C’est magique, les pique-niques !

Publié le 8 juin 2020
Écrit par Sylvie Leblanc, n.d.

C’est magique, les pique-niques !
Omega Alpha FR (premier line)

Les beaux jours chauds sont de nouveau au rendez-vous. Nous avons envie d’en profiter et de faire plein d’activités à l’extérieur avec ceux que l’on aime. L’été, on veut le déguster de toutes les façons ! 

Les pique-niques appartiennent à toutes les époques. Un repas pris dans la nature, c’est comme une grande respiration, une joie qui est là pour notre plus grand plaisir. Les pique-niques ont souvent lieu lors d’un événement spécial, où il y a plein de soleil, quelques fois de la baignade, des jeux de ballon, des gâteries, des rires, etc. Ce sont des instants où tous les gens qui y participent sont présents au bonheur dans leur attitude. C’est magique, les pique-niques !

Voici quelques règles de base pour la préparation d’un pique-nique en toute sécurité, pour éviter les tracas causés par des intoxications alimentaires et surtout ne rien oublier :

Assurez-vous d’apporter suffisamment de boissons dans la glacière, surtout de l’eau ; pas de boissons bourrées de sucre, car cela ne ferait qu’augmenter votre sensation de soif. Il est important de boire suffisamment, afin de ne pas vous déshydrater. Si vous êtes déshydratés à 1 %, votre corps vous enverra le message par la soif, si vous êtes déshydratés à 4 % vous deviendrez peut-être de mauvaise humeur. Assurez-vous aussi d’avoir des légumes (crudités, salade, jus, etc.), des protéines sous forme de sandwichs ou de salade repas, des fruits et quelques gâteries qui se conservent bien à la chaleur ; oubliez le chocolat ! Les fruits et les légumes contiennent aussi de l’eau, mais de l’eau gorgée de minéraux, de vitamines qui vous redonneront les matériaux nécessaires pour redonner à votre corps la belle énergie dont vous aurez besoin pour passer une très belle journée ! Conservez vos aliments préparés au réfrigérateur avant de les placer dans la glacière et ne les laissez pas sur le comptoir à la chaleur. Donc, ouvrez la glacière le moins souvent possible ! Ceci est valable surtout si votre menu est constitué de viande, d’œufs, de mayonnaise, de poisson, de fruits de mer. Lors de mauvaise conservation et en présence de chaleur, les protéines d’origine animale ont la fâcheuse tendance de développer des bactéries comme E. coli ainsi que la salmonelle, qui sont très dangereuses pour votre santé.

Pour conserver vos aliments, souvenez-vous que plus les aliments sont transformés, plus ils sont périssables, comme des garnitures avec de la mayonnaise.

Si vous faites une salade ou un sandwich avec de la mayonnaise, il serait préférable que vous garnissiez vos sandwichs à la dernière minute. Pour que ce soit plus sécuritaire, emportez vos condiments (mayonnaise à base d’œufs, sauce à salade contenant des œufs) dans ce que l’on appelle des « mignonnettes », de petits contenants de plastique. Si vous voulez éviter de risquer des intoxications à cause des œufs dans la mayonnaise, vous devriez utiliser une mayonnaise à base de tofu mou ; vous la trouverez dans le rayon des produits biologiques. 

Si, comme moi, vous aimez la nature et les animaux et avez un grand respect pour eux, vous emballerez vos menus dans des plats réutilisables. De cette façon, vous ne polluerez pas l’environnement avec des emballages qui ne sont pas biodégradables et vous éviterez ainsi que des animaux puissent s’étouffer ou même se blesser avec ceux-ci. Si vous choisissez des assiettes jetables, essayez de choisir des assiettes faites en carton, car celles-ci pourront au moins se dégrader et ne pourront laisser dans l’environnement des produits pétroliers et d’autres produits chimiques qui polluent notre belle planète en se dégradant. Vous pouvez aussi apporter de petits gobelets lavables au lieu de contenants jetables. Surtout, ne jetez pas de déchets dans l’environnement. Assurez-vous d’apporter un sac pour y mettre les déchets et les articles à recycler à la maison. Ce sont les petits gestes de tous les jours qui prouvent notre amour et notre respect de l’environnement, tout le monde gagne à être écologique ! Emportez des linges déjà humides et savonneuses dans des contenants de plastique hermétiques pour vous laver les mains, encore plus important maintenant et éponger de petits dégâts. De cette façon, vous respecterez l’environnement et les consignes d’hygiène collectives en évitant les lingettes jetables. N’oubliez pas une grande couverture pour vous étendre ou pour faire le pique-nique sur l’herbe. N’oubliez pas une petite trousse de premiers soins, qui est peut-être déjà dans la voiture. Emportez des jeux, que ce soit un ballon ou un disque volant, etc. Enfin, amusez-vous bien avec ceux que vous aimez.

