Les fruits d’ici, j’aime ça en titi !

Publié le 21 avril 2020
Écrit par Sylvie Leblanc, n.d.

Les fruits d’ici, j’aime ça en titi !
Vogel #1 FR

En avril, le printemps revient. Nous sommes impatients de revoir les fleurs, le renouveau de la nature. Faites-vous un jardin avec votre famille, mes cuistots ? C’est le moment de penser à nos aliments préférés que nous aimerions cueillir et semer pour l’été.

 

Saviez-vous, mes cuistots, que tous les fruits proviennent à la base d’une fleur ?

Et pour que la fleur devienne un fruit, il faut que les abeilles la butinent pour la polliniser. Les abeilles sont donc essentielles pour que nous puissions continuer à déguster nos fruits. Pour les attirer, il faut leur fournir des fleurs aux abords des vergers, des jardins, pour qu’elles puissent y puiser les nectars et le pollen ; c’est un échange contre leur précieux travail de pollinisation des buissons et des arbres fruitiers. Voici un détail important afin de permettre aux abeilles d’être en santé et de continuer leur travail : il serait sage d’encourager les aliments de cultures biologiques, car certains pesticides présents dans des cultures qui ne sont pas biologiques peuvent affecter la santé des abeilles et même réduire considérablement les colonies.

Alors, mes cuistots, l’été prochain, lorsque vous aurez la chance de cueillir et de déguster des petites fraises, des framboises, des bleuets, des camerises, des mûres ou des baies de cassis avec vos parents ou vos grands-parents, n’oubliez pas de remercier les abeilles et expliquez à vos parents pourquoi il est si important d’encourager et de protéger les abeilles en consommant des aliments biologiques et en encourageant des cultures loin des produits chimiques nocifs afin d’avoir des fruits encore longtemps.

 

Quels fruits étant cultivés ici, dans notre climat, préférez-vous, mes cuistots ?

Dans cette chronique, je vais vous proposer différentes façons d’utiliser les fruits d’ici, de l’entrée au dessert, pour leurs vertus santé et le pur plaisir de les déguster.

N’oubliez pas, mes cuistots, que les fruits séchés sont de vrais délices. Ils se marient merveilleusement aux plats de tous les jours. Les canneberges séchées, les bleuets séchés, les pommes séchées et les cerises de terre (physalis) sont parmi nos fruits les plus populaires qui peuvent être cultivés dans notre climat.

Saviez-vous, mes cuistots, que du point de vue des familles d’aliments (botanique), ce que nous appelons des noix (amandes, noix de Grenoble, cajous, pacanes, etc.) sont en vérité les noyaux de fruits à coque ?

Les fruits et leurs merveilleuses couleurs (pigments) sont des banques d’antioxydants qui sont essentiels à votre santé. De plus, lorsqu’ils sont mûrs à point, ils portent en eux des parfums et des saveurs si extraordinaires.

Voici quelques idées et astuces pour agrémenter vos mets de tous les jours avec des fruits d’ici :

Dans vos déjeuners, vous pouvez ajouter des petits fruits (bleuets, framboises, mûres, etc.) ou des pommes coupées en petits cubes dans vos céréales chaudes (gruau d’avoine ou autres céréales chaudes, muesli ou granola), au service, accompagnés de graines de chanvre, de graines de chia et d’une petite touche de sirop d’érable, miam !

Vous pouvez en un rien de temps faire une jardinière de fruits, si vous avez sous la main une croûte de tarte de style Graham (avec ou sans gluten), du pouding de soya à la vanille française et des petits fruits ou des fruits que vous aurez lavés et coupés. Pourquoi ne pas faire une fantastique présentation comme un bonhomme sourire ou une belle fleur avec vos petits fruits, pour faire sourire maman ou papa ! Amusez-vous, soyez créatifs et fiers de vos chefs d’œuvre, mes cuistots !

Dans vos salades, n’hésitez pas à ajouter des petits fruits frais ou séchés, surtout si vous avez des laitues ou des ingrédients un peu plus amers, mais bons pour votre santé, afin d’adoucir leur goût, par exemple la roquette, les radicchios, les endives ou la chicorée. Le mélange de pommes et de fenouil haché est particulièrement savoureux ; faites des découvertes, mes cuistots !

