Détox aromatique printanière du foie

Publié le 10 avril 2016
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Détox aromatique printanière du foie
Vogel Echinaforce

Avec le froid et la réduction de lumière qui l’accompagnent, l’hiver est propice au ralentissement de l’organisme ainsi qu’à l’encrassement des émonctoires, ce qui peut entraîner des problèmes digestifs, de la fatigue et des troubles émotifs.

Parmi ces émonctoires, le foie est un organe important, particulièrement sensible et affecté par la sédentarité hivernale. Le retour du printemps est un moment propice pour entreprendre une détoxication de l’organisme visant à stimuler la fonction hépatique et à l’assister dans ses activités d’épuration.

 

PHYSIOLOGIE DU FOIE

Le foie est un organe imposant, pesant plus d’un kilogramme, situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Il est gorgé de sang, dont il filtre environ 1,5 litre à la minute. Ainsi, à tout moment du jour et de la nuit, 10 % de notre réserve sanguine se retrouve dans le foie.

Il s’agit de l’organe le plus gros et le plus complexe du corps qui, à lui seul, réalise plus de 500 transformations métaboliques dans l’organisme, dont certaines des suivantes :

  • Il neutralise des toxines (alcool, produits chimiques, polluants).
  • Il joue un rôle important dans l’équilibre de la glycémie, en stockant et en relâchant du glucose dans le sang.
  • Il synthétise des protéines essentielles impliquées dans la coagulation du sang et dans la résistance aux infections.
  • Il régule les hormones sexuelles, thyroïdiennes et surrénaliennes.

Une autre caractéristique fascinante qui distingue le foie des autres parties du corps réside dans le fait qu’il est le seul organe capable de se régénérer. Lors d’une transplantation, par exemple, la partie du foie prélevée chez un donneur vivant finira par se régénérer complètement, tout autant que la partie transplantée chez un receveur.

Le foie est également une glande qui sécrète de la bile, une substance qui joue un rôle important dans l’émulsion et la digestion des lipides. La vésicule biliaire est intimement liée à la fonction hépatique et est située tout juste sous le foie. Une de ses fonctions consiste à entreposer la bile, participant ainsi au processus de digestion.

 

LES DEUX PHASES DE LA DÉTOX HÉPATIQUE

Une des tâches les plus importantes du foie réside dans sa capacité à nettoyer le sang de ses impuretés. Ce travail de détoxication s’accomplit en deux phases.

 

La première phase (phase d’oxydation)

Dans la première phase, le foie recourt à de l’oxygène et à certaines enzymes pour métaboliser des impuretés. Bien que la première phase de détoxication du foie permette de convertir des toxines néfastes en particules moins dommageables pour l’organisme, elle provoque la production de radicaux libres qui, s’ils sont trop nombreux, peuvent endommager les protéines et le matériel génétique des cellules hépatiques. De là l’importance de consommer une grande quantité d’aliments riches en antioxydants, et ce, quotidiennement, afin de neutraliser ces radicaux libres.

 

La deuxième phase (phase de conjugaison)

Durant la deuxième phase de détoxication, les cellules hépatiques associent une substance spéciale (cystéine, glycine, molécules sulfurées) aux impuretés afin de les neutraliser. Au cours de cette phase, le foie convertit des métabolites, hormones et toxines en composés hydrosolubles afin de faciliter leur excrétion par l’urine et par la bile.

 

LA SURCHARGE TOXIQUE

Lorsque les phases un et deux de la détoxication hépatique sont entravées par une trop grande abondance d’impuretés dans le corps, le foie ne parvient plus à jouer son rôle d’épuration et de drainage.

S’ensuit alors une surcharge toxique (toxic overload), qui provoque l’accumulation de déchets dans l’organisme. Plusieurs de ces toxines, étant pour la plupart liposolubles, s’accumulent et se déposent ainsi dans les tissus gras de l’organisme (cerveau, glandes endocrines), où elles peuvent demeurer une vie entière et causer des lésions et dommages importants.

