Arrêter de fumer avec l’aide des huiles essentielles

Publié le 9 janvier 2019
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Arrêter de fumer avec l’aide des huiles essentielles
Herbasante FR

De nombreuses personnes profitent du début de la nouvelle année pour décider d’arrêter de fumer. Une excellente résolution pour recouvrer une bonne santé !

Les fumeurs sont généralement conscients des conséquences liées à la consommation de tabac et des statistiques. Le fait que fumer reste la première cause de décès évitable prouve qu’il est possible d’avoir une influence directe sur sa santé. Dans cette démarche de sevrage au tabac, les huiles essentielles seront de précieuses alliées.

 

Trousse d’huiles essentielles utiles au sevrage de la cigarette

 

L’eucalyptus citronné pour calmer les envies de fumer

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) contient majoritairement des molécules de la famille des aldéhydes terpéniques, très étudiées et utilisées dans les cas de dépendance aux drogues douces, particulièrement le tabac.

Elle sera utilisée directement sous la langue – une goutte légèrement diluée dans de l’huile d’olive – quand l’envie de fumer se manifeste, ainsi qu’en olfaction à même la bouteille afin de faire passer le désir. De plus, le goût assez prononcé de l’huile compensera le goût fort de la fumée de cigarette, qui est apprécié des fumeurs.

 

Le laurier noble pour donner du courage

Arrêter de fumer demande du courage et de la détermination, ce que l’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis) apporte lorsqu’elle est régulièrement humée à partir de la bouteille ou portée dans un collier aromatique.

Les guerriers se servaient de cette même plante pour se donner du courage lors des combats, en en glissant quelques feuilles sous leurs matelas et en en tressant des couronnes.

 

L’eucalyptus radié pour purifier les voies respiratoires et l’air ambiant

Les voies respiratoires commencent à se nettoyer, à évacuer les dépôts de produits chimiques laissés par la fumée dès les 24 premières heures après le début du sevrage. Il est possible de potentialiser cette purification avec l’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) en la diffusant à l’aide d’un nébulisateur.

Cette huile essentielle aura pour effet d’aider à oxygéner l’organisme, de nettoyer les poumons, les bronches et les sinus, de dépolluer l’air ambiant de la fumée de cigarette ainsi que de favoriser le goût et l’odorat à revenir à la normale.

Cette action sera bénéfique pour toutes les personnes vivant sous le même toit.

On se procure les nébulisateurs dans les magasins spécialisés en aromathérapie.

 

La lavande vraie et la marjolaine à coquilles pour calmer le stress

Si l’arrêt du tabac entraîne une période de stress, il suffira de mélanger à parts égales les huiles essentielles de lavande vraie (Lavandula angustifolia) et de marjolaine à coquilles (Origanum marjorana). Il s’agit d’huiles essentielles puissantes, qui apaisent le système nerveux et soulagent le stress, l’angoisse et la dépression. Notons que l’huile essentielle d’eucalyptus citronné, qui sera utilisée pour calmer les envies de fumer, possède déjà des propriétés apaisantes.

Les bénéfices de ces huiles essentielles se feront également ressentir sur le sommeil, qui est souvent altéré par la consommation du tabac. Il s’en retrouvera ainsi plus réparateur, continu et profond.

 

Le tea tree pour améliorer la santé buccodentaire et blanchir les dents

La consommation de tabac jaunit les dents et augmente de façon significative les maladies parodontales. Une remarque qui revient souvent chez les personnes qui arrêtent de fumer est la rapidité avec laquelle leurs dents retrouvent une teinte plus blanche.

De façon à accélérer ce processus ainsi que la cicatrisation des gencives et la désinfection de la bouche en général, l’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia) sera très utile et facile à intégrer aux rituels d’hygiène quotidienne.

Il faut simplement ajouter une goutte d’huile essentielle de tea tree et une de menthe poivrée (Mentha x piperita) sur la brosse à dents en plus du dentifrice naturel au moins une fois par jour, pour avoir une bouche saine et une haleine fraîche.

