La médecine globale holistique : pour une approche globale de la santé

Publié le 27 novembre 2016
Écrit par Carmen Marois

La médecine globale holistique : pour une approche globale de la santé
Homeocan Petit Prince FR

La médecine dentaire a toujours été le parent pauvre du système de santé au Québec.

 

À PREUVE : depuis sa création, le Régime d’assurance maladie du Québec (RAMQ) n’a jamais pris en charge les soins dentaires prodigués aux adultes. Seuls sont couverts les soins dispensés en milieu hospitalier, aux enfants de moins de 10 ans et aux prestataires de l’aide sociale.

Pour les 70 % de Québécois qui ne disposent pas d’un régime personnel d’assurance, les soins dentaires s’avèrent souvent ruineux. Un traitement de canal, une couronne, et voilà vos trois ou quatre prochaines années de vacances dans un tout-inclus à Cuba envolées en fumée.

En matière de santé, les soins dentaires sont les mal-aimés de la province.

La santé buccale n’a jamais été une priorité chez les francophones du Québec. On allait chez le dentiste quand on avait mal. Combien de nos aînés se sont fait arracher les dents à l’adolescence et portent depuis des dentiers ? Sans compter que d’avoir de mauvaises dents a un impact direct sur la santé du corps : mauvaise assimilation des aliments, digestion compromise, acidité gastrique, douleurs abdominales, mauvaise haleine, mauvaise estime de soi, etc.

 

MAIS LES CHOSES CHANGENT…

La médecine dentaire a fait des pas de géant. Au Québec, nous sommes passés, en moins d’un siècle, d’arracheurs de dents à médecins dentistes. Reste maintenant à changer les mentalités. Une vision différente de la dentisterie répond parfaitement aux aspirations des patients soucieux de santé globale et de prévention. Cette vision n’est pas nouvelle, mais existe depuis plusieurs années : c’est la dentisterie holistique.

Qui sont les dentistes holistiques ? En quoi leur pratique est-elle différente de celle des dentistes traditionnels ? Quel est l’avantage pour les patients d’y avoir recours ? C’est ce que j’ai voulu savoir.

À l’invitation de Vitalité Québec, je me suis rendue à l’expo Manger santé et vivre vert, qui se tenait à Montréal en mars dernier. J’ai eu la chance d’y faire la rencontre de dentistes holistiques, qui y tenaient, avec les membres de leur clinique respectives, des kiosques d’information. Ils ont accepté de répondre à toutes mes questions.

Ce que j’ai appris a fini de me convaincre de la pertinence de cette approche : les dentistes holistiques ont une vision humaniste de la santé. Dans leur pratique, ils proposent des solutions de rechange à l’utilisation du mercure et du fluor. Pour eux, l’utilisation des produits les plus biocompatibles possible est primordiale.

Il faut d’abord savoir que tous les dentistes qui pratiquent la médecine et la chirurgie dentaires holistiques sont des dentistes formés dans les universités. Comme tous les diplômés sortis des facultés d’art dentaire, ils sont détenteurs d’un doctorat en chirurgie dentaire ou en médecine dentaire. Pour résumer, un dentiste holistique, c’est d’abord un dentiste, c’est-à-dire qu’il a une démarche scientifique. On le retrouve dans un cabinet, où il dispense les soins courants en dentisterie. Pour les patients qui disposent d’une assurance maladie privée, les soins sont couverts à hauteur des options souscrites.

J’ai alors voulu savoir ce qui différenciait les dentistes holistiques de leurs confrères. La réponse est simple : ils proposent des options thérapeutiques différentes de celles habituellement offertes. Pour un praticien holistique, le corps n’est pas qu’un assemblage d’organes indépendants les uns des autres. Il constitue un tout.

Pour le dentiste holistique, toute action dans la cavité buccale peut avoir des répercussions sur le corps dans son ensemble. Il verra donc à n’utiliser que des produits compatibles entre eux. Il veillera aussi à ce que les matériaux utilisés soient le plus neutres possible sur le plan biologique. Pour ses soins, il évitera donc de prendre les plombages traditionnels utilisés depuis 175 ans et qui contiennent 50 % de mercure.

Comme on le voit, la dentisterie holistique a l’avantage d’être peu agressive pour le corps et d’agir sur les causes globales des problèmes perçus dans la bouche. L’examen prendra donc en considération la santé globale au-delà de la seule situation de la bouche du patient. Souvent, ce dernier sera dirigé vers d’autres thérapeutes afin de compléter l’objectif d’une bonne santé globale.

J’ai compris que cette pratique est axée sur la prévention et la recherche des causes afin de traiter le patient de la manière la plus efficace. Le but premier du dentiste holistique est d’avoir le moins possible d’effets négatifs sur la santé globale du patient.

Le praticien privilégiera donc toujours l’utilisation de médicaments non allopathiques, tels que les huiles essentielles ou les produits homéopathiques. Son rôle est de bien faire comprendre au patient que les médicaments allopathiques peuvent être utiles mais qu’ils le sont rarement en première intention. Pour cela, il suffit d’adopter une médecine préventive, plutôt que de simplement traiter les symptômes tout en négligeant d’en comprendre et d’en traiter les causes.

Il aura aussi recours, si nécessaire, à des thérapies complémentaires : ostéopathie, acupuncture, naturopathie, aromathérapie, massages shiatsu, etc. Il travaille donc en étroite collaboration avec d’autres thérapeutes, dont les compétences sont complémentaires au travail de dentisterie holistique.

Un dentiste holistique ne tentera jamais de convaincre un patient d’enlever tous ses amalgames dentaires ou de faire extraire toutes ses dents avec des traitements de canal. Il évaluera les différentes solutions, qu’il proposera ensuite au patient. Il examinera les avantages, les risques et leurs possibles conséquences en matière de santé globale et il prendra le temps de les expliquer au client. Ce dernier pourra ainsi prendre des décisions éclairées, en toute connaissance de cause.

Je me demandais comment trouver un dentiste qui pratique avec une vision globale, holistique. Il n’y a malheureusement plus d’association. Le bouche-à-oreille fonctionne encore très bien. On peut aussi rechercher sur Internet en tapant des mots clés comme dentiste holistique, santé dentaire globale, art dentaire global, dentisterie holistique, biocompatibilité dentaire. L’Ordre des Dentistes du Québec peut aussi vous renseigner sur qui, parmi ses membres, pratique la dentisterie holistique.

Se faire soigner par un dentiste holistique est d’abord une question de choix. Faire appel à lui peut s’avérer une avenue intéressante et nous éviter à long terme des soins coûteux et des traitements douloureux. Quiconque est conscient de l’importance de la prévention sera séduit par cette approche.

Comme nous le rappelle le proverbe populaire, mieux vaut prévenir que guérir.