 

QUELQUES SUBSTANCES TOXIQUES POUR LE FOIE

  • Additifs alimentaires
  • Alcool
  • Contaminants et polluants
  • Drogues et certains médicaments
  • Excès de café
  • Fumée de cigarette
  • Gras trans et huiles raffinées
  • Ingrédients cosmétiques synthétiques
  • Insecticides et pesticides
  • Nitrites provenant de viandes et de charcuteries (transformation en nitrosamines par la cuisson à haute température sans épices)

 

SYMPTÔMES D’UN FOIE ENGORGÉ

Lorsque le foie ne parvient plus à purifier le sang de ses déchets et impuretés, des signes et symptômes peuvent survenir, dont les suivants :

Problèmes digestifs :

  • Ballonnements,flatulences, constipation
  • « Crise » de foie
  • Difficulté à digérer les gras
  • Goût amer dans la bouche
  • Intolérance à l’alcool, à la caféine, aux médicaments
  • Langue chargée, mauvaise haleine
  • Nausées, vomissement
  • Perte d’appétit

Problèmes nerveux et émotifs :

  • Fatigue (sensation de lourdeur physique)
  • Insomnies et réveils fréquents (surtout entre 2 h et 3 h du matin)
  • Irritabilité, impatience, colère
  • Manque de concentration, troubles de la mémoire
  • Vertiges, étourdissements

Problèmes divers :

  • Faible résistance aux maladies
  • Lourdeur et douleur dans le cadran supérieur droit de l’abdomen
  • Migraines, maux de tête fréquents
  • Yeux secs, qui démangent

Heureusement, certains aliments, consommés de façon régulière, aident le foie dans son processus de détoxication.

 

ALIMENTS RICHES EN ANTIOXYDANTS

Fruits et légumes colorés :

  • Arilles (pomme grenade)
  • Bleuet
  • Cantaloup
  • Carotte
  • Cerise
  • Framboise
  • Poivron rouge
  • Thés blancs et verts biologiques

 

ALIMENTS RICHES EN INDOLES

Provenant de la famille des crucifères:

  • Brocoli
  • Chou de Bruxelles
  • Chou-fleur

 

ALIMENTS RICHES EN SOUFRE

  • Ail
  • Crucifères
  • Échalote
  •  Oignon
  • Poireau

Les plantes amères ainsi que le curcuma sont également des substances naturelles qui stimulent et protègent la fonction hépatique, tout autant que la cystéine, un acide aminé que l’on retrouve dans les noix, les fèves et les graines. Enfin, certains bioflavonoïdes possèdent des affinités très étroites avec le foie, qu’ils soutiennent dans ses fonctions. C’est le cas de la silymarine, présente en grande quantité dans le chardon-Marie, reconnu pour ses effets remarquables sur la protection et la régénération du foie.

 

LA TROUSSE DES HUILES ESSENTIELLES POUR LE FOIE

Les huiles essentielles jouent un rôle important dans le processus de détoxication du foie, qu’elles stimulent et renforcent. Voici quelques huiles hépato-toniques majeures :

 

Thé du Labrador, ou lédon (Ledum groenlandicum)

Depuis quelques années, la recherche s’intéresse de plus en plus aux propriétés du thé du

Labrador et de son huile essentielle sur le renouvellement des cellules hépatiques. Comme toutes les huiles du Québec, le thé du Labrador possède une certaine quantité de molécules monoterpéniques (anti-inflammatoires) ainsi que de terpinéol-4 (désinfectant), mais ce sont ses sesquiterpènes qui lui confèrent des propriétés puissantes sur le foie. Il s’agit d’une huile très intéressante à utiliser pour drainer la fonction hépatique, nettoyer le foie et les reins, stimuler la digestion ainsi que pour réduire les ballonnements et les flatulences. Témoignant de sa puissance, l’huile essentielle du thé du Labrador est présentement étudiée pour ses effets sur des troubles hépatiques plus sérieux, tels que les hépatites, l’intoxication alimentaire et le cancer du foie.

 

Romarin officinal à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum)

L’huile de romarin officinal à verbénone exerce une activité en douceur sur la fonction hépatique, qu’elle tonifie et détoxifie. Elle possède des propriétés antivirales confirmées, qui la rendent utile en cas d’hépatite d’origine virale. Elle est également efficace dans la gestion de la cirrhose. La verbénone est une molécule qui active la sécrétion et l’écoulement de la bile, mais qui est déconseillée chez la femme enceinte et qui allaite, car il s’agit d’une molécule cétonique. Enfin, le romarin à verbénone est une huile très intéressante lors de problèmes digestifs d’origine émotionnelle.

