Le deuil périnatal à Noël

Publié le 30 décembre 2023
Écrit par Laurence Sala, naturopathe

Le deuil périnatal à Noël
Now pour mai 2024

Préparer les fêtes de fin d’année peut être un réel plaisir… ou un enfer. Ta tante qui te demande « alors, un bébé pour l’année prochaine ? » ou ton oncle qui relève « fais pas cette tête, vous allez en faire un autre ». Je sais : les proches manquent souvent de tact, ne savent pas comment s’y prendre ni quoi dire… alors ça finit souvent avec des propos maladroits.

Que tu aies vécu une fausse couche, un avortement, la mort de ton bébé pendant la grossesse, la mort subite du nourrisson, l’interruption médicale de grossesse… ou encore l’infertilité, tu as le droit de vouloir te réveiller le 15 janvier ! Ne pas avoir envie de vivre ces fêtes de fin d’année, faire semblant, sourire comme si de rien n’était.

Noël est une fête de famille, une fête symbolique… et le deuil périnatal refait surface sans crier gare. Même des années plus tard. Alors, oui, on va se le dire : c’est dur. Mais j’ai rédigé cet article pour t’aider à passer au travers de cette période.

 

Pour soutenir ton cœur

Tu vas me dire « c’est injuste » ! Pourquoi toi ? Pourquoi vous ? Vous avez tout pour être heureux… et pourtant, vous vivez ce drame, cette absence, ce deuil périnatal qui est le vôtre. Alors, autant dire que tu n’as pas envie de voir les cousines enceintes, et je te comprends ! Même si tu essaies d’être heureuse pour elles, que tu sais qu’elles n’y sont pour rien, ça te renvoie quand même à ton parcours et à ta douleur. C’est plus fort que toi… et c’est normal.

  • Fais-toi passer au premier plan cette année ! Tu n’es pas obligée d’aller à TOUTES les fêtes de famille. Regarde ce qui est juste dans ton cœur… et donne-toi le droit de dire non. Si tu as envie de manger une part de tarte à la crème, vas-y et savoure le plaisir de te sentir soutenue par les tiens ! Tu préfères être seule ? Choisis la liste de films que tu as envie de voir, fais-toi livrer ton repas préféré, et savoure aussi… ce sera parfait.
  • Laisse couler les larmes. Tu as le droit… Tu as le droit de pleurer ton ventre vide, l’absence de ton bébé. Même plusieurs fois par jour… parce que tu ne fais pas l’autruche, tu vis tes émotions ! Parce que tu navigues avec ce que tu ressens et tu fais du mieux que tu peux. C’est un deuil ! Alors, oui, c’est légitime que tu vives ce deuil…
  • Écris une lettre à cet enfant tant désiré, tant attendu. Exprime-lui ton désarroi, tes larmes, ton incompréhension, ta douleur… pour mettre les mots sur les maux, pour laisser couler l’encre de ton cœur. Ne filtre rien ! Tu as le droit d’être en colère ! Laisse-toi porter par tout ce qui te vient en tête et couche sur papier l’empreinte de tes émotions. Lorsque tu te sentiras prête, je t’inviterai à brûler cette lettre… et à laisser partir cette colère qui te ronge. Mais rien ne presse. C’est toi qui décides quand ce sera le bon moment.

 

Pour soutenir ton corps

Être maman, être papa, c’est un désir viscéral. Tu as tout fait. Tu as tout essayé. Manger sans gluten, reprendre le sport, arrêter l’alcool, prendre des suppléments, remplacer ton croissant par un bol de smoothie… Tu en as fait des affaires ! Mais à Noël, ce n’est pas le moment pour demander à ton corps un effort de plus. Tu as besoin de « lâcher », de « relaxer », d’« oublier »… (Même si on n’oublie pas vraiment, et tu le sais !)

  • La saison des bains chauds est ouverte ! Prépare-toi un bain de déesse, allume des bougies, diffuse des huiles essentielles (comme du sapin baumier), et laisse-toi porter par le moment présent. La médecine de l’eau est puissante pour accompagner nos émotions et soutenir notre humanité. Reste pendant au moins 20 minutes. Prélasse-toi. Prends soin de ce corps qui a beaucoup donné ces derniers temps, ces derniers mois, ces dernières années…
  • Ta salle de bain ne te donne pas envie ? Va au spa ! Offre-toi ce cadeau de Noël. C’est le meilleur investissement de la période ! Le Québec regorge de lieux incroyables pour te détendre et découvrir la magie du cycle thermal. Tu commences par 20 minutes de sauna ou de hammam, suivies d’un bain froid pendant 1 ou 2 minutes, et enfin, tu te reposes pendant 30 minutes dans l’un des salons de relaxation. Je t’invite à réaliser ce cycle thermal au moins trois fois afin de permettre à ton corps de relâcher le maximum de tensions.
  • Bois des soupes et des bouillons d’os. Ils contiennent de grandes quantités d’acides aminés et une abondance de minéraux. Tu peux les préparer à partir d’une carcasse de bœuf ou de poulet biologique, de légumes, d’algues et d’aromates. Ça va réchauffer ton corps et ton cœur sous la doudou !

