L’eau, c’est la vie!

Publié le 15 novembre 2017
Écrit par Louise Lamontagne

L’eau, c’est la vie!
Natura FR

On ignore trop souvent le rôle capital que joue l’eau dans le fonctionnement et l’équilibre de l’être humain.

Ne perdons jamais de vue que l’eau est la substance première et l’agent conducteur dans tous les métabolismes qui ont lieu dans l’organisme. Elle occupe chacune de nos cellules, chacun de nos tissus et joue un rôle dans pratiquement tous les processus biologiques, de la digestion à la respiration en passant par la circulation sanguine. Elle transporte les nutriments dans l’organisme et permet l’évacuation des toxines et des déchets. Elle régule notre température corporelle, lubrifie nos articulations et nos organes. C’est bien parce qu’elle fait tout cela que l’eau doit être constamment renouvelée.

 

TENEUR EN EAU DU CORPS EN FONCTION DE L’ÂGE

  • Fœtus de 4 mois 93 %
  • Fœtus de 7 mois 85 %
  • Nouveau-né    80 %
  • Enfant 75 %
  • Adulte 70 %
  • Personne âgée 60 % ou moins

 

ORGANES CONTENANT LE PLUS D’EAU

Comme l’eau est le plus indispensable des nutriments, son rôle est central pour l’équilibre des échanges dans tout l’organisme. L’eau constitue environ 60 % des hématies (globules rouges), 75 % du tissu musculaire et 92 % du plasma sanguin. Les poumons et le cœur en renferment 70 %, le foie 75 % et la rate 77 %. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que les os en contiennent 22 % et les dents de 5 à 10 %. Les « champions » de la teneur en liquide sont le cerveau et le cervelet : 83 %, dont une grande partie est de l’eau.

 

ALERTE À LA DÉSHYDRATATION

À moins que vous ne soyez un chameau, votre corps ne peut pas tenir plus de trois jours sans eau sans crier « au secours ». Quand ce pauvre corps est, ne serait-ce qu’un tout petit peu, pauvre en liquides, ce sont les performances physiques et l’activité mentale qui en font les frais, souligne Dre Miriam E. Nelson. Bien avant que vous n’éprouviez une sensation de soif, vous pouvez ressentir des symptômes tels que la fatigue, la tête qui tourne, une migraine qui s’installe, la peau qui rougit, la bouche qui devient sèche.

 

Toutes les situations qui déclenchent une sudation plus intense que la normale font ainsi perdre plus d’eau que d’habitude. Christopher Vasey mentionne les suivantes :

  • Activités sportives (vélo, tennis, etc.) ;
  • Sauna ;
  • Marche en été sous le soleil;
  • Séance de bronzage ;
  • Vacances dans des pays tropicaux ;
  • Été caniculaire ;
  • Activités au soleil comme le jardinage, ou des travaux épuisants dans des pièces surchauffées, par exemple près d’un four ;
  • Appartement surchauffé en hiver ;
  • Stress en général.

 

HYDRATATION ET SPORT

Pour contrebalancer au maximum l’inévitable perte d’eau sous forme de sueur qu’occasionne l’exercice physique intense, les sportifs doivent voir à assurer une bonne hydratation de leur organisme, non seulement après l’effort, mais aussi avant et pendant. Les sportifs tout comme les travailleurs de force doivent avoir en tête que plus ils perdent de liquide, moins ils sont performants.

Faire de l’exercice torse nu au soleil n’est pas la meilleure façon de lutter contre la chaleur. La peau, quelle que soit sa pigmentation, se comporte comme un « corps noir », ce qui veut dire qu’elle absorbe toutes les radiations infrarouges sans les réfléchir.

 

Quelques conseils pour boire convenablement

  • UN VERRE D’EAU DÈS LE RÉVEIL : quand vous dormez, votre corps passe plusieurs heures sans eau. Ne comptez pas sur le café du matin pour vous hydrater de façon appropriée. Bien que stimulant, il peut être déshydratant : c’est un diurétique.
  • MANGEZ RÉGULIÈREMENT : une bonne partie de l’apport en liquide provient des repas. Mangez des aliments riches en eau comme des fruits et des légumes.
  • UN PEU À LA FOIS : surtout, n’essayez pas d’avaler en une seule fois votre dose quotidienne ; vous auriez l’impression d’exploser. Buvez de façon régulière, un verre toutes les heures ou aux deux heures, pour être constamment hydraté. Si le temps est chaud et humide, ou si vous avez la bouche ou la peau sèche, buvez davantage.
  • ÉVITEZ L’ALCOOL ET LA CAFÉINE : l’alcool, la bière, le café, le thé et le Coca-Cola sont tous des diurétiques. Ils provoquent l’excrétion des liquides.
  • FUYEZ LES ALIMENTS SALÉS : limitez-en la consommation et assurez-vous de boire davantage, car les aliments fortement salés peuvent vous assécher.
  • ATTENTION AUX LAXATIFS : l’usage fréquent des laxatifs, qui se rencontre souvent chez les gens âgés, vole d’énormes quantités d’eau tout en perturbant le fonctionnement normal du système digestif et de l’élimination.

 

Saviez-vous que…

  • Chaque jour, les cellules produisent des déchets et des résidus métaboliques. On devine que le support essentiel des déchets à évacuer est l’eau : la sueur est composée à 99 % d’eau, l’urine à 95 %, l’air expiré et les selles à environ 80 %.
  • Il suffit de quelques jours de privation totale de liquide – officiellement trois jours, en pratique jusqu’à environ sept jours –, pour que l’organisme cesse de fonctionner et meure.
  • Buvez beaucoup d’eau, beaucoup plus que vous n’en buvez ordinairement : voilà la recommandation que faisait Hippocrate aux victimes de lithiase rénale.

 

COMBIEN DE LITRES D’EAU FAUT-IL BOIRE ?

Pour une activité normale, il est recommandé de consommer 1,5 litre d’eau par jour. Si vous ajoutez à cela l’eau contenue dans l’alimentation (1 litre par jour), vous pourrez couvrir les 2,5 litres de pertes hydriques éliminées quotidiennement par les urines, les selles, la sueur et la respiration.

 

DR FEREYDOON BATMANGHELIDJ MD.

L’excellent volume du Dr Batmanghelidj paru en 1992 sous le titre original de Your body’s many cries for water a été traduit en français en 2007 sous le titre de Votre corps réclame de l’eau. La réédition française de 2012a été entièrement revue et actualisée.

Les effets méconnus de la déshydratation que ce médecin met en lumière nous étonnent au premier abord et nous poussent à boire davantage d’eau pour notre plus grand bien. Brûlements d’estomac, colites, arthrite rhumatoïde, migraines, hypertension, excès de poids, asthme, cholestérol élevé, stress et dépression, tous ces maux y gagneraient par une augmentation du volume d’eau. Selon ce médecin, bien des problèmes de santé doivent d’abord être interprétés comme un signe de déshydratation, évidemment en dehors de toutes blessures ou infections. À lire absolument, ça va vous donner soif !

 

RÉFÉRENCES

BATMANGHELIDJ, Dr Fereydoon md. Votre corps réclame de l’eau, Paris, éd. Jouvence Santé, 2012.

GIULIANI, Dr Pascal md. L’alimentation des seniors, Paris, éd. François Xavier de Guilbert, 2005.

VASEY, Christopher. Quand le corps a soif, Paris, éd Jouvence Santé, 2014.