 

Citron (zeste) (Citrus limonum)

Bien connue pour ses effets sur la digestion, l’essence de zeste de citron purifie le foie, diminue la sensation de nausée et aide à la digestion des lipides. Elle stimule le drainage hépatique et décongestionne également la vésicule biliaire. Elle est tout à fait sécuritaire, même chez la femme enceinte, chez qui elle diminue efficacement les lourdeurs digestives et les nausées matinales. L’essence de zeste de citron agit sur les ballonnements et les flatulences, qu’elle aide à diminuer, en favorisant la digestion des gras.

 

Carotte (Daucus carota)

L’huile essentielle de la semence de carotte (cultivée ou sauvage) possède une impressionnante quantité de carotol (plus de 50 %), une molécule qui entre dans la famille biochimique des sesquiterpénols et qui exerce de grandes propriétés régénératrices sur les cellules hépatiques. Elle est utile dans les congestions ainsi que pour réduire les symptômes reliés à la « crise de foie » ; les douleurs au côté droit supérieur de l’abdomen, les nausées, les vomissements, la fatigue et les malaises digestifs. De plus, l’huile essentielle de carotte aide à la détoxication des reins et de la peau. Il s’agit d’une huile très précieuse dans les cures de détoxication de l’organisme.

 

Céleri (Apium graveolens)

La semence et la plante entière du céleri cultivé concèdent une huile essentielle tout à fait remarquable dans l’épuration du foie et des reins. Elle possède en effet une activité stimulante sur les sphères hépatique et néphrétique, qu’elle aide à décongestionner et à drainer. Après son usage s’ensuivent rapidement une amélioration de la digestion et du teint de la peau ainsi qu’un rafraîchissement de l’haleine. L’huile essentielle de céleri est souvent associée à celle de carotte, combinaison redoutable dans le renforcement et le nettoyage du foie.

 

Menthe poivrée (Mentha piperita)

Les effets de la menthe poivrée sur la digestion sont bien connus. Cependant, ils le sont moins en ce qui concerne leur activité dépurative du foie et de la vésicule biliaire. À cet effet, l’huile essentielle de menthe poivrée aide à la digestion des lipides, diminue les flatulences, stimule l’appétit, réduit le taux de mauvais cholestérol sanguin et reconstitue les foies fatigués ! Ces grandes propriétés sont attribuables principalement à son taux appréciable de menthol (30 à 50 %), bien connu pour ses effets digestifs. Comme la menthe poivrée contient également une proportion élevée de menthone, une composante cétonique, les femmes enceintes et allaitantes devraient s’en abstenir et privilégier plutôt l’essence de zeste de citron.

 

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est souvent utilisée pour traiter des problèmes de peau, dont des hématomes et des cicatrices. Elle possède en effet des propriétés régénératrices cutanées exceptionnelles. Elle demeure moins connue pour ses effets sur le foie qu’elle aide pourtant à tonifier et à dépurer. Elle est particulièrement utile lorsque les problèmes de foie occasionnent des maux de tête et des migraines ainsi que dans le traitement du foie gras (stéatose hépatique) ainsi que de l’hypercholestérolémie.

 

Gaulthérie couchée, wintergreen, thé des bois (Gaultheria procumbens)

Le thé des bois est bien connu pour son odeur de bonbon rose et pour son effet réchauffant et soulageant sur les muscles endoloris. Son huile possède également des propriétés qui ciblent le fonctionnement harmonieux du foie, notamment en stimulant la régénération de ses cellules et en les protégeant des effets néfastes de l’inflammation chronique. Tout comme l’huile d’hélichryse italienne, celle du thé des bois traite les maux de tête et les migraines causés par une congestion du foie et de la vésicule biliaire.

 

USAGES THÉRAPEUTIQUES TRADITIONNELS

Comme dans la physiologie occidentale, le foie occupe un rôle important dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Il est responsable de la bonne circulation du qi (énergie vitale) en plus de réguler et d’harmoniser les émotions.

La congestion du foie en MTC occasionne de l’irritabilité, des réveils entre 2 h et 3 h du matin (heure du foie), ainsi que des troubles digestifs. Dans les cas plus avancés, il provoque des migraines et des troubles menstruels.

