Le vitex, de la tradition à la science

Publié le 27 octobre 2022
Écrit par Chantal Ann Dumas, ND.A.

Le vitex, de la tradition à la science
Expo Manger Santé 2 dates

Les femmes constituent le plus grand groupe d’utilisateurs de remèdes complémentaires dans les cultures occidentales[i], donc les solutions naturelles pour soutenir la santé reproductive féminine et soulager les malaises connexes jouissent d’une grande popularité[ii]. En tête de liste, le syndrome prémenstruel (SPM) est l’un des problèmes de santé les plus courants signalés par les femmes en âge de procréer et environ le quart d’entre elles cherchent un traitement pour le soulager[iii]. C’est ici que le Vitex agnus-castus, une plante d’usage traditionnel, entre en jeu. Allons voir ce qu’en dit la science…

 

La tradition

Le Vitex agnus-castus, aussi appelé « gattilier », est un arbuste qui pousse dans toute la région méditerranéenne et dans certaines parties de l’Asie. Les vertus médicinales de la baie de gattilier pour le traitement des affections reproductrices féminines sont connues depuis plus de 2 000 ans[iv]. Selon la légende, les moines du sud de l’Europe consommaient les baies de l’« agneau chaste » au Moyen Âge afin de pouvoir mieux supporter les affres du célibat.

Traditionnellement, on utilise les baies de vitex pour soulager les troubles menstruels (SPM, aménorrhée, dysménorrhée), l’insuffisance du corps jaune, les perturbations de la lactation, l’hyperprolactinémie, l’infertilité, les inconforts associés à la ménopause et l’acné[v]. Il s’agit d’un remède populaire et éprouvé en phytothérapie occidentale[vi] utilisé cliniquement, surtout pour soulager efficacement le SPM[vii].

 

La science

L’efficacité des extraits de baies de vitex pour soulager les symptômes associés au SPM et aux syndromes connexes est bien établie scientifiquement[viii],[ix],[x],[xi],[xii]. La fameuse Commission E allemande a d’ailleurs approuvé son utilisation dans le traitement du SPM, car il s’agit de la plante dont les données cliniques à cet effet sont les plus convaincantes[xiii]. Dans le cadre d’une étude, l’extrait de vitex s’est avéré aussi efficace que la fluoxétine (Prozac, Sarafem) – un antidépresseur de type inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) – pour gérer les symptômes du trouble dysphorique prémenstruel (TDPM), une forme sévère de SPM[xiv].

Le vitex a également démontré une efficacité semblable à celle de l’éthinylestradiol (œstrogènes synthétiques) et du drospirénone (progestatif) chez les femmes souffrant de dysménorrhée primaire sévère[xv]. L’efficacité du vitex pour soulager l’hyperprolactinémie et la mastalgie cyclique est aussi démontrée scientifiquement[xvi],[xvii]. Dans l’ensemble, les extraits de baies de vitex sont considérés comme sécuritaires et mieux tolérés que les traitements conventionnels à base d’hormones ou d’ISRS[xviii].

 

Mécanismes d’action

 Plusieurs composés phytochimiques incluant divers flavonoïdes et l’acide linoléique ont été isolés de l’extrait de vitex et pourraient être responsables de ses activités biologiques[xix]. Les propriétés pharmacologiques du vitex sont attribuées à la présence de substances appelées « ligands » ayant la capacité de se lier aux récepteurs de la dopamine, des opioïdes et des œstrogènes impliqués dans la modulation des niveaux d’hormones et ayant un impact sur le SPM[xx], [xxi]. L’activité pharmaceutique du gattilier est liée à la capacité de ses composés diterpénoïdes à interagir avec les récepteurs de la dopamine dans l’hypophyse[xxii],[xxiii],[xxiv].

