Les huiles essentielles aromatiques du bigaradier.

Publié le 8 avril 2020
Écrit par Stéphanie Plamondon, écrit en collaboration avec Sarah Milon, stagiaire en aromathérapie.

Les huiles essentielles aromatiques du bigaradier.
Homeocan Petit Prince FR

Une huile essentielle peut provenir de différentes parties d’une même plante : feuille, fleur, racine, bois, semences, écorce, etc.

Ainsi, une même plante peut produire plusieurs essences ou huiles essentielles, qui auront chacune des propriétés thérapeutiques particulières en raison de leurs compositions moléculaires différentes. Le bigaradier en est un bon exemple, car il est possible d’obtenir une huile essentielle à la fois de ses feuilles et de ses fleurs ainsi qu’une essence provenant du zeste de son fruit, l’orange amère !

Essence ou huile essentielle ?

Afin d’obtenir une huile essentielle, une plante aromatique est placée dans un alambic et subit une distillation à la vapeur d’eau permettant de recueillir ses précieuses molécules odorantes et thérapeutiques. Durant le processus, l’eau qui a servi à la distillation est elle aussi recueillie et conservée pour ses propres propriétés cosmétiques et médicinales. Il s’agit de l’hydrolat ou « eau florale ».

La plupart des zestes d’agrumes sont cependant trop épais pour que la vapeur les traverse et entraîne leurs molécules aromatiques. C’est donc plutôt par pression mécanique qu’elles sont extraites. Le terme huile essentielle étant réservé pour les molécules aromatiques obtenues par distillation, les agrumes produisent ainsi non pas des huiles essentielles, mais bien des essences.

 

Ainsi, le bigaradier ou oranger amer offre trois produits aromatiques :

  • À partir de ses fleurs : l’huile essentielle de néroli (Citrus aurantium aurantium [fl])
  • À partir de ses feuilles : l’huile essentielle de petitgrain bigaradier (Citrus aurantium aurantium [fe])
  • À partir de son zeste : l’essence d’orange amère (Citrus aurantium aurantium [Z])

 

L’essence du zeste d’orange amère

Il s’agit d’une essence très sécuritaire, qui peut être utilisée par tous. Riche en limonène et en coumarines, l’essence de zeste d’orange amère a une belle odeur fruitée et légèrement épicée, très agréable à diffuser pour ses propriétés apaisantes et sédatives. Comme l’essence d’orange douce, elle aidera à trouver plus rapidement le sommeil et celui-ci sera plus profond, plus continu et plus réparateur.

Une précaution d’usage est toutefois à respecter en raison de ses propriétés photosensibilisantes. En effet, appliquée de façon non diluée sur la peau, dans une crème ou dans tout autre support, cette essence rend la peau très sensible au soleil, pouvant même provoquer des brûlures et des taches pigmentaires. Cela en freine donc l’usage sur la peau, qu’elle soit utilisée seule ou dans un produit, si la peau est ensuite exposée au soleil. Ceci est vrai même si la peau n’est exposée que le lendemain de l’application ou que le soleil n’est que peu présent.

 

Le néroli

L’huile essentielle de fleur d’oranger est principalement utilisée pour ses propriétés antidépressives et antistress. La douceur de son odeur saura calmer toute agitation, qu’elle soit légère et passagère ou plus profonde et sévère.

Il faut une très grande quantité de fleurs pour en obtenir quelques millilitres d’huile essentielle, ce qui en fait une huile dispendieuse. Pour cette raison, elle est généralement vendue diluée dans de l’huile de jojoba. Sa dilution et son prix font en sorte que ce n’est pas en diffusion qu’elle est habituellement utilisée, mais plutôt en olfaction à même la bouteille ou en en déposant deux ou trois gouttes sur les poignets. L’huile essentielle de néroli n’est pas photosensibilisante et est si sécuritaire qu’elle peut être utilisée par tous, même les bébés !

Son odeur n’est pas sans rappeler les pâtisseries arabes et italiennes, préparées avec de l’eau de fleurs d’oranger, obtenue lors de la distillation. Que ce soit sous forme d’huile essentielle ou d’hydrolat, le néroli est un beau cadeau à s’offrir tant son odeur douce est agréable !