 

Le bois de Hô pour retrouver un teint lumineux

L’arrêt du tabac favorise l’apparition d’une peau nettement plus claire, aux pores plus serrés, et d’un teint unifié et lumineux. Ceci encourage d’autant plus à poursuivre la démarche entreprise, et l’huile essentielle de bois de Hô (Cinnamomum camphora CT linalol) accentuera ces effets. Elle régénère la peau et la tonifie, elle unifie le teint et aide à la cicatrisation.

Prendre soin de soi et observer des résultats rapides et visibles par ses proches encourage davantage à mener à bien sa décision d’arrêter de fumer.

Pour obtenir une crème de jour et de nuit, ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de bois de Hô à de la crème neutre naturelle. Son odeur douce et poudrée est en plus très agréable et apaisante.

Il est possible de se procurer de la crème neutre dans des boutiques spécialisées d’aromathérapie ou d’apprendre à la faire soi-même.

 

Formules d’huiles essentielles pour aider à arrêter de fumer

Les fumeurs ont habituellement connaissance des répercussions néfastes du tabac sur la santé. Le critère de la santé dans la décision d’arrêter de fumer est donc important, mais il n’est pas le seul. Le fait de pouvoir voir des changements et des résultats rapides au niveau de la respiration, de la peau, des dents, etc., encourage d’autant plus à garder la motivation et à poursuivre le protocole de sevrage. Plus le protocole est facile à appliquer, plus il sera facile de le maintenir. En ce sens, voici les formules à préparer ou à faire préparer par un spécialiste dans le cadre de services d’apothicaire, pour ensuite les intégrer facilement au quotidien.

* Afin d’éviter une éventuelle toxicité et pour garantir la réussite de ces formules, il est primordial de n’utiliser que des huiles essentielles authentiques.

 

Formule apaisante et « anti-envie de fumer »

Dans une bouteille d’huile essentielle de 5 ml vide

  • 50 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de marjolaine à coquilles (Origanum marjorana)

À apporter avec soi, dans la poche ou le sac. Dès que l’envie de fumer se fait sentir, respirer à même la bouteille et, au besoin, déposer une goutte pure du mélange directement sous la langue.

 

Formule courage

Dans un contenant de type roll-on de 5 ml

  • 2,5 ml d’huile végétale de jojoba (Simmondsia chinensis)
  • 2,5 ml (75 gouttes) d’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis)

Appliquer quelques gouttes sur les avant-bras trois fois par jour ou plus au besoin.

 

Formule purifiante

Dans un nébulisateur

  • 15 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

À diffuser pendant 20 minutes, et répéter 3 fois par jour.

 

Formule teint lumineux

Dans 100 g de crème naturelle neutre

  • 15 gouttes d’huile essentielle de bois de Hô (Cinnamomum camphora CT linalol)

À appliquer sur le visage au quotidien, le matin et le soir, sur la peau propre.

 

Ce qui se produit dans l’organisme lorsqu’une personne arrête de fumer, au bout de :

Voici quelques statistiques encourageantes et partagées par Québec sans tabac qui confirment que des effets positifs sont rapidement observables après l’arrêt de la consommation de tabac. Les huiles essentielles viendront soutenir l’organisme en profondeur et potentialiseront les effets suivants.

20 minutes :

  • La tension artérielle baisse et redevient normale.

8 heures :

  • La quantité de nicotine et de monoxyde de carbone présente dans le sang diminue de moitié ;
  • L’oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures :

  • Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée.

48 heures :

  • L’odorat et le goût s’améliorent.

72 heures :

  • Les bronches se relâchent, ce qui facilite la respiration ;
  • La capacité pulmonaire s’accroît.

2 semaines à 3 mois :

  • La marche devient plus facile ;
  • Le fonctionnement des poumons peut s’améliorer jusqu’à 30 %.

1 à 9 mois :

  • La toux, la congestion nasale, la fatigue et l’essoufflement diminuent ;
  • Les cils vibratiles dans les poumons se régénèrent et la capacité de l’organisme de retenir le mucus, de purifier les poumons et de combattre l’infection s’accroît.

1 an :

  • Le risque de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié.

D’autres approches complémentaires à l’aromathérapie, dont l’acupuncture, peuvent être bénéfiques. Pour cela, consultez le site Web de l’Ordre des acupuncteurs du Québec.