus)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis)
  • 3 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata)

 

Prélever cinq gouttes du mélange et procéder en toute douceur à un effleurage, à des pressions circulaires ou à un pétrissage musculaire. La combinaison de ces techniques et de cette formule d’huiles essentielles diminuera les états inflammatoires et soulagera les muscles et articulations endoloris.

 

Quand il est pratiqué non pas de façon mécanique, mais plutôt dans la pleine conscience, l’automassage permet de développer un toucher bienveillant envers soi ainsi qu’une écoute plus approfondie de ses besoins. Les huiles essentielles s’y combinent de façon remarquable et permettent d’en bonifier les effets apaisants, analgésiques et tonifiants. Ainsi associés, l’automassage et l’aromathérapie permettent d’arrêter le temps, ne fût-ce que quelques instants, afin de s’accorder un moment de ressourcement si nécessaire à notre équilibre et à notre bien-être.

 

 

Vous souhaitez en connaître davantage sur l’automassage et l’aromathérapie ? Joignez-vous à notre cours le 19 mars prochain ! Informations et inscription : ecole.noblessence.com.

 

Ressources :

Raphael Lavoie-Brand, massothérapeute agréé
www.automassagepleineconscience.com

 

Écrit avec la collaboration de Sarah Milon, aromathérapeute certifiée.