Épatants végétaux pro-hépatiques

Publié le 16 janvier 2019
Écrit par Anny SCHNEIDER, Auteure et herboriste-thérapeute accréditée

Épatants végétaux pro-hépatiques
Homeocan Petit Prince FR

Toute la mélancolie du monde vient d’un foie affligé. Avicenne, alias Ibn Sina, réputé médecin arabe du XIe siècle.

 

Après l’abondance, la bombance et les excès du temps des fêtes, plusieurs d’entre nous ressentent des malaises parfois difficiles à cerner : dyspepsie, aérophagie, reflux acides, constipation ou diarrhée, langue chargée, mauvais sommeil… et que dire des poignées d’amour dues aux lipides accumulés avec la surcharge de calories proportionnelle à notre gourmandise ?

 

Rappel des nobles fonctions du foie

Ce cher foie est un des organes les plus actifs de notre organisme, car il remplit autour de 1000 (!) fonctions essentielles, certaines encore trop méconnues, dont les suivantes.

 

Digestion, assimilation et métabolismes

  • Rôle dans la production de glucides et de glycogènes, les sucres de réserve.
  • Optimisation de l’insuline, libération d’énergie à partir de protéines et du glycogène.
  • Important pour le métabolisme des gras : synthèse de cholestérol et dégradation en acides biliaires.
  • Le foie est le seul organe permettant l’élimination du cholestérol en surplus et la production de triglycérides !
  • Emmagasine les vitamines liposolubles (A, D, K et E).

Le foie est aussi un important régulateur de glycémie dans le sang (et plus précisément le plasma). En effet, il est le seul organe à stocker le glucose sous forme de glycogène, réserve énergétique nécessaire pour stabiliser la glycémie et l’énergie.

 

Dynamisation et purification lymphatique et sanguine

  • Rôle dans le métabolisme des protéines : production de nombreux facteurs de coagulation sanguine (jeunes globules rouges et plaquettes).
  • Destruction des globules rouges et blancs usés, ainsi que de certaines bactéries présentes dans le sang.
  • Production d’un litre par jour et plus de bile émulsifiante des gras et aussi laxative, entre autres !

 

Fonctions antitoxiques

  • Transformation des toxines, des médicaments et des drogues.
  • Conversion de l’ammoniac dérivé des protéines en urée, donc assiste les reins en amont.

 

Fonctions de réserve

  • Stockage d’une multitude de substances, dont la B12, le fer, le cuivre et le glucose sous forme de glycogène.

Vous aurez compris qu’en tant qu’ouvrier polyvalent et expert multifonctions : purification, production, raffinage, stockage et récupération/réutilisation, ce cher foie mérite, plus que tout autre organe, tant notre coopération que notre respect !

 

Symptômes et signes de fatigue du foie

Quand il est déséquilibré, le foie le manifeste par les symptômes suivants : problèmes de peau divers (acné, eczéma, psoriasis), malaises digestifs (ballonnements, gaz, crampes, constipation ou diarrhée), difficulté de concentration, trouble de sommeil et chutes d’énergie, anémie, hypercholestérolémie, troubles de la pression, manque d’énergie et de libido, céphalées et migraines.

Dans les pires cas : nausées constantes, douleurs aiguës au niveau de la vésicule et irradiant du côté droit de l’abdomen, SPM, frigidité ou stérilité.

Pour vérifier si votre foie est réellement déficient, il est toujours utile de demander un bilan hépatique à votre médecin et de faire vérifier les enzymes hépatiques, le cholestérol et les triglycérides, entre autres.

 

D’abord, ne pas se nuire, éviter les pires irritants

Quand le foie est saturé, c’est la colère et la frustration qui se manifestent (se faire de la bile, personne bilieuse). Aussi, le teint devient brouillé, la peau grasse et les yeux ternes, et on ne digère plus ni les gras ni l’alcool.

Quand il est détraqué, c’est l’apathie et la mélancolie qui s’installent.

 

Aliments très nocifs pour le foie

Alcool sous toutes ses formes, café, charcuteries, jambon et toute viande grasse et transformée, friture, gras hydrogénés ou transformés (Cheez Whiz), crème fraîche ou glacée, gâteaux, liqueurs et sucreries, croustilles et grignotines ordinaires du commerce, malbouffe en général…

Facile de faire du bien à ce noble organe : avant tout, renoncer aux poisons !