Faire des coulis, c’est aussi une bonne façon d’utiliser les fruits que vous avez congelés la saison passée. Un coulis de fruits décongelés peut être utilisé dans des yogourts nature, sur vos crêpes et vos gaufres, sur des restes de gâteau pour en faire un clafoutis (en recyclant les restes de gâteau ou de muffins). N’hésitez pas à recongeler le coulis dans des moules pour les glaçons, et un déjeuner du mardi devient, comme par magie, un petit déjeuner du dimanche grâce à l’ajout d’un ou deux cubes de coulis tout prêts !

Vous pouvez même ajouter des coulis de fruits (purée) dans la vinaigrette afin d’y ajouter une belle couleur et des saveurs qui surprendront vos parents. Ou encore ajouter des herbes fraîches au coulis de fruits… c’est très savoureux, par exemple des fraises et du basilic : cela fait un beau mariage de saveurs.

Vous pouvez utiliser un reste de coulis et le transformer facilement en sorbet avec une part de crème de coco non sucrée ou de crème végétale que vous congelez.

Quelles que soient les recettes choisies, n’oubliez pas de faire votre mise en place.

Il est important de vérifier si vous avez les ingrédients nécessaires. Il est aussi utile de sortir le matériel (les ustensiles, par exemple) pour faciliter votre travail, d’avoir un plan de travail propre et qui convient à votre grandeur, d’avoir un évier propre et, bien entendu, de se laver les mains, les ongles et les poignets comme il faut, c’est primordial en cuisine !

 

Matériel pour la mise en place de la majorité des recettes de cette chronique :

  • Une poêle à frire et un élément protecteur antigouttelettes
  • Des cuillères à soupe et des cuillères à thé pour mesurer
  • Une ou deux tasses à mesurer
  • Des mitaines de four (de préférence antidérapantes) pour tenir le poêlon en toute sécurité (si vous avez la permission, bien entendu)
  • Un saladier
  • Une passoire pour égoutter
  • Une pince à salade
  • Une assiette à tarte

 

Pour les recettes, et si on débutait par le dessert ? Qu’en pensez-vous, mes cuistots ?

 

Tarte gourmande rapide aux fruits, style jardinière (sans produits laitiers)

Ingrédients

  • Croûte de tarte de votre choix (Graham avec ou sans gluten, feuilletée ou croûte de tarte à base de farine d’amandes sans gluten)

 

Garniture

  • 1 pomme, lavée et tranchée finement, ou des fraises, des framboises ou des bleuets, biologiques de préférence, selon vos goûts
  • 2 c. à soupe de jus de citron bio (afin d’empêcher les tranches de pommes de s’oxyder et de brunir)
  • 4 petites portions de pouding de soya Belsoy à la vanille française ou de pouding à base de coco vanille
  • Amandes effilées (facultatif) pour garnir ou graines de chanvre biologiques du Québec

Comme nous sommes en période d’abondance des produits de l’érable, il est aussi possible, au service, d’ajouter des pépites ou des flocons d’érable biologiques. Mmm… vive les produits d’érable d’ici !

 

Préparation

  1. Laisser refroidir complètement la croûte, si une cuisson est nécessaire.
  2. Pendant que la croûte refroidit, préparer la pomme en fines lamelles préservées du brunissement par le jus de citron. Éponger les tranches de pommes pour enlever l’excès de jus de citron.
  3. Étendre sur la croûte le pouding de soya à vanille. Garnir de fines lamelles de pomme ou de petits fruits rouges ou de bleuets, d’amandes effilées ou de graines de chanvre. Conserver au frais jusqu’au service. Ajouter quelques pépites d’érable biologique du Québec si le cœur vous en dit, au service, soit juste avant de déguster !
  4. Facile, en plus d’être rigolo si vous faites des chefs-d’œuvre avec vos garnitures, et beaucoup de plaisir gustatif !

 

Salade de jeunes épinards, de bébé roquette et de bleuets bio et sa vinaigrette à l’érable Une des salades préférées de mamie Lise

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 2 tasses de jeunes épinards biologiques
  • 2 tasses de bébé roquette biologique
  • 2 petits concombres libanais biologiques, tranchés finement
  • 2 petits oignons verts biologiques, hachés finement
  • 1 tasse ou plus de bleuets biologiques ou sauvages du Québec (ils peuvent aussi être décongelés, cela fera plus de jus dans la vinaigrette)
  • De petites pousses de brocoli biologiques
  • 2 c. à soupe ou plus, à votre goût, d’huile de cameline du Québec Herbamare régulier ou épicé (sel d’assaisonnement), à votre goût