 

Tout est dans le dosage

 L’un des problèmes auxquels je suis le plus fréquemment exposée en tant que naturopathe agréée clinicienne est la question du dosage des remèdes à base de plantes médicinales. Si tout le monde comprend que le fait de ne consommer qu’une infime partie d’un médicament chimique tel que le Tylenol en affectera l’efficacité, on dirait qu’on s’attend à ce que les plantes agissent comme par magie sans tenir compte de la quantité de principes actifs ingérés. Ce qui confère aux plantes leur efficacité thérapeutique, ce sont les principes actifs qu’elles renferment et il faut pour cela en consommer une quantité adéquate.

Pour atteindre un seuil thérapeutique du ou des principes actifs donnés, il faut choisir la bonne forme galénique (tisane, décoction, teinture mère, extrait en gélule, etc.) et en consommer suffisamment. La tisane, ou décoction, dans le cas des baies de vitex, ne permet que d’extraire une minime quantité de principes actifs hydrosoluble, puisque le solvant utilisé est l’eau. Pour extraire les principes actifs liposolubles, il faut plutôt avoir recours à un solvant comme l’alcool, qui est utilisé dans la plupart des teintures mères.

Cependant, pour les concentrations plus importantes de principes actifs, on doit plutôt avoir recours aux extraits de type standardisé qui nous garantissent aussi une quantité donnée desdits principes. La Commission E recommande 40 mg par jour d’extrait de baies sèches pour le SPM, mais cela peut varier en fonction de l’application qu’on veut en faire[xxv].

 

Quelques précautions

Les données provenant d’essais cliniques et d’autres sources, y compris les études de surveillance post-commercialisation, indiquent que les effets indésirables associés à la prise de vitex sont légers et réversibles. Les plus fréquents sont les nausées, les troubles gastro-intestinaux, les maux de tête, les troubles menstruels, l’acné, le prurit et les éruptions cutanées érythémateuses. Aucune interaction médicamenteuse n’a été rapportée, bien que théoriquement, le vitex puisse interférer avec les médicaments antagonistes dopaminergiques et les contraceptifs oraux[xxvi]. L’utilisation du vitex doit être évitée pendant la grossesse ou l’allaitement ou s’effectuer sous la surveillance d’une clinicienne compétente[xxvii].

 

Conclusion

Le vitex constitue une autre belle plante alliée des femmes utilisée depuis des millénaires afin de moduler les symptômes associés à notre cycle menstruel et reproducteur. La science a permis de mettre en lumière les principes actifs et mécanismes d’action des baies de gattilier grâce à une quantité d’études cliniques qui viennent démontrer leur efficacité et leur innocuité.

Cependant, pour tirer pleinement profit de cette merveilleuse plante, il faut choisir la bonne forme galénique et atteindre un dosage suffisant de principes actifs. Il peut aussi s’avérer très judicieux de combiner le vitex à un complexe de vitamines B bioactives incluant la vitamine B6 sous la forme de phosphate de pyridoxal et à un supplément de magnésium. En étant impliqués dans l’équilibre hormonal et des neurotransmetteurs, les vitamines B et le magnésium agissent de manière synergique avec le vitex pour soulager les symptômes physiques et psychologiques du déséquilibre hormonal féminin.

 

 RÉFÉRENCES : 

[i] Mueller, C. M., Mai, P. L., Bucher, J., Peters, J. A., Loud, J. T., & Greene, M. H. (2008). Complementary and alternative medicine use among women at increased genetic risk of breast and ovarian cancer. BMC complementary and alternative medicine, 8, 17. https://doi.org/10.1186/1472-6882-8-17

[ii] Domoney CL, Vashisht A, Studd JW. Use of complementary therapies by women attending a specialist premenstrual syndrome clinic. Gynecol Endocrinol. 2003 Feb;17(1):13-8. PMID: 12724014.

[iii] Freeman EW. Therapeutic management of premenstrual syndrome. Expert Opin Pharmacother. 2010 Dec;11(17):2879-89. doi: 10.1517/14656566.2010.509344. Epub 2010 Aug 5. PMID: 20687778.

