Le plus beau des cadeaux : que ça pousse en vitalité !

Publié le 15 novembre 2018
Écrit par Sylvie Leblanc, n.d.

Le plus beau des cadeaux : que ça pousse en vitalité !
Omega Alpha FR (immunité)

Avec le début des temps froids et les Fêtes, nous avons d’autant plus besoin de vitalité. Alors, permettez-moi de vous partager des données tangibles des plus intéressantes pour votre santé et celle de ceux que vous aimez.

 

Selon les recommandations naturopathiques, nous devrions consommer de 8 à 12 portions de légumes par jour, que ce soit en smoothie, en jus, sous forme de potage, de soupe, de soupe-repas, de salade ou de salade tiède, etc.

Un de mes petits bonheurs dans l’assiette est un mélange de pousses de brocoli, de chou frisé et de roquette que fait pousser mon fiston. Le brocoli, c’est maintenant bien connu, est un légume rempli d’antioxydants. Il fait partie de la famille des choux. Les crucifères et les pousses des crucifères sont surtout plus accessibles aux palais délicats et sont remplies de nutriments frais!

Saviez-vous que les pousses de brocoli pouvaient être salutaires pour contrer certains symptômes des troubles envahissants du développement?

C’est le témoignage touchant d’une maman sur l’éveil de son fils qui vit avec le syndrome de l’autisme qui m’a vivement intéressée aux effets des pousses de brocoli sur plusieurs symptômes de l’autisme. Elle me mentionnait que, depuis qu’elle lui offre des pousses de brocoli dans son smoothie, son comportement avait vraiment changé vers une plus grande ouverture sur le monde.

Lors de mes recherches, j’ai pu constater que des organisations et des chercheurs réputés avaient déjà publié sur le sujet. Entre autres, le site Psychomédia ainsi que l’Université John Hopkins, aux États-Unis, mentionnent que, pour certains enfants souffrant d’autisme, les pousses de brocoli auraient des effets bénéfiques.

Bien peu de chercheurs utilisent leurs ressources pour des projets sans retombées économiques, par exemple une initiative sur les aliments favorisant le bien-être des enfants qui vivent des difficultés.

Pourtant, Paul Talalay, professeur accompli du département de pharmacologie et directeur de laboratoire de sciences moléculaires du département de médecine de la réputée Université Johns Hopkins, à Baltimore, a fondé The Brassica Chemoprotection Laboratory avec son collègue Andrew Zimmerman, un éminent chercheur neurologue en soins pédiatriques à cette université. Ils ont mené cette première étude auprès de 40 adolescents ou jeunes adultes atteints d’autisme sévère à modéré, âgés de 13 à 27 ans. Dans les faits rapportés par l’équipe de chercheurs, «après 18 semaines, des améliorations rapportées concernaient les épisodes d’irritabilité, la léthargie, les mouvements répétitifs, l’hyperactivité, la présence cognitive, la communication, la motivation et le maniérisme. De 46 à 54% de ceux ayant reçu les composantes ont présenté des améliorations notables au niveau des interactions sociales, des comportements aberrants et de la communication verbale, respectivement.» L’équipe de chercheurs de la fondation The Brassica Chemoprotection Laboratory (organisme financé par des dons) a pu déterminer que les pousses de brocoli, en vertu de leur composition, pouvaient favoriser un changement et une ouverture vers le monde grâce à leurs composantes riches en sulforaphanes. Selon diverses sources, dont Science Daily et Proceedings of the National Academy of Sciences, les pousses de brocoli pourraient contenir de 20 à 50 fois plus de sulforaphanes et des composantes chimiques protectrices comparativement au brocoli mature.

 

Les valeurs thérapeutiques des sulforaphanes

Pour tirer davantage profit des isothiocyanates comme le sulforaphane ou la glucoraphanine (précurseurs des sulforaphanes), il faut les mastiquer ou hacher les pousses afin qu’elles puissent se combiner à une enzyme, la myrosinase. Une fois les pousses avalées et présentes dans le transit digestif, la flore bactérienne favorisera le relâchement et l’assimilation des sulforaphanes contenus dans les pousses. Notez que la cuisson, le blanchiment des légumes et la congélation peuvent réduire l’action des sulforaphanes, qu’il s’agisse du brocoli ou des pousses de brocoli. Il en va de même pour les autres membres de la famille des choux, ou brassicacées, qui possèdent des sulforaphanes, par exemple les choux de Bruxelles, le chou-fleur, la roquette, le chou frisé ou autres choux, le cresson et le raifort (et le wasabi).

Les sulforaphanes et les glucoraphanines sont bien connus pour leurs vertus anti-inflammatoires et pour contrer les radicaux libres accompagnant les composés phénoliques dans le système immunitaire.