 

Pour soutenir ton âme

Dans un parcours difficile comme le tien, que tu tombes enceinte ou pas, que tu saches ou pas pourquoi tu as perdu cet enfant… le plus dur, c’est l’absence de réponse. Le fait de ne pas savoir. Ne pas comprendre. Pourquoi ce petit bébé ne vient pas s’incarner auprès de toi, auprès de vous ? Pourquoi ton chemin de vie prend cette tournure, cette voie que tu n’as pas choisie ? Toi qui désirais tant accompagner un petit être…

Le temps des fêtes, c’est un temps de ralentissement. Un temps pour prendre soin de soi, prendre soin de sa terre. Ouvre-toi à d’autres pratiques… Selon certaines croyances, l’âme de bébé arrive trois mois avant la fécondation. Elle vient créer un lien avec ses parents, et particulièrement un lien énergétique (comme un cordon ombilical énergétique) avec sa maman. C’est pourquoi l’appel de l’âme est une pratique avérée, une façon d’appeler son bébé à venir s’incarner à tes côtés. Pourquoi ne pas prendre le temps pendant ces fêtes de fin d’année pour en apprendre plus ?

  • Je t’invite à lire Les neuf marches d’Anne Givaudan et Daniel Meurois, un livre époustouflant qui ne te laissera pas indifférente !
  • Explore l’accompagnement en ligne Fertilité sacrée du réseau Étincelles de vie. Il contient entre autres un chant de l’âme et un voyage chamanique pour t’accompagner en douceur vers la maternité.
  • Tu peux aussi retrouver une Cérémonie de l’utérus sur ma chaîne YouTube. Un moment hors du temps pour te connecter à ce que tu as vécu, te soutenir avec profondeur, et honorer le passage de tes étoiles filantes.

 

Enfin, pour terminer cet article, voici une liste de ressources supplémentaires :

  • Le centre L’Odyssée offre en Estrie un rituel à chaque équinoxe et solstice pour les parents endeuillés. N’hésite pas à les contacter pour participer à une cérémonie.
  • Les cercles de femmes sont des espaces où tu peux te déposer, sans jugement, avec beaucoup d’accueil et d’amour. Il s’agit d’une pratique qui existe depuis la nuit des temps. On se retrouvait sous la tente, et aujourd’hui, on se retrouve aussi en ligne pour vivre la magie de ces cercles. Pour connaître les prochaines dates, tu peux suivre sur les réseaux sociaux @audreyfaitdusoundhealing @olana.rituels @emilie.vialuna.doula @maman_chamane @cindy_petrieux @moonsistars @laurencesala @collective.rebozo
  • Parmi plusieurs livres dédiés au sujet du deuil périnatal, tu aimeras peut-être Ma petite plume de Julie de Troy Lecante, Tu t’appelleras Céleste de Marine Duvouldy ou encore Le féminin guérisseur de Yaël Catherinet.

 

 

Dédicace aux Pap’anges

Tout ce qui est écrit est aussi valable pour toi. Les hommes ont le droit de vivre leurs émotions ! Mais si tu sens l’élan de soutenir ton courage, de retrouver ta force tranquille, et d’y croire encore… tu peux masser le bas de ton dos avec la recette suivante :

  • 1 c. à soupe d’huile végétale biologique
  • 15 gouttes d’huile essentielle biologique de laurier noble
  • 5 gouttes d’huile essentielle biologique d’épinette blanche
  • 10 gouttes d’huile essentielle biologique de sapin baumier

N’hésite pas à masser aussi ta conjointe. Cela permettra de créer un lien, d’en parler et de vous soutenir tous les deux dans ce passage difficile.

 

Je t’envoie plein de douceur dans ce passage des fêtes, dans ce cocon que tu vas te créer pour accueillir la nouvelle année et te souhaiter une belle route en 2024.

De mon cœur au tien xxx