Le système lymphatique : méconnu et mal-aimé

Publié le 31 mars 2024
Écrit par Chantal Ann Dumas, ND.A.

Le système lymphatique : méconnu et mal-aimé
Now pour mai 2024

Le système lymphatique a pour rôle principal de protéger le corps contre les menaces extérieures, telles que les infections, les bactéries et les cellules cancéreuses, tout en aidant à maintenir l’équilibre des niveaux de liquide. Bien qu’il constitue un élément essentiel du système immunitaire et qu’il soit activement impliqué dans l’apparence de notre peau, il est souvent méconnu et conséquemment, nous négligeons parfois d’en prendre soin. Je vous propose donc de partir à sa découverte et d’apprendre comment vous en faire un allié.

 

Système lymphatique 101

Le système lymphatique est constitué d’un réseau de vaisseaux et de ganglions lymphatiques qui transportent les fluides des tissus du corps vers le sang, et vice versa. Les vaisseaux lymphatiques transportent un liquide clair et aqueux appelé « lymphe », qui est géré par des « valves » un peu de la même manière que le flux sanguin qui circule dans les artères et les veines. La lymphe contient de l’oxygène, des protéines, des sels, du glucose et d’autres nutriments qui nourrissent les tissus, en plus de nombreux globules blancs. La lymphe transporte également des substances étrangères telles que des bactéries, des cellules mortes, endommagées ou cancéreuses vers les ganglions lymphatiques pour élimination.

Les ganglions lymphatiques se trouvent autour du corps et sont souvent regroupés dans les régions où les vaisseaux lymphatiques se ramifient comme le cou, les aisselles, la poitrine, l’abdomen et l’aine. En plus des vaisseaux lymphatiques et des ganglions, le système lymphatique comprend aussi les amygdales, les végétations adénoïdes, la rate, le thymus, la moelle osseuse, l’appendice et les patchs de Peyer dans l’intestin grêle[i]. Le système lymphatique constitue une sorte de « système de drainage » interne du corps.

 

Comment fonctionne le système lymphatique ?

Nous entrons constamment en contact avec divers types de microbes, de bactéries et de toxines qui pénètrent dans notre corps et se frayent un chemin jusqu’à la lymphe. Toutes les substances transportées par la lymphe traversent au moins un ganglion lymphatique, où les substances étrangères peuvent être filtrées et détruites avant que le liquide ne soit retourné dans la circulation sanguine. Dans les ganglions lymphatiques, les globules blancs peuvent se regrouper, interagir les uns avec les autres et avec les antigènes pour générer des réponses immunitaires à des substances étrangères. C’est dans les ganglions lymphatiques que sont créées les cellules immunitaires essentielles pour combattre les infections et cicatriser les plaies.

L’autre rôle important du système lymphatique consiste à maintenir l’équilibre des fluides corporels et à éliminer l’excès de liquide et les débris cellulaires qui peuvent s’accumuler dans l’organisme. Lorsqu’il fonctionne correctement, nous ne ressentons pas de rétention d’eau anormale ni de gonflement douloureux. Cependant, en cas de blessure, des fluides vont s’accumuler dans la zone endommagée. Cela se traduit par de l’œdème et de la douleur. L’inflammation chronique peut aussi entraîner l’élargissement des vaisseaux lymphatiques, ce qui peut nuire à la clairance efficace des lésions tissulaires1.

 

 

15 stratégies pour optimiser le système lymphatique

La meilleure façon de protéger et d’optimiser le bon fonctionnement du système lymphatique est de miser sur un régime alimentaire approprié, de faire de l’activité physique, de gérer le stress et de réduire l’exposition aux substances toxiques tout en soutenant les processus de détoxification du corps. Les stratégies qui modulent l’inflammation et soutiennent l’intégrité vasculaire sont aussi pertinentes pour prévenir ou soulager les désordres lymphatiques.