 

Vinaigrette

  • 1 tasse de pacanes (noix de pécan) ou de graines de courges ou de citrouille biologiques (à rôtir et déglacer)
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive bio ou d’une autre huile de votre choix (pour faire griller les noix ou les graines de courges)
  • 2 c. à soupe de bon vinaigre d’érable du Québec
  • 1 c. à soupe ou plus, à votre goût, de sirop d’érable du Québec

 

Préparation

  1. Bien laver et essorer les épinards et la roquette. Laver et couper en tranches fines les concombres et les oignons verts. Laver les bleuets frais et égoutter, ou sortir préalablement du congélateur une tasse de bleuets sauvages ou biologiques congelés.
  2. Mettre tous les légumes et les bleuets dans un saladier, en réservant quelques bleuets et les pousses de brocoli pour le service.
  3. Dans un petit poêlon, déposer l’huile d’olive et faire chauffer à feu moyen-doux, puis faire rôtir légèrement les noix ou les graines de citrouille. Lorsqu’elles crépitent légèrement, déglacer les noix ou les graines de citrouille avec le vinaigre d’érable et ajouter le bon sirop d’érable. Attention, mes cuistots, cette opération peut être faite par vos parents ou un adulte, car il se peut que de fines gouttelettes chaudes soient propulsées en dehors du poêlon : il serait sage d’utiliser une protection antigouttelettes. Déposer les noix ou les graines de citrouille déglacées à l’érable sur la salade, ainsi que les bleuets, les pousses de brocoli et l’huile de cameline. Assaisonner avec l’Herbamare, à votre goût
  4. C’est l’heure de « chatouiller » la salade… hum, hum, je veux dire « touiller », soit de bien brasser à partir du fond, et de remonter à quelques reprises. Voilà, il ne vous reste qu’à déguster une salade remplie d’antioxydants, de bonnes saveurs sucrées, salées, croquantes et rafraîchissantes ! Bon appétit, mes cuistots.

 

Salade de betteraves et de pommes

Ingrédients

  • 8 à 10 petites ou moyennes betteraves, cuites et coupées en tranches (il existe des betteraves biologiques déjà cuites sur le marché)
  • 3 c. à soupe de persil frais, haché finement
  • 10 brindilles ou moins de ciboulette, hachée finement
  • 2 pommes de votre choix, coupées en lamelles ou en cubes
  • 2 à 3 c. à soupe de graines de chanvre (facultatif) ou de noix de pin (pignons)
  • ½ c. à thé de gingembre en poudre ou frais (selon ce que vous avez sous la main)
  • Herbamare régulier ou épicé

 

1ère vinaigrette

  • 3 à 4 c. à soupe d’huile de première pression à froid (cameline, noix, chanvre ou selon vos goûts ou vos allergies)
  • 3 à 4 c. à thé de vinaigre de cidre de pommes

 

2e vinaigrette

  • 4 à 5 c. à soupe de yogourt nature biologique de votre choix
  • 1 c. à soupe d’huile biologique de votre choix

 

Préparation

  1. Peler et trancher les betteraves en rondelles (pour éviter d’avoir les mains et la manucure rouges pour plusieurs heures, porter des gants de latex pour la préparation) et faire cuire à la vapeur pendant 40 minutes, ou acheter des betteraves déjà cuites chez votre marchand. Couper finement le persil ainsi que la ciboulette. Mettre les betteraves, les herbes et les pommes dans un saladier. Ensuite, ajouter une des deux vinaigrettes avec les condiments, soit le gingembre et l’Herbamare.
  2. Laisser reposer au réfrigérateur pendant environ une heure pour amalgamer les saveurs.
  3. C’est délicieux et rafraîchissant : les betteraves favorisant la qualité du sang, le mouvement de l’intestin avec les vitamines des pommes et la pectine de celles-ci, cela en fait une salade santé agréable à déguster.

 

Ces recettes de salades ainsi que la tarte gourmande peuvent être servies lors d’un brunch pour Pâques ou de toute autre occasion qui réunit les gens que vous aimez, mes cuistots !

Voilà donc quelques idées pour vous faire plaisir avec de bons fruits d’ici biologiques, autant que possible, en tout temps. Alors, bonne popote, mes cuistots, et n’hésitez pas à mettre des fruits dans votre assiette. Bon printemps et amusez-vous !

Pour en savoir plus, visitez le www.sylvieleblanc.com.