Qui d’entre vous n’a jamais pris un petit repas improvisé à la dernière minute ? Hop ! On arrête au marché, on achète un ou deux bons fromages végé ou qui sont des spécialités de la région, du pâté végétal ou autre, des tomates, de la laitue, des fruits, un bon pain ou des pitas, sans oublier des gâteries, des boissons (eau), et on mange à la bonne franquette ! Ce sont souvent de très beaux moments. Demandez à papa et à maman de toujours avoir dans la voiture une grosse couverture ainsi qu’une petite trousse de secours et un panier pour faire un gueuleton avec des ustensiles de cuisine et quelques assiettes et des débarbouillettes. Comme ça, vous aurez toujours sous la main ce qu’il faut, si le pique-nique en famille vous démange. Il ne faut surtout pas manquer chaque petite occasion d’être heureux même en période de distanciation !

Quel que soit le choix de vos recettes ou gueuletons improvisés, n’oubliez pas de préparer votre mise en place à la maison comme au grand air sur une table de pique-nique. 

Il est important de vérifier si vous avez tous les ingrédients nécessaires. Il est aussi utile de sortir le matériel (ustensiles, etc.) pour faciliter votre travail, d’avoir un plan de travail propre et approprié à votre grandeur et d’avoir un évier propre. Bien entendu, vous devez vous laver les mains, les ongles et les poignets comme il faut, c’est primordial en cuisine ! 

 

Matériel pour la mise en place de la majorité des recettes de cette chronique

  • Un chaudron pour faire cuire votre riz sauvage (ou vos légumineuses, si vous ne les achetez pas déjà cuites)
  • Des cuillères à soupe et des cuillères à thé pour mesurer 
  • Une ou deux tasses à mesurer 
  • Un saladier
  • Une planche et un petit couteau à découper
  • Une passoire pour égoutter
  • Une louche et un entonnoir pour transvider votre limonade
  • Une pince à salade
  • Un presse-agrumes manuel ou électrique
  • Des contenants hermétiques pour apporter votre gueuleton de façon sécuritaire
  • Des gourdes isolantes pour conserver votre limonade ou boisson au frais

 

Limonade des cuistots

(Un classique pour les pique-niques ! J’ai animé pendant plus d’une décennie des semaines estivales d’initiation culinaire pour mes cuistots, et je peux en toute humilité vous certifier que mes groupes attendaient le jeudi pour la fameuse recette de limonade des cuistots !)

Ingrédients

  • 1 tasse de jus de citrons biologiques (8 à 10)
  • Le zeste de 2 citrons biologiques
  • 8 tasses d’eau froide 
  • 2 tasses de fructose (ou 1 tasse de sirop d’érable du Québec)
  • 1 pincée de sel

 

Préparation

  • Laver les citrons. Avec le presse-agrumes, extraire le jus des citrons, puis zester la peau des citrons. 
  • Ajouter l’eau de source ou l’eau filtrée fraîche. Faire fondre le fructose dans l’eau (ou le sirop d’érable, selon votre choix), ajouter le jus de citron, puis ajouter les zestes et le sel. 
  • Transvider le mélange avec une louche et un entonnoir dans les contenants allant au réfrigérateur. 
  • Conserver au froid et ajouter de la glace à votre goût au moment de servir.

 

Version gingembre

  • Faire fondre le fructose dans 2 tasses d’eau, puis faire chauffer le tout dans un chaudron avec un beau morceau de 5 centimètres de gingembre frais pour en faire un sirop. 
  • Laisser mijoter pendant 15 à 20 minutes à couvert.
  • Incorporer au jus de citron et ajouter l’eau restante.
  • Ajouter beaucoup de glace.

 

Version rosée

  • Ajouter une tasse de nectar de jus de grenade ou ¼ tasse de mélasse de grenade.

Que serait un pique-nique, sans une bonne limonade faite avec amour ?

