La face cachée du mouvement

Publié le 14 juillet 2023
Écrit par Michel Venne, B. Sc., D.O., coach certifié ICF

La face cachée du mouvement
Expo Manger Santé 2 dates

On connaît depuis longtemps les bienfaits du mouvement sur la santé globale. Les standards de durée, de fréquence et d’intensité sont même assez bien connus et documentés. Les effets sur la santé mentale sont également reconnus et ne sont plus remis en question.

 

Comment aborder le mouvement d’un angle original ?

On sait que le mouvement permet une meilleure oxygénation et alimentation du cerveau. Mais saviez-vous que le mouvement contribue au développement cognitif de mille et une façons ?

Déjà, de savoir que les échecs sont reconnus comme un sport nous ouvre une porte sur la possibilité que le sport n’implique pas nécessairement une séance de transpiration de 90 minutes ou un entraînement éreintant.

 

Il semblerait qu’en moyenne, les athlètes les plus intelligents, selon certains critères, sont les joueurs de tennis de table, étant donné la vitesse de réaction inhérente à la discipline. Cette vitesse de réaction est la résultante d’une analyse et d’une prise de décision suivies d’une action correspondante. Ce sont des dizaines d’informations subtiles qui doivent être captées et analysées en une fraction de seconde. C’est d’ailleurs la même chose pour les quarts-arrière au football.

Avec l’arrivée de l’ordinateur, un nombre accru de jeunes (et de moins jeunes) sont plus que jamais devant leur ordinateur à frapper des touches sur un clavier. Cette action particulière prive le cerveau de connexions qui se construisent spontanément lors de l’utilisation de la main pour écrire et former des lettres, des mots… comme on le fait avec un crayon. De toute évidence, notre cerveau est stimulé de façon différente selon l’utilisation que l’on fait de son corps.

 

Le fait de pratiquer un sport linéaire (vélo de route, course longue distance, natation…) stimule le cerveau d’une façon complètement différente de la jonglerie ou de la gymnastique, par exemple, ou même du piano. De la même façon, si vous êtes un triathlète professionnel et que votre frère jumeau est un joueur de hockey professionnel, vos cerveaux se sont développés différemment.

Faites trop peu d’activité physique et vous manquerez une partie de ses bénéfices. Si, au contraire, vous vous entraînez trop intensément, vous risquez de créer une surcharge d’inflammation nocive pour votre système.

 

Vous souhaitez vivre le plus longtemps possible ? Devinez ce qui vous aiderait le plus (en matière de mouvement) à devenir centenaire et en forme ? Le renforcement musculaire ! En effet, si l’on tient compte des causes principales de décès, la musculation vous aidera à éviter les plus grands « tueurs » de notre époque.

 

Vous souhaitez être plus calme, plus zen ? Le yoga pourrait vous aider à atteindre vos objectifs, de même que différentes formes d’arts martiaux, malgré ce que l’on pourrait croire.

Saviez-vous que de bouger 5 minutes par heure aura plus d’effets positifs sur votre santé qu’une seule séance de 45 minutes à la fin de votre journée ? De courtes séances vous maintiennent concentrées tout au long de la journée et évitent les chutes d’énergie physique et mentale (le coup de barre d’après-midi).

 

Votre santé est loin d’être optimale et vous ne savez pas par quel bout commencer ? Dansez ! Bougez au son de votre musique favorite. La danse n’éveille rien de bon pour vous ? Jouez de la musique, dessinez, écrivez… respirez profondément ! Ça vous semble tiré par les cheveux ? Sachez que l’apnée, une forme de plongée sous-marine basée sur l’interruption volontaire de la ventilation, qui peut également se pratiquer hors de l’eau, peut améliorer votre capacité cardiovasculaire de 25 à 30 %, et ceci, sans bouger, simplement en retenant votre souffle selon une méthode d’entraînement bien précise que des applications peu dispendieuses vous enseigneront.

 

Si vous préférez marcher avec d’autres personnes, il existe des groupes de marche organisés dans plusieurs villes et régions. Quelle belle solution pour profiter des bienfaits du soleil et sortir de son isolement !