Voici quelques-uns des effets positifs de la chimie impressionnante obtenue des brassicacées (crucifères, dont les pousses de brocoli):

  • Réduisent les risques d’ostéoarthrite en bloquant une enzyme qui détruit les articulations (BBC, août 2013; CNN Health, août 2013; Arthritis and Rheumatism, décembre 2013, entre autres);
  • Inhibent la présence de la bactérie Helicobacter pylori, découverte par Jed W. Fahey, D. Sc. (The Brassica Chemoprotection Laboratory);
  • Favorisent une désintoxication face à certaines composantes carcinogènes (Proceedings of the National Academy of Sciences, 94:1036710372);
  • Protègent les cellules contre la neurodégénérescence comme le Parkinson et l’Alzheimer (Oxidative Medicine and Cellular Longevity, 2013, article 415078);
  • Etc.

L’Institut de recherche sur le cancer de l’Université de Pittsburgh, en Pennsylvanie, et l’équipe de la docteure Julie Bauman, oncologue et directrice des départements, a démontré lors d’une étude que les pousses de brocoli avaient l’effet d’une thérapie chimique verte dans le développement de certains cancers.

 

Les valeurs thérapeutiques de l’indole-3-carbinol, ou I3C, contenu dans le brocoli et les pousses de brocoli

Un article publié dans le Journal of Nutrition en décembre 2004 fait état d’une étude menée à l’Université Wayne State, dans le Michigan, qui a démontré que l’I3C inhibe la croissance des cellules cancéreuses de la prostate, et leur induit l’apoptose (mort cellulaire programmée). L’I3C déclenche une réaction qui compromet le potentiel mitochondrial et contribue ainsi à l’éradication des cellules cancéreuses. Les mitochondries sont les «centrales électriques» qui fournissent l’énergie nécessaire à toute cellule vivante. N’est-ce pas incroyable, les pouvoirs du vivant provenant de petites, mais ô combien puissantes pousses?

Comme vous pouvez le constater, il y a tellement d’avantages à consommer des aliments de la famille des choux, encore plus sous la forme de pousses. Toute votre famille peut en bénéficier.

Pour des parents soucieux d’une saine alimentation, la part d’une alimentation crue et vivante est importante. Quoi de mieux que de joindre l’utile à l’agréable en faisant à la maison des pousses ou des germinations!

Il est facile et possible d’initier les enfants à la production de pousses, de germinations. Il y a de nombreux styles de germoirs sur le marché qui facilitent le drainage des pousses ou des germinations. Vous pouvez faire germer des semences de légumes, des grains, des oléagineux, des légumineuses, etc.

Les enfants pourront ainsi témoigner de cette vie végétale qui grandit chaque jour. C’est toujours impressionnant de voir les yeux émerveillés des enfants, et même ceux des adultes! Sans compter qu’ils pourront en apprendre plus sur de saines valeurs nutritives et déguster avec fierté et appétit leur production. Ayant participé à la croissance de ces bons végétaux et les ayant fièrement récoltés, il sera d’autant plus motivant d’en consommer. Comme le dit le petit prince: «C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante!» Et quel beau cadeau à offrir, des germoirs et des semences, afin d’apprivoiser la vie et les aliments frais.

Pour les petites bouches «sélectives» qui apprécient moins le brocoli, sachez que les pousses de brocoli ont un goût plus délicat. De plus, les pousses de brocoli sont une bonne source de vitamine K, B2 et B9 et une source de vitamines A, B5, B6, ainsi que de plusieurs minéraux (cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore et potassium).

Alors, que vous serviez les pousses de brocoli ou de chou frisé en décoration sur vos amuse-bouches, vos canapés, dans vos salades ou vos «sandwichs pas de croûte» lors de vos buffets des Fêtes, offrez à vos convives et à votre famille de vrais cadeaux en matière de nutriments, un merveilleux cadeau de vitalité et de bienfaits pour bien finir l’année ou pour entamer la prochaine. Alors, broutez la fraîcheur, la générosité des pousses pour le mieux-être de tous, car le cadeau de la santé, c’est le plus précieux.

 

RÉFÉRENCES

http://www.psychomedia.qc.ca/autisme/2014-10-14/sul- foraphane-pousses-de-brocoli

https://www.hopkinsmedicine.org/news/media/releas- es/chemical_derived_from_broccoli_sprouts_shows_pro mise_in_treating_autism

http://www.pnas.org/content/111/43/15550 http://www.nofone.org/andrew-zimmerman

https://www.sciencedaily.com/releas- es/1997/09/970919062654.htm

https://chemoprotectioncenter.org/meet-the-research- team/

http://hortsci.ashspublications.org/content/34/7/1159.f ull.pdf

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/201 8/08/27/indole-3-carbinol-in-broccoli.aspx