 

Salade de légumineuses à la vinaigrette à l’érable et au curcuma

Ingrédients

  • 1 tasse de riz sauvage cuit (soit ½ tasse de riz sauvage non cuit)
  • 2 tasses de pois chiches biologiques en conserve
  • 1 à 2 c. à soupe de graines de chanvre décortiquées biologiques du Québec (certaines entreprises comme Les moissonneries du pays sont exemptes de nombreux éléments allergènes)
  • 3 oignons verts, hachés
  • 1 grosse carotte, râpée
  • ½ poivron doux rouge, coupé en menus morceaux
  • 1 branche de céleri, coupée en menus morceaux

 

Vinaigrette

  • ¼ tasse d’huile de lin biologique ou d’huile de caméline 
  • 4 à 5 c. à soupe de vinaigre d’érable du Québec
  • ¼ à ½ c. à thé de curcuma, à votre goût
  • 1 à 2 c. à soupe de sirop d’érable, à votre goût
  • 1 gousse d’ail pressée
  • Herbamare piquant, à votre goût

 

Préparation

  • Rincer le riz sauvage et le laisser tremper pendant au moins 4 à 5 heures avant de le cuire. Il faudra compter 3 parts d’eau (donc 1 ½ tasse d’eau) pour ½ tasse de riz sauvage afin qu’il s’ouvre et soit tendre à la cuisson. Calculer environ 45 à 50 minutes de cuisson, vérifier la cuisson, puis laisser reposer et refroidir pour faire la salade.
  • Mettre dans un bol les légumineuses cuites avec le riz sauvage cuit, les graines de chanvre et les légumes hachés et râpés. Préparer la vinaigrette. Verser sur la salade et touiller (mélanger délicatement).
  • Laisser au frigo pendant quelques heures, c’est meilleur !
  • Verser sur un lit de laitue ou de mesclun (mélange printanier).

Cette salade est suffisamment protéinée pour devenir une salade-repas avec le riz sauvage, les graines de chanvre et les pois chiches, qui sont tous les trois rarement allergènes. De plus, vous y trouvez des oméga-3 végétaux, des antioxydants et ma foi un très bon goût. Vous verrez, mes cuistots, vous aurez des compliments ! Un repas sain, complet, rempli de nutriments pour votre santé !

 

Gâteau de melon d’eau, rafraîchissant et amusant !

Ingrédients

  • 1 gros melon d’eau, coupé en tranches ou sous la forme d’une bûche
  • Petits fruits d’été frais (framboises, bleuets, mûres), biologiques ou locaux, etc.
  • Graines de chanvre biologiques du Québec (à votre goût) pour la garniture

 

Glaçage

  • 1 tasse de fromage à la crème ou de crème fraîche (il existe aussi des fromages à la crème sans lactose pour ceux qui sont intolérants au lactose ou des « fauxmages » style crème sans produits laitiers)
  • ¼ à ½ tasse de confiture de fruits rouges sucrée au jus de fruits ou coulis de fruits maison

 

Préparation

  • Parer le melon un peu comme une bûche… ! Ou couper comme un gâteau rond en tranches. Enlever la pelure selon vos goûts ou votre capacité à manier les couteaux, mes cuistots. Surtout, soyez prudents et demandez l’aide de vos parents pour faire la coupe du melon d’eau. 
  • Essorer les pièces de melon d’eau avec une serviette propre ou un essuie-tout écologique. 
  • Pour faire le glaçage, c’est tout simple. Bien mélanger le fromage ou «faux-mage» choisi avec le coulis ou la confiture de votre choix bien battre pour en faire un mélange homogène et crémeux, réfrigérer.
  • Au service, garnir le dessus de glaçage, de fruits frais et de graines de chanvre. 

 

Voilà ! Pour un brunch, un pique-nique, une collation rafraîchissante lorsqu’il fait chaud, c’est simple et délicieux !

 

Voilà donc quelques idées pour faire plaisir, autant que possible en toute sécurité alimentaire, et profiter des temps plus chauds en toute occasion. Alors, bonne popote, mes cuistots, et n’hésitez pas à mettre de bons aliments sécuritaires selon les circonstances dans votre assiette. Les pique-niques même en confinement et à deux mètres de distance c’est possible. Utilisez votre imagination mes cuistots, on peut faire un pique-nique dans le salon, dans une tente, devenir le petit Chaperon rouge et partager un goûter avec mamie et papi de chaque côté de la porte-fenêtre, profitez de l’été, à bientôt!

Sylvie Leblanc, n.d., travaille dans le domaine de l’alimentation saine et la santé depuis près de 40 ans. Elle offre des ateliers pour les adultes et les enfants avec son programme éducatif Les petits cuistots, apprendre à bien manger en s’amusant ! Consultez son site, au www.sylvieleblanc.com.