 

Aliments bénéfiques pour le foie

Les aliments à saveur acide stimulent l’excrétion de bile via les intestins, et ceux à saveur amère activent sa production et contribuent à l’assainir.

  • Agrumes et fruits acides : citron, orange, pamplemousse, ananas, papaye, canneberge, cerise, épine-vinette, pimbina (idéalement l’estomac vide), et des fruits ou leurs jus certifiés biologiques.
  • Légumes : artichaut, betterave (feuilles aussi), carotte, céleri, chou, poireau, radis noir et rouge, salade très verte (chicorée, endive, pissenlit, roquette), crus ou peu cuits.
  • Céréales complètes, bio idéalement, comme base des repas : flocons, farine, pain, pâtes. Les meilleures : avoine, kamut, épeautre, quinoa, maïs, millet, orge, riz, sarrasin.
  • Huiles de première pression à froid : canola, carthame, lin, olive, tournesol (certifiées bio, crues), en vinaigrette ou sur les légumes à la vapeur, par exemple, deux cuillères à table par jour. Excellentes contre les mauvais gras accumulés dans les coussins abdominaux ou circulant dans la lymphe ou dans le sang.
  • Protéines : jaune d’œuf oméga 3, viandes maigres (bison, bœuf, cheval, poulet… bien élevés et nourris), légumineuses germées ou bien cuites, tout ça bio, autant que possible. Soya, autres fèves et luzerne en tête.
  • Yogourt nature, fromages légers et maigres. Certifiés bio : chèvre, quark, ricotta…

 

Suppléments bénéfiques pour le foie

(Conseils de naturopathe-conseillère en magasin durant 25 ans et de bélière bilieuse au foie fragile)

À prendre très ponctuellement, en cure brève (un mois au maximum). Ajuster les doses selon vos réactions : diarrhées, reflux, car nous présentons tous des antécédents et une sensibilité variés. Idéalement, faites-vous conseiller par un expert en produits naturels, un herboriste ou un naturopathe de votre région.

  • Vitamines B lipotropiques : le trio (biotine, choline, inositol, combinés en comprimés), 400 mg après le déjeuner et le souper.
  • Acide alpha-lipoïque : puissant lipotropique. Prendre 100 mg deux fois par jour, le matin ou le soir, après les repas.
  • Lécithine de soya, en granules, fraîche : 1 à 2 cuillères à soupe avec ou après les repas importants.
  • Vitamine C, type Ester-C, 600 mg, 2 fois par jour, matin et midi.
  • Chlorure ou sulfate de magnésium liquide ou en poudre : 100 mg le matin et le soir (en cure brève).
  • Soufre, avec ou sans mélasse verte : en oligo-élément ou en poudre (très jaune, amère et laxative).

Note : pour plus d’efficacité et de digestibilité, les suppléments se prennent après les repas, alors que les plantes et leurs concentrés se prennent en général avant.

Toujours suivre les posologies inscrites sur les produits, ou mieux encore, les conseils d’experts en herboristerie ou en naturopathie.

 

Les meilleures plantes pour le foie

L’artichaut, le boldo, la camomille, le chardon-marie, la chélidoine, la chicorée, le gaillet, le liseron, la menthe, le pissenlit, ou la réglisse (sauf pour les hypertendus).

Sur le plan des huiles essentielles, seuls ou en composés, ayant été conseillés ou préparés par un spécialiste : le citron, le lédon, la menthe poivrée ou encore le romarin à verbénone, en friction-compresse sur le foie, diluée dans de l’huile d’olive ou de ricin, sont de bons alliés concentrés pour aider le foie à se nettoyer de l’excès de sucre, de mauvais gras, voire d’autres toxines (alcool, drogues ou médicaments).

Le calme, le repos fréquent, la sérénité, l’humour et le respect de nous-mêmes, de l’autre et de nos capacités, tout en préservant notre territoire physique et psychique, garderont certainement longtemps notre foie en bon état.

Les Chinois disent que le foie est la mère du sang autant que le siège du Moi, soit de notre personnalité profonde, source de chaleur et de rayonnement. Pour passer une bonne ou une meilleure nouvelle année, ménagez-le et prenez bien soin de votre foie, il vous le rendra au centuple !

 

RÉFÉRENCES

Disponibles sur demande http://www.annyschneider.com