La technique neurocutanée : rapide, efficace et durable

Publié le 15 octobre 2018
Écrit par François Vachon

La technique neurocutanée : rapide, efficace et durable
Vogel #1 FR

Soulager définitivement les douleurs aiguës et chroniques : voilà ce que propose la technique neurocutanée (TNC), une thérapie manuelle novatrice développée par Stéphane Delalande,un ostéopathe (D.O.), biokernergiste et géobiologue né en France.

 

Les thérapies manuelles s’adressent directement au corps et leur utilisation consiste habituellement à manipuler ses parties pour soulager des symptômes ou favoriser la guérison. C’est notamment le cas de l’ostéopathie, de la massothérapie et de la chiropractie. La TNC – parfois appelée « ostéopathie de la peau » – emprunte un tout autre chemin et privilégie plutôt la stimulation de la peau. Ostéopathe depuis plus de 25 ans, M. Delalande a exploré les potentialités de cet organe dont on avait jusqu’alors ignoré l’interaction avec les tissus profonds et les vertus thérapeutiques. Il a ainsi mis au point une méthode globale de traitement utilisant le tissu cutané. Sa technique permet notamment de repérer et de traiter différents types de lésions.

La TNC permet notamment de soigner les troubles musculosquelettiques (sciatique, lombago, torticolis, névralgie, cervicalgie, tendinite, périarthrite, syndrome du canal carpien, etc.). Elle s’avère en outre particulièrement efficace pour traiter les douleurs articulaires (maux de pieds et de genoux, vertèbre « déplacée »). En plus d’offrir un soulagement rapide et durable, la TNC rétablit l’équilibre de toutes les structures du corps et améliore la mobilité et la souplesse des tissus ainsi que les échanges vasculaires, nerveux et énergétiques.

 

ANATOMIE D’UNE TECHNIQUE DE POINTE

La TNC est en quelque sorte une version évolutive de l’ostéopathie. Issue des meilleures thérapies physiques et énergétiques, dont la biokinergie et la fasciathérapie, elle vise à remonter à l’origine des déséquilibres qui affectent le fonctionnement du corps pour lui permettre de concentrer ses ressources de guérison sur les zones prioritaires. La technique regroupe dans une même approche la détente musculaire, la libération des blocages articulaires et la stimulation de points énergétiques.

Selon Sylvie Asselin, praticienne en TNC dans la région de Québec, la technique procure un soulagement immédiat dans 80 % des cas. Par exemple, Guylaine Paquet, une résidente de Québec de 53 ans, était restée avec des douleurs aux oreilles à la suite d’une intervention chirurgicale esthétique pour un décollement d’oreilles qu’elle avait subie à l’âge de 13 ans. « En un seul traitement, tous mes malaises […] ont complètement disparu. Je n’en reviens tout simplement pas ! Cela faisait quand même 40 ans que j’endurais ce mal », confie-t-elle.

Un autre avantage de la TNC, c’est qu’elle s’exerce dans plusieurs positions : assis, debout, allongé, etc. Elle est donc très utile dans les situations particulières ou inconfortables, ou en cas d’urgence lors d’un voyage ou d’une activité de plein air. Pouvant facilement être offerte à domicile, elle facilite également l’accès aux soins pour les personnes à mobilité réduite. En prime, le patient peut même rester habillé pour recevoir son traitement.

La méthode ne permet cependant pas de soigner des dysfonctions comme des infections, des problèmes génétiques ou des maladies dégénératives. De fait, si elle ne peut soigner un diabète ou un cancer, la TNC peut quand même favoriser le confort et la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

 

APPROCHE ET TRAITEMENT

La TNC est une approche dite « sensorielle ». Lors de sa formation, le praticien acquiert une sensibilité tactile accrue grâce à laquelle il peut percevoir et interpréter les signaux cutanés liés à un problème spécifique. Il apprend également à utiliser différents gestes correcteurs, lesquels consistent le plus souvent à étirer la peau. Ses capacités lui permettent à la fois de détecter les zones lésées et de corriger les principaux déséquilibres qui affectent le fonctionnement du corps au moyen du geste correcteur approprié. Selon Stéphane Delalande, « il n’existe actuellement aucune autre technique de soin manuel permettant de repérer ces déséquilibres et de comprendre leur nature avec autant de précision. C’est notamment ces aspects qui confèrent à la TNC sa puissance et son originalité. » Cela expliquerait également la popularité grandissante que connaît la technique auprès de thérapeutes expérimentés, notamment des ostéopathes, des massothérapeutes et des acupuncteurs.

Sans danger, la technique ne présente pas de contre-indication, et tout le monde peut en bénéficier : le nourrisson et l’aîné comme l’athlète et le musicien. Comme c’est le cas pour d’autres techniques, il est recommandé de traiter les femmes enceintes uniquement après trois mois de grossesse.

Ostéopathe depuis plus de 25 ans, M. Delalande a exploré les potentialités de cet organe [la peau] dont on avait jusqu’alors ignoré l’interaction avec les tissus profonds et les vertus thérapeutiques. Il a ainsi mis au point une méthode globale de traitement utilisant le tissu cutané.

 

Pour en savoir plus

Site Web : http://massotnc.com/ Téléphone : 819 345-3899 Courriel : info@massotnc.com