 

Petitgrain bigaradier

Le petitgrain bigaradier est obtenu de la même plante que le néroli et son nom latin (Citrus aurantium aurantium) est identique, mais la partie distillée sera précisée : la feuille. En effet, le terme « petitgrain » signifie « feuille d’agrume ». Il est donc important de préciser de quel agrume, dans ce cas du bigaradier, pour spécifier qu’il s’agit de l’oranger amer et pour le différencier des autres types de petitgrain.

Son rendement étant plus élevé que la fleur, l’huile essentielle de petitgrain bigaradier est beaucoup moins dispendieuse que celle de néroli. Elle est tout aussi relaxante et se combine bien à l’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) pour diffuser en soirée. Elle aidera à couper du stress et du rythme soutenu de la journée, et permettra de décompresser afin de passer une nuit reposante et ressourçante.

L’huile essentielle du petitgrain bigaradier possède également des propriétés antispasmodiques remarquables. Elle aura toute sa place dans une huile à massage destinée à détendre et à apaiser les muscles.

Son odeur poudrée est très agréable. Comme elle ne contient pas de coumarines, elle n’est pas photosensibilisante et il n’y a pas de restriction particulière à son usage. C’est en diffusion et par voie cutanée que l’on profite le plus de ses propriétés.

 

Critère de qualité

Au vu des spécificités de chacun des produits issus d’une même plante, la mention de la partie utilisée sur l’étiquette de la bouteille d’huile essentielle est un critère de qualité crucial. Sans cette mention, il serait impossible de savoir comment l’utiliser et, surtout, les précautions à respecter.

Le nom de la plante en latin est une autre information incontournable devant être mentionnée sur l’étiquette, mais, dans le cas de l’oranger amer, il est d’autant plus important de préciser quelle partie de la plante a été distillée ou pressée puisque son nom botanique est le même que ce soit pour la fleur, le zeste ou la feuille.

Il est très intéressant de constater à quel point, d’une partie à l’autre, les odeurs et propriétés thérapeutiques sont si différentes alors qu’il s’agit à la base de la même plante. C’est une belle illustration de la complexité et de la diversité que la nature met à notre disposition !

Bonne découverte de ces huiles et essences qui évoquent le soleil !

 

POUR ALLER PLUS LOIN …

Quelques formules pour profiter des différentes parties du bigaradier

Formule sommeil aux trois agrumes

  • 50 gouttes d’essence de zestes d’orange douce (Citrus sinensis)
  • 50 gouttes d’essence de zestes d’orange amère (Citrus aurantium)
  • 50 gouttes d’essence de zestes de bergamote (Citrus aurantium bergamia)

Dans une bouteille d’huile essentielle de 5 ml vide, mélanger ces essences et étiqueter. Déposer 15 gouttes de la formule dans un nébulisateur et diffuser pendant 20 minutes en soirée et avant le coucher. Pour la nuit, verser deux gouttes du mélange sur un mouchoir à glisser sous la taie d’oreiller.

 

Huile de massage musculaire

  • 100 ml d’huile de pépins de raisin
  • 30 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie (Gaultheria procumbens)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de petitgrain bigaradier (Citrus aurantium aurantium [fe])
  • 30 gouttes d’huile essentielle de verveine des Indes (Cymbopogon citratus flexuosus)

Verser et mélanger tous les ingrédients dans une bouteille à pompe et étiqueter. Masser sur les muscles endoloris, deux à trois fois par jour ou avant et après une activité physique.

 

Formule antistress et anxiolytique

  • 100 gouttes d’huile essentielle de néroli (Citrus aurantium aurantium [fl])
  • 30 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de camomille noble (Chamaemelum nobile)

Dans une bouteille d’huile essentielle de 5 ml vide, mélanger ces essences et étiqueter. Respirer au besoin à même la bouteille et déposer deux gouttes sur les avant-bras pour un grand effet calmant.

 

Applicateur à bille apaisant tout orange

  • 10 ml d’huile de jojoba
  • 15 gouttes d’huile essentielle de néroli (Citrus aurantium aurantium [fl])
  • 10 gouttes d’essence de zeste d’orange douce (Citrus sinensis [z])
  • 5 gouttes d’huile essentielle de petitgrain bigaradier (Citrus