Le palmitoyléthanolamide (PEA)

Publié le 27 mars 2020
Écrit par Chantal Ann Dumas, nd.a.

Le palmitoyléthanolamide (PEA)
Omega Alpha FR (immunité)

Qu’est-ce que le palmitoyléthanolamide (PEA) ? Le PEA est un acide gras naturellement produit par les cellules du corps à partir de l’acide palmitique (C16: 0), l’acide gras de type oméga-6 le plus commun chez les humains et les animaux. On le retrouve également dans des aliments tels que le jaune d’œuf, le soya et les huiles de palme et de tournesol.

 

Le PEA est considéré comme un endocannabinoïde, car il joue un rôle important dans le système endocannabinoïde (SEC), un réseau de signalisation qui communique avec les autres systèmes du corps et participe à leur régulation. Le SEC permet à l’organisme de retrouver son état d’homéostasie ou d’équilibre lorsque nous faisons face à différents types de stresseurs et d’agressions, tels que les toxines, les infections bactériennes et virales, les pesticides, les cancérigènes et l’inflammation.

 

Comment le PEA agit-il ?

Le PEA active et supporte le système endocannabinoïde constitué d’endocannabinoïdes et de leurs récepteurs répartis dans tout le corps : le cerveau, les organes, le tissu conjonctif, les glandes et les cellules immunitaires. Le PEA comporte donc plusieurs mécanismes et sites d’action. Parmi les principaux, mentionnons qu’il agit sur des récepteurs liés à l’inflammation et à la douleur chronique.

Le PEA permet notamment de moduler l’activation des mastocytes – impliqués dans la libération de l’histamine et la production d’inflammation – et il exerce aussi une action bénéfique sur le système nerveux. En bref, le PEA procure les mêmes bienfaits associés aux produits à base de cannabinoïdes même s’il n’en contient pas !

 

Quelles sont les principales indications du PEA ?

  • Douleur et inflammation – Bas du dos, région pelvienne, articulation temporo-mandibulaire (ATM), sciatique, arthrose
  • Conditions neurodégénératives – Maladie de Parkinson, d’Alzheimer, sclérose en plaques, SLA
  • Neuropathies diabétiques et autres neuropathies périphériques
  • AVC ischémique et lésion cérébrale
  • Allergies (empêche la dégranulation des mastocytes)
  • Asthme
  • Syndrome de l’intestin irritable
  • Cystite interstitielle
  • Autisme
  • Dépression

 

Est-ce que le PEA est bien documenté scientifiquement ?

Le PEA possède un profil scientifique impressionnant ! On connaît son existence depuis les années 1950, mais c’est grâce à Rita Levi-Montalcini – prix Nobel de médecine – que le PEA fait sa vraie entrée dans la communauté scientifique dans les années 1990. Le PEA fait aujourd’hui l’objet de plus de 50 ans de recherches cliniques et d’utilisation, et d’environ 350 articles référencés dans PubMed. Les scientifiques espagnols et italiens sont les chefs de file dans la recherche sur le PEA avec pas moins de 40 essais cliniques portant sur la douleur chronique publiés jusqu’à présent.

 

Est-ce que le PEA peut remplacer les produits à base de cannabinoïdes (CBD) ?

Contrairement à certains cannabinoïdes, le PEA ne se lie pas directement aux récepteurs à cannabinoïdes CB1 et CB2. Il agit plutôt via l’activation et le maintien du SEC. C’est un mécanisme d’action différent, mais complémentaire à celui des cannabinoïdes. Il potentialise d’ailleurs leur action grâce à son « effet d’entourage ». Le PEA et les produits à base de cannabinoïdes peuvent donc être utilisés en complémentarité l’un de l’autre pour un effet synergique, ou séparément. C’est d’ailleurs une excellente option pour ceux qui aimeraient bénéficier des bienfaits des produits à base de cannabis mais sans consommer ces produits. Le PEA est approuvé par Santé Canada en tant que produit de santé naturel.

 

Est-ce que le PEA remplace les anti-inflammatoires naturels tels que le curcuma, le boswellia ou les oméga-3 ?

Le mécanisme d’action du PEA est différent mais complémentaire à celui de plantes comme le curcuma, le boswellia et les oméga-3. L’idéal serait de les combiner pour un effet maximal et à large spectre.

 

Quelle est la dose de PEA recommandée ?

D’après les études cliniques, 1200 mg par jour. Le produit existe sous forme de gélules et de pastilles.

 

Présente-t-il des effets secondaires ?

L’immense intérêt de ce produit, c’est qu’il ne présente pas d’effets secondaires ni de risque de dépendance, contrairement aux médicaments antidouleur en vente libre ou prescrits. Il ne présente pas non plus d’interaction avec les médicaments, si ce n’est qu’il potentialise l’action des anti-inflammatoires.

 

À partir de quoi les suppléments de PEA sont-ils fabriqués ?

À partir de l’acide palmitique extrait de l’huile de palme. Il est important de vérifier qu’il s’agit d’une huile de source écologiquement durable, purifiée et traitée de manière écoresponsable pour une biodisponibilité optimale.

 

Source : « Palmitoylethanolamide for the treatment of pain: pharmacokinetics, safety and efficacy », Br J Clin Pharmacol., vol. 82, no 4, octobre 2016, p. 932-942.