Vous êtes un athlète de pointe et vous cumulez déjà plus de 10 heures d’entraînement par semaine ? Il est possible que dans votre cas, il ne s’agit pas de faire plus, mais bien de faire différemment. Votre programme est centré sur la force ? Modifiez-le pour y inclure de la souplesse. Vous êtes une bête d’endurance ? Pourquoi ne pas inclure de la coordination et de l’agilité ? Vous êtes en mesure de contorsionner votre corps comme personne ? Pourquoi ne pas ajouter un peu de viande autour de l’os ?

 

Vous craignez de chuter et de vous briser quelque chose ? Prenez un cours d’initiation à la gymnastique pour adulte, de judo ou d’aïkido pour apprendre à apprivoiser le sol ! C’est une bonne idée, puisqu’on sait que les fractures de hanche sont un facteur de mortalité important chez la population vieillissante, surtout avec nos hivers québécois.

Vous passez tellement de temps à bouger que vous ne voyez plus vos amis ni vos conjoints et que vos enfants vous appellent monsieur ou madame ? Il est possible d’obtenir des résultats semblables sur votre santé en utilisant de nouvelles méthodes d’entraînement qui maximisent les résultats en diminuant la période nécessaire pour y arriver.

 

Saviez-vous que de faire de l’exercice tôt le matin, à l’extérieur, améliorera la qualité de votre sommeil, même si ce n’est qu’une simple promenade de santé au lever du soleil ou peu de temps après ?

En entraînement, il existe le principe de 1RM, qui exprime la charge maximale qu’un individu peut soulever une seule fois avec un muscle ou groupe musculaire. Bien connue chez les adeptes de la musculation, cette méthode déclenche un signal que votre corps interprète comme une urgence à créer de la masse musculaire rapidement. Il sécrète donc plus d’hormones de croissance, qui favorisent la réparation des tissus et servent même d’anti-inflammatoire. Je vulgarise le tout, mais la résultante demeure la même : temps requis minimum, résultats maximums ! Bien sûr, il faut bien se positionner, éviter de se blesser et oui, vous risquez de vous sentir ankylosé la première fois.

 

Même votre façon d’envisager vos activités quotidiennes peut avoir une incidence sur vos marqueurs de santé, comme il a été prouvé dans une recherche sur les femmes de ménage d’une grande chaîne hôtelière. On leur a mentionné que les efforts physiques déployés lors de leur travail pouvaient améliorer leur état de santé, et des mesures précises ont été prises quelques semaines plus tard : leurs résultats s’étaient tous améliorés.

 

Certains métiers, comme ceux de la construction, en agriculture, la poste et bien d’autres demandent tellement de bouger qu’ils procurent déjà un niveau d’activité suffisant pour répondre au minimum de maintien de la santé.

Impossible de parler de mouvement sans parler de perte de poids. Sachez que malheureusement, la meilleure façon de perdre du poids est de surveiller son alimentation, pas prioritairement le mouvement ! Bien que le mouvement soutienne votre objectif, la qualité et la quantité de ce que vous ingérez sont les éléments clés.

 

Dans l’éventualité où je me serais mal exprimé, l’essence de ce que je tente de vous faire comprendre, c’est que depuis longtemps, on nous vante les bienfaits de l’exercice et c’est vrai, mais pour bien plus de raisons que ce que l’on croyait (ou savait) il y a 40 ans, 20 ans ou même 5 ans.

 

Mon objectif n’était pas de produire une revue de littérature sur le mouvement en général, mais bien d’attirer l’attention et de lever le voile sur les idées préconçues au sujet du mouvement. Il existe une forme de mouvement qui vous permettra d’atteindre vos objectifs, pas seulement des objectifs de santé. Il suffit de trouver la meilleure façon de bouger pour vous.

 

Votre santé, votre bonheur, vos relations sociales, votre condition physique, votre cerveau, votre sommeil, vos objectifs de vie seront soutenus par votre façon de bouger.

Bougez selon vos passions, vos objectifs, vos intérêts. Bougez pour votre cerveau, pour votre plaisir, mais je vous en prie, bougez !