Pour réduire les effets négatifs de la congestion du foie, il est recommandé de limiter sa consommation de café et d’alcool, de pratiquer une activité physique de façon régulière (de manière à stimuler la libre circulation du qi du foie) et de se reposer souvent. Le point 3F, situé sur le dessus de chaque pied, peut être massé à l’aide d’une huile essentielle telle que l’hélichryse italienne ou la carotte, afin de défaire la stagnation du qi du foie et d’encourager sa circulation.

 

FORMULES HÉPATO-TONIQUES

Voici quelques formules permettant de profiter des bienfaits des huiles essentielles dans la détoxication et le soin du foie.

Cure de nettoyage printanier du foie

  • 35 gouttes d’HE de carotte (Daucus carota) bio
  • 35 gouttes d’HE de céleri (sem.)(Apium graveolens) bio
  • 25 gouttes d’HE de romarin à verbénone (Rosmarinus off. verbenoniferum) bio
  • 16 gouttes d’HE de thé du Labrador (Ledum groenlandicum) bio
  • 5 gouttes d’HE de menthe poivrée (Mentha piperita) bio

Mélanger les huiles essentielles dans un flacon en verre opaque. Prendre deux gouttes du mélange, diluées dans 1⁄4 c. à thé d’huile d’olive, trois fois par jour, après les repas, pendant trois semaines.

 

Foie congestionné, fatigué, paresseux (flatulences, nausées, aérophagie)

  • 42 gouttes d’HE de carotte (Daucus carota) bio
  • 42 gouttes d’essence de citron (zeste) (Citrus limonum) bio
  • 30 gouttes d’HE d’estragon (Artemisia dracunculus) bio
  • 12 gouttes d’HE de menthe poivrée (Mentha piperita) bio

Mélanger les huiles essentielles dans un flacon en verre opaque. Prendre deux gouttes du mélange, diluées dans 1⁄4 c. à thé d’huile d’olive, trois fois par jour, après les repas, pendant trois semaines.

Le foie est un organe de première importance dans l’épuration du sang et le maintien de notre santé.

 

Hypercholestérolémie

  • 46 gouttes d’essence de citron (zeste) (Citrus limonum) bio
  • 30 gouttes d’HE de thé du Labrador (Ledum groenlandicum) bio
  • 30 gouttes d’HE d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) bio
  • 20 gouttes d’HE de romarin à verbénone (Rosmarinus off. verbenoniferum) bio

Mélanger les huiles essentielles dans un flacon en verre opaque. Prendre deux gouttes du mélange, diluées dans 1⁄4 c. à thé d’huile d’olive, trois fois par jour, après les repas, pendant trois semaines. Il est recommandé, dans le traitement de l’hypercholestérolémie, d’assurer un suivi avec un ou une aromathérapeute certifié en aromathérapie scientifique et médicale.

 

ET LES HYDROLATS ?

Les hydrolats, ces eaux qui ont servi à la distillation des huiles essentielles, possèdent, eux aussi, des propriétés intéressantes dans le soutien des fonctions hépatiques. Voici une formule permettant de nettoyer le foie en douceur :

Formule d’hydrolats à visée détoxifiante

  • 1 litre d’eau d’érable pure
  • 300 ml d’HY de menthe poivrée (Mentha piperita) bio
  • 200 ml d’HY de cardamome (Elettaria cardamomum) bio
  • 200 ml d’HY de romarin officinal à verbénone (Rosmarinus off. verbenoniferum) bio
  • 100 ml d’HY de thé du Labrador (Ledum groenlandicum) bio

Mélanger tous les ingrédients dans une bouteille de verre. Ajouter 2 c. à soupe de la formule dans une tasse d’eau chaude et boire deux fois par jour. Poursuivre six jours, arrêter une journée, reprendre un autre six jours, arrêter une journée et terminer avec un dernier six jours.

Le foie est un organe de première importance dans l’épuration du sang et le maintien de notre santé. En même temps que s’amorce habituellement au printemps le grand ménage de notre logis, pourquoi ne pas en profiter pour entreprendre également une bonne détox du foie à base d’huiles essentielles et d’hydrolats ? S’ensuivront une meilleure digestion, une plus belle peau, un regain d’énergie et une humeur ensoleillée printanière !