[iv] Heskes, A. M., Sundram, T., Boughton, B. A., Jensen, N. B., Hansen, N. L., Crocoll, C., Cozzi, F., Rasmussen, S., Hamberger, B., Hamberger, B., Staerk, D., Møller, B. L., & Pateraki, I. (2018). Biosynthèse des ditrpénoïdes bioactifs dans la plante médicinale Vitex agnus-castus. The Plant journal : for cell and molecular biology, 93(5), 943–958. https://doi.org/10.1111/tpj.13822

[v] Daniele C, Thompson Coon J, Pittler MH, Ernst E. Vitex agnus castus: a systematic review of adverse events. Drug Saf. 2005;28(4):319-32. doi: 10.2165/00002018-200528040-00004. PMID: 15783241.

[vi] van Die MD, Burger HG, Teede HJ, Bone KM. Vitex agnus-castus extracts for female reproductive disorders: a systematic review of clinical trials. Planta Med. 2013 May;79(7):562-75. doi: 10.1055/s-0032-1327831. Epub 2012 Nov 7. PMID: 23136064.

[vii] Heskes, A. M., Sundram, T., Boughton, B. A., Jensen, N. B., Hansen, N. L., Crocoll, C., Cozzi, F., Rasmussen, S., Hamberger, B., Hamberger, B., Staerk, D., Møller, B. L., & Pateraki, I. (2018). Biosynthesis of bioactive diterpenoids in the medicinal plant Vitex agnus-castus. The Plant journal : for cell and molecular biology93(5), 943–958. https://doi.org/10.1111/tpj.13822

[viii] Schellenberg R. Treatment for the premenstrual syndrome with agnus castus fruit extract: prospective, randomised, placebo controlled study. BMJ. 2001 Jan 20;322(7279):134-7. doi: 10.1136/bmj.322.7279.134. PMID: 11159568; PMCID: PMC26589.

[ix] Cerqueira RO, Frey BN, Leclerc E, Brietzke E. Vitex agnus castus for premenstrual syndrome and premenstrual dysphoric disorder: a systematic review. Arch Womens Ment Health. 2017 Dec;20(6):713-719. doi: 10.1007/s00737-017-0791-0. Epub 2017 Oct 23. PMID: 29063202.

[x] Csupor D, Lantos T, Hegyi P, Benkő R, Viola R, Gyöngyi Z, Csécsei P, Tóth B, Vasas A, Márta K, Rostás I, Szentesi A, Matuz M. Vitex agnus-castus in premenstrual syndrome: A meta-analysis of double-blind randomised controlled trials. Complement Ther Med. 2019 Dec;47:102190. doi: 10.1016/j.ctim.2019.08.024. Epub 2019 Aug 30. PMID: 31780016.

[xi] Atmaca M, Kumru S, Tezcan E. Fluoxetine versus Vitex agnus castus extract in the treatment of premenstrual dysphoric disorder. Hum Psychopharmacol. 2003 Apr;18(3):191-5. doi: 10.1002/hup.470. PMID: 12672170.

[xii] He Z, Chen R, Zhou Y, Geng L, Zhang Z, Chen S, Yao Y, Lu J, Lin S. Treatment for premenstrual syndrome with Vitex agnus castus: A prospective, randomized, multi-center placebo controlled study in China. Maturitas. 2009 May 20;63(1):99-103. doi: 10.1016/j.maturitas.2009.01.006. Epub 2009 Mar 9. PMID: 19269753.

[xiii] Freeman EW. Therapeutic management of premenstrual syndrome. Expert Opin Pharmacother. 2010 Dec;11(17):2879-89. doi: 10.1517/14656566.2010.509344. Epub 2010 Aug 5. PMID: 20687778.

[xiv] Atmaca M, Kumru S, Tezcan E. Fluoxetine versus Vitex agnus castus extrait dans le traitement du trouble dysphorique prémenstruel. Hum Psychopharmacol. 2003 Avr;18(3):191-5. doi: 10.1002/hup.470. PMID: 12672170.

