Les aînés et l’eau

Publié le 15 mars 2018
Écrit par Louise Lamontagne

Les aînés et l’eau
Vogel #1 FR

On peut faire la grève de la faim, mais non celle de la soif !

 

L’eau est le composé chimique le plus abondant sur la surface de la Terre. Océans, lacs, rivières, nuages, calottes polaires, toute cette eau pèse le chiffre astronomique de 1,5 milliard de milliards de tonnes, et c’est sans doute un chiffre très conservateur ! Tout comme la planète, l’être humain renferme aussi une quantité impressionnante d’eau : 70 % du poids d’un adulte, 60 % ou moins du poids d’une personne âgée.

 

LA SOIF

Pour éviter la déshydratation, l’organisme utilise un moyen bien précis : la sensation de soif. Quand vous ne buvez pas suffisamment, le corps ne tarde pas à vous le faire sentir. Proportionnelle au déficit d’eau, la soif est plus ou moins intense : petite si le manque d’eau est limité, grande s’il est important. Cette sensation est localisée à la base de la langue et du palais. Quand la soif grandit de plus en plus, énervement, malaise et même anxiété sont au rendez-vous, car la sensation de soif est très impérieuse, bien plus que la sensation de faim.

 

LA DÉSHYDRATATION CHEZ LES AÎNÉS

Tout au long de la vie, boire suffisamment est essentiel, et la période de la vieillesse n’y fait pas exception. Au-delà de 72 ans, la sensation de soif a tendance à s’émousser, car chez les personnes âgées, les mécanismes qui régissent la soif perdent de leur efficacité.

La bouche peut être carrément sèche sans que ces personnes prennent conscience de leur soif et pensent à s’hydrater. Pour cette raison, n’attendez pas d’avoir envie de boire avant d’avaler de l’eau, surtout si vous prenez des diurétiques, si vous faites face à une canicule, si vous avez de la fièvre ou si vous venez de faire de l’exercice physique. Pour de nombreux aînés, il serait important de réapprendre à boire sans soif, c’est-à-dire avant que la sensation de soif n’apparaisse. Laissez un verre d’eau sur le comptoir de la cuisine ; chaque fois que vous le verrez, ça vous rappellera qu’il est temps de boire quelques gorgées.

 

LES CAUSES DE CETTE DÉSHYDRATATION

Cette déshydratation est liée à de nombreuses raisons. En voici quelques-unes :

  • La quantité d’eau contenue dans notre organisme diminue régulièrement et progressivement, car le vieillissement modifie nos composantes corporelles de plusieurs façons. Les reins sont particulièrement touchés. En cas de canicule, ils sont moins performants. Ils laissent s’échapper l’eau et les minéraux essentiels à notre survie. Les « grosses chaleurs » se retrouvent aussi durant l’hiver : Les gens âgés ont souvent l’habitude de monter le chauffage à 25, 26, 27 °C, et parfois plus. Ouf ! Si vous visitez ces températures, regardez le thermostat avant de vous déclarer fiévreux ;
  • Les problèmes de santé provoquant diarrhées et fièvres, les maladies chroniques et les démences présentent de hauts risques de déshydratation. À ne pas passer sous silence, les laxatifs, qui favorisent et aggravent la perte de ce liquide si précieux ;
  • En vieillissant, la vessie est parfois moins facilement contrôlée. Ainsi, la crainte de devoir se lever la nuit est très forte et la peur de l’incontinence est toujours présente. Alors, on boit moins ;
  • Si les fruits fournissent à l’organisme une quantité intéressante de glucides, de vitamines et de fibres, ils ont aussi la propriété de désaltérer, car ils sont très riches en eau, les légumes aussi. Pour toutes sortes de raisons, dont les problèmes de dentition et de digestion, bien souvent les aînés en consomment moins.

