Les huiles essentielles au service des blessures sportives

Publié le 9 septembre 2019
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Les huiles essentielles au service des blessures sportives
Natura FR

S’il est vrai que la pratique d’une activité physique est excellente pour le maintien d’une bonne santé, elle peut aussi provoquer des blessures ou d’autres inconforts.

Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques ou antispasmodiques, les huiles essentielles sont d’une aide exceptionnelle pour contribuer à les prévenir ou à les soulager.

Afin de préparer une trousse d’huiles essentielles et de produits thérapeutiques, voici les principales huiles les plus efficaces pour les problèmes les plus fréquemment rencontrés. Par la suite, elles seront mélangées pour former des synergies et des produits complets, faciles à préparer à la maison.

 

La trousse des huiles essentielles pour le sport

 

Douleurs musculaires

Que ce soit en prévention ou pour soulager les douleurs musculaires, les huiles essentielles anti-inflammatoires sont celles à privilégier, dont l’une des plus importantes est celle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora).

Elle se combine exceptionnellement bien avec celle de gaulthérie (Gaultheria procumbens), aussi appelée l’« huile du sportif » en raison de ses propriétés analgésique, antispasmodique et anti-inflammatoire. En effet, le salicylate de méthyle, dont la gaulthérie est composée presque en totalité, est la molécule naturelle de l’aspirine. Cette synergie sera incorporée dans une huile à massage et appliquée sur les régions touchées (voir formule plus loin).

Fait intéressant à noter, l’huile essentielle d’eucalyptus citronné est aussi chasse-moustiques ! L’acide lactique que le corps produit lors d’une activité physique est ce qui attire le plus les maringouins. L’huile essentielle fera donc d’une pierre deux coups en soulageant l’inflammation et en chassant les moustiques !

 

Entorses / hématomes

S’il ne devait y avoir qu’une seule huile à choisir pour appliquer sur une entorse ou un hématome, ce serait sans conteste celle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum). Son prix est élevé, mais ses propriétés anti-hématomes n’ont pas d’égales. Le réflexe est d’en appliquer une ou deux gouttes pures juste après le choc, puis de préparer une huile pour les applications ultérieures.

On ajoutera à cette huile à massage de l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita) pour ses effets analgésiques. Elle aidera ainsi à « geler » la douleur en apportant une sensation de froid très appréciée sur ce genre de blessure chaude et enflammée (voir formule plus loin).

 

Brûlures / frottements

Plusieurs activités sportives telles que la course à pied, la gymnastique et le vélo peuvent provoquer des frottements au niveau des cuisses, des fesses, des mains ou des pieds. Ces frottements irritent la peau et peuvent entraîner l’apparition de petites cloques.

Elles seront traitées comme des brûlures avec l’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula spicata). À cette huile seront ajoutées celles de tea tree (Melaleuca alternifolia) pour ses propriétés antibactériennes et de menthe poivrée (Mentha x piperita) pour ses effets rafraîchissants.

La meilleure base dans laquelle incorporer ces huiles essentielles est une poudre semblable à celle utilisée pour les bébés. L’utilisation du talc sera cependant évitée en raison de ses effets cancérigènes maintenant reconnus et facilement remplaçable par des poudres saines, apaisantes et antibactériennes : argile blanche, oxyde de zinc, fécule d’amarante et bicarbonate de sodium (voir formule plus loin).

Cette poudre peut être appliquée autant avant l’activité physique pour protéger des frottements qu’en cas d’irritations post-activité sportive.

 

Plaies / coupures

En cas de chute, il est important de désinfecter la plaie rapidement, mais il n’est pas toujours possible d’avoir accès à de l’eau et du savon. L’huile essentielle antibactérienne à utiliser pour désinfecter la lésion sera celle de tea tree (Melaleuca alternifolia). Elle peut être utilisée pure en en déposant une ou deux gouttes sur la plaie ou son pourtour.

Une fois de retour à la maison, nettoyer la plaie à l’eau et au savon naturel. Un hydrolat, tel que celui de lavande vraie, est un excellent complément pour nettoyer la plaie lorsqu’elle saigne ou suinte.

Si le saignement a du mal à cesser, verser une goutte d’huile essentielle de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) pure sur la coupure. Par la suite, préparer une huile désinfectante à appliquer jusqu’à cicatrisation en mélangeant l’huile essentielle de tea tree à quelques gouttes de celle d’hélichryse italienne pour accélérer la guérison de la peau et prévenir la formation d’hématome et d’enflure.

Ces huiles essentielles pourront être avantageusement incorporées à l’huile végétale de rose musquée, une des huiles les plus cicatrisantes et réparatrices qui existent (voir formule plus loin).

 

Verrue

Les piscines et les salles de gym sont des endroits où les verrues prolifèrent. Les pieds et les mains sont les régions les plus touchées par ces excroissances, car elles se transmettent en marchant dans un endroit ou en tenant un objet tel que des instruments de musculation contaminés par le virus.

Afin d’atteindre les racines de la verrue, des huiles essentielles comme le girofle (Eugenia caryophyllus) et la cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) seront utilisées, additionnées de thuja occidental (Thuya occidentalis). Il sera important de les déposer seulement sur la verrue en protégeant la peau saine autour. Cette opération sera à répéter deux à trois fois par jour jusqu’à disparition de la verrue (voir formule plus loin).