[xv] Aksoy AN, Gözükara I, Kabil Kucur S. Evaluation of the efficacy of Fructus agni casti in women with severe primary dysmenorrhea: a prospective comparative Doppler study. J Obstet Gynaecol Res. 2014 Mar;40(3):779-84. doi: 10.1111/jog.12221. Epub 2013 Nov 18. PMID: 24245554.

[xvi] Kilicdag EB, Tarim E, Bagis T, Erkanli S, Aslan E, Ozsahin K, Kuscu E. Fructus agni casti and bromocriptine for treatment of hyperprolactinemia and mastalgia. Int J Gynaecol Obstet. 2004 Jun;85(3):292-3. doi: 10.1016/j.ijgo.2004.01.001. PMID: 15145274.

[xvii] Carmichael AR. Can Vitex Agnus Castus be Used for the Treatment of Mastalgia? What is the Current Evidence? Evid Based Complement Alternat Med. 2008 Sep;5(3):247-50. doi: 10.1093/ecam/nem074. PMID: 18830450; PMCID: PMC2529385.

[xviii] Daniele C, Thompson Coon J, Pittler MH, Ernst E. Vitex agnus castus: a systematic review of adverse events. Drug Saf. 2005;28(4):319-32. doi: 10.2165/00002018-200528040-00004. PMID: 15783241.

[xix] Chen SN, Friesen JB, Webster D, Nikolic D, van Breemen RB, Wang ZJ, Fong HH, Farnsworth NR, Pauli GF. Phytoconstituents from Vitex agnus-castus fruits. Fitoterapia. 2011 Jun;82(4):528-33. doi: 10.1016/j.fitote.2010.12.003. Epub 2010 Dec 13. PMID: 21163339; PMCID: PMC3081944

[xx] Wuttke W, Jarry H, Christoffel V, Spengler B, Seidlová-Wuttke D. Chaste tree (Vitex agnus-castus)–pharmacology and clinical indications. Phytomedicine. 2003 May;10(4):348-57. doi: 10.1078/094471103322004866. PMID: 12809367.

[xxi] Webster DE, He Y, Chen SN, Pauli GF, Farnsworth NR, Wang ZJ. Opioidergic mechanisms underlying the actions of Vitex agnus-castus L. Biochem Pharmacol. 2011 Jan 1;81(1):170-7. doi: 10.1016/j.bcp.2010.09.013. Epub 2010 Sep 18. PMID: 20854795; PMCID: PMC2993511.

[xxii] Heskes, A. M., Sundram, T., Boughton, B. A., Jensen, N. B., Hansen, N. L., Crocoll, C., Cozzi, F., Rasmussen, S., Hamberger, B., Hamberger, B., Staerk, D., Møller, B. L., & Pateraki, I. (2018). Biosynthesis of bioactive diterpenoids in the medicinal plant Vitex agnus-castus. The Plant journal : for cell and molecular biology93(5), 943–958. https://doi.org/10.1111/tpj.13822

[xxiii] Wuttke W, Jarry H, Christoffel V, Spengler B, Seidlová-Wuttke D. Chaste tree (Vitex agnus-castus)–pharmacology and clinical indications. Phytomedicine. 2003 May;10(4):348-57. doi: 10.1078/094471103322004866. PMID: 12809367.

[xxiv] Dopaminergic activity of Vitex diterpenoids. USA: Patent No. US 8,637,099 B2, 28 January 2014

[xxv] https://www.sciencedirect.com/topics/pharmacology-toxicology-and-pharmaceutical-science/vitex

[xxvi] https://www.sciencedirect.com/topics/pharmacology-toxicology-and-pharmaceutical-science/vitex

[xxvii] Daniele C, Thompson Coon J, Pittler MH, Ernst E. Vitex agnus castus: a systematic review of adverse events. Drug Saf. 2005;28(4):319-32. doi: 10.2165/00002018-200528040-00004. PMID: 15783241.