 

ALERTE À LA DÉSHYDRATATION

Signes avant-coureurs :

  • Bouche sèche ;
  • Tête qui tourne, fatigue, faiblesse, migraine ;
  • Peau qui rougit.

Signes plus avancés :

  • Yeux creux ;
  • Pouls rapide, souffle court ;
  • Difficulté à déglutir ;
  • Vision troublée, problèmes d’audition, peau sèche et brûlante ;
  • Démarche incertaine.

 

TROUBLES DUS À UNE DÉSHYDRATATION CHRONIQUE

Christopher Vasey, dans son excellent volume Quand le corps a soif…, mentionne plusieurs problèmes de santé qui se retrouvent dans une déshydratation chronique. Les voici :

  • Fatigue, manque d’énergie ;
  • Constipation ;
  • Troubles digestifs ;
  • Hypertension et hypotension ;
  • Gastrite, ulcère d’estomac ;
  • Troubles respiratoires ;
  • Déséquilibre acido-basique ;
  • Excès de poids, obésité ;
  • Eczéma ;
  • Cholestérol élevé ;
  • Cystites, infections urinaires, vieillissement précoce.

 

CAFÉ, THÉ, CACAO, BOISSONS

On a souvent pris l’habitude d’étancher sa soif par de la bière, du café, des boissons gazeuses. La thèse qui avance que tous les liquides ont la même valeur que l’eau et qu’ils répondent aux exigences du corps fait fausse route, selon le Dr Fereydoon Batmanghelidj. Selon ce médecin, la croissance impressionnante de la consommation de boissons contenant de la caféine constitue l’arrière-plan de nombreux problèmes de santé.

La caféine présente dans le café, le thé noir, le cacao et les boissons gazeuses de type cola est un stimulant du système nerveux central, mais en même temps un agent déshydratant à cause de son action diurétique. Même chose pour la bière et les boissons alcoolisées, car l’alcool a aussi cette réaction métabolique qui vous fait uriner plus abondamment. Un lendemain de veille où vous avez fait la fête vous cause une soif intense et un « mal de bloc », car votre organisme est en manque d’eau.

 

POURQUOI FAUT-IL BOIRE RÉGULIÈREMENT DANS LA JOURNÉE ?

  • C’est un moyen de prévention dans la lutte contre les calculs rénaux et la constipation.
  • C’est un must comme facteur de bonne condition physique lors de randonnées ou d’activités de bricolage et de jardinage.
  • C’est une excellente façon d’éviter une baisse de l’activité intellectuelle, à laquelle peut conduire la déshydratation.
  • C’est un plus, car les processus organiques n’ont pas le même rendement par manque d’eau, ainsi risquez-vous d’être tendu, déprimé et de présenter tout un lot de troubles physiologiques.

 

LES QUELQUES COMMANDEMENTS DU BUVEUR D’EAU

  • Il faut boire environ 1,5 litre d’eau par jour.
  • Il faut boire de l’eau même si l’on n’a pas particulièrement soif.
  • Il faut boire pour aider à l’élimination des déchets : c’est un excellent moyen de prévenir la constipation.
  • Il faut boire pour hydrater la peau afin de prévenir le vieillissement cutané.
  • Il faut boire plus d’eau en cas de chaleur, de fièvre, de sport, de vent, d’altitude, de climatisation.
  • Il faut bien répartir la prise d’eau dans une journée afin de faciliter le travail des reins.
  • Il faut boire le matin, au lever, pour réveiller l’organisme.
  • Il faut préférer l’eau fraîche à l’eau très froide, car elle est moins agressive pour le système digestif.

 

RÉFÉRENCES

BATMANGHELIDJ, Dr Fereydoon. Votre corps réclame de l’eau, Paris, éd. Jouvence Santé, 2012.

GIULIANI, Dr Pascal. L’alimentation des seniors, Paris, Éd. François-Xavier de Guibert, 2005.

VASEY, Christopher. Quand le corps a soif…, Paris, éd Jouvence Santé, 2014.