  1. Évitez la déshydratation. Assurez-vous de boire minimalement 1,5 l d’eau de source à moins de 100 ppm quotidiennement.
  2. Pratiquez au moins 20 minutes d’activité physique par jour. Marche, yoga, étirements, rebounding(mini-trampoline), ou toute autre activité qui permet d’activer la lymphe.
  3. Respirez profondément. Cela génère une action de pompage qui favorise la circulation du fluide lymphatique.
  1. Adoptez une alimentation anti-inflammatoire et détoxifiante. On met l’accent sur les végétaux et les aliments entiers, riches en nutriments tels que les légumes-feuilles, les crucifères, l’avocat, les betteraves, les amandes et les noix ainsi que les herbes et épices (gingembre, curcuma, ail, etc.).
  2. Évitez les aliments qui inhibent ou surchargent la fonction lymphatique. Cela inclut le gluten et autres allergisants tels que les produits laitiers, les aliments ultra transformés, les édulcorants artificiels, le sucre, l’alcool, les fritures, etc.
  1. Choisissez vos sources de gras. Optez pour les huiles non raffinées comme l’huile d’olive extra-vierge et l’huile de noix de coco et évitez les huiles végétales transformées comme l’huile de canola et de maïs.
  2. Éliminez le tabagisme et autres substances intoxicantes.
  3. Dormez suffisamment. Le corps se détoxifie et se répare durant la nuit.
  4. Gérez votre stress. Incorporez des plantes adaptogènes comme l’ashwagandha (Whitania somnifera) et des techniques telles que la cohérence cardiaque pour réduire la sécrétion d’hormones comme le cortisol et l’adrénaline. Ces hormones affectent négativement notre digestion et notre détoxification en plus de devoir être détoxifiées elles-mêmes.
  5. Adonnez-vous à l’hydrothérapie. L’alternance d’eau chaude et d’eau froide favorise la circulation lymphatique. N.B. Des précautions doivent être prises si vous êtes enceinte ou si vous souffrez d’une maladie cardiaque.
  6. Adoptez le brossage à sec. À l’aide d’une brosse à poils naturels, brossez votre peau en mouvements circulaires depuis vos extrémités vers votre cœur avant de sauter dans la douche.
  7. Dorlotez-vous par les massages et l’automassage. Manuels ou à l’aide de rouleau de mousse ou d’autres outils, les massages aident à prévenir ou à réduire l’accumulation de liquide dans les tissus. Le drainage lymphatique en particulier aide les cellules à libérer les toxines et à briser la congestion lymphatique.
  8. Ayez recours au sauna infrarouge. Grâce aux lampes chauffantes qui génèrent des ondes lumineuses infrarouges, il favorise la détoxification et la cicatrisation des tissus.
  9. Incorporez des extraits botaniques aux propriétés détoxifiantes. Parmi les plantes les plus utilisées en médecine traditionnelle et documentées scientifiquement, notons le pissenlit (Taraxacum officinale)[ii], la bardane (Arctium lappa)[iii] et le gaillet (Galium aparine)[iv].
  10. Adoptez des suppléments nutritionnels ciblés. Il faut s’assurer d’avoir suffisamment de substances qui soutiennent la détoxification comme les vitamines du groupe B et le magnésium, d’antioxydants comme les vitamines C et E.

 

Conclusion

Pour optimiser notre système immunitaire et améliorer l’apparence de notre peau, rien ne sert de chercher le produit miracle ou la dernière tendance. Il faut simplement adopter une bonne hygiène de vie et une alimentation qui permettent de soutenir notre système lymphatique. En plus de renforcer notre immunité et de nous donner bonne mine, ces stratégies soutiennent la santé et le bien-être de manière globale. Comme toujours, consultez votre naturopathe si vous avez des besoins spécifiques.

 

RÉFÉRENCES :

[i] https://www.msdmanuals.com/home/multimedia/table/lymphatic-system-helping-defend-against-infection

[ii] K B, S. M. Principles and Practice of Phytotherapy: Modern Herbal Medicine. 2nd ed. Elsevier/Churchill Livingstone; 2013.

[iii] Lee YJ, Choi DH, Cho GH, Kim JS, Kang DG, Lee HS. Arctium lappa ameliorates endothelial dysfunction in rats fed with high fat/cholesterol diets. Bmc Complem Altern M. 2012;12(1):116. doi:10.1186/1472-6882-12-116

[iv] Tetiana I, Natalia K, Sebastian G, et al. Phytochemical Profiles and In Vitro Immunomodulatory Activity of Ethanolic Extracts from Galium aparine L. Plants. 2019;8(12):541. doi:10.3390/plants8120541