En prévention, il est possible de préparer un gel désinfectant contenant du tea tree et du palmarosa (Cymbopogon martinii) et d’en appliquer sur les mains, les pieds et même sur les sandales portées à la piscine (voir formule plus loin).

 

Crampes

Le réflexe, en plus de s’assurer d’être bien hydraté, est d’appliquer une huile à massage contenant de l’huile essentielle de basilic (Occimum basilicum). Cette huile essentielle antispasmodique fera en sorte de décontracter et de détendre le muscle spasmé.

Afin d’accentuer l’effet relaxant et antispasmodique de l’huile de basilic, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) peuvent y être ajoutées (voir formule plus loin).

 

Circulation difficile / jambes lourdes

Avec l’impact des pieds au sol pendant la course ou toute activité qui requiert une longue station debout ou assise, il arrive que la circulation sanguine ou lymphatique soit entravée et que les chevilles ou les genoux enflent.

On aura alors recours à des huiles essentielles qui stimulent les circulations sanguine et lymphatique, comme celle de cyprès (Cupressus sempervirens) et de sapin baumier (Abies balsamea), qui seront incorporées à un gel (voir formule plus loin).

 

Baisse d’énergie

Les glandes surrénales régulent l’énergie du corps. Afin de conserver une énergie constante au fil de la journée, il est important de les soutenir en y appliquant de l’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana) pour les femmes ou de pin sylvestre (Pinus sylvestris) pour les hommes.

Pour ce faire, déposer trois gouttes d’huile essentielle sur le dos de la main et appliquer sur la région d’une surrénale et répéter l’opération de l’autre côté.

Appliquer une fois le matin et une autre fois avant l’activité physique.

 

Formules

Voici quelques formules permettant de se préparer une trousse pour les activités sportives.

 

Huile à massage pour la préparation / récupération musculaire

Dans une bouteille de 30 ml à pipette :

  • 2 c. à soupe de macérat de millepertuis
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie (Gaultheria procumbens)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de basilic (Occimum basilicum)

Mélanger tous les ingrédients dans la bouteille. Masser sur les régions endolories ou susceptibles d’être douloureuses, avant et après l’activité physique.

 

Huile à massage pour les entorses / hématomes

Dans un flacon de 30 ml à pipette :

  • 2 c. à soupe de macérat de millepertuis
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita)
  • 5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)

Mélanger tous les ingrédients dans la bouteille. Masser sur les régions touchées jusqu’ à résorption de l’hématome.

 

Poudre antifrottements 

Dans un poudrier ou une salière de 100 ml :

  • 2 c. à soupe d’oxyde de zinc sans nanoparticules
  • 2 c. à soupe d’argile blanche
  • 2 c. à soupe de fécule d’amarante
  • 1 c. à thé de bicarbonate de sodium
  • 40 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula spicata)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita)

Dans un bol, verser les poudres et les huiles essentielles, puis triturer à l’aide d’une fourchette pour obtenir un mélange homogène ou passer le tout dans un moulin à café. Saupoudrer sur les endroits touchés par les frottements avant et après l’activité physique.

 

Huile désinfectante et cicatrisante

Dans un flacon de 30 ml à pipette :

  • 2 c. à soupe d’huile de rose musquée
  • 20 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

Mélanger tous les ingrédients dans la bouteille. Conserver au réfrigérateur entre les utilisations. Appliquer deux à trois fois par jour sur et autour de la plaie.

 

Formule contre les verrues

Dans une bouteille d’huile essentielle de 5 ml vide :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de girofle (Eugenia caryophyllus)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 30 gouttes d’essence de citron (z) (Citrus limonum)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de thuja (Thuya occidentalis)

Mélanger les huiles essentielles dans la bouteille et déposer, à l’aide d’un coton-tige, une ou deux gouttes du mélange sur la verrue, trois fois par jour. Veiller à bien protéger la peau saine autour de la verrue.

 

Gel désinfectant

Dans un flacon à pompe de 100 ml :

  • 100 g de gel d’aloès
  • 1 pincée de gomme de xanthane
  • 30 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de verveine des Indes (Cymbopogon citratus flexuosus)

Dans un bol, mélanger les ingrédients avec un pied mélangeur.

Verser dans le contenant et appliquer une petite quantité au besoin.

 

Huile à massage contre les crampes

Dans un flacon de 30 ml à pipette :

  • 2 c. à soupe d’huile végétale de pépins de raisin
  • 40 gouttes d’huile essentielle de basilic (Occiumum basilicum)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)

Mélanger tous les ingrédients dans le flacon.

Appliquer et masser sur la région touchée. Il est possible de se procurer des contenants à billes qui permettent de facilement emporter avec soi une petite quantité du mélange.

 

Gel pour améliorer la circulation

Dans un flacon à pompe de 100 ml :

  • 100 g de gel d’aloès
  • 1 pincée de gomme de xanthane
  • 30 gouttes d’huile essentielle de cyprès (Cupressus sempervirens)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita)

Dans un bol, mélanger les ingrédients avec un pied mélangeur. Verser dans le contenant. Le massage se fera à partir des pieds et des chevilles en remontant vers le haut de la jambe, en direction du cœur pour suivre le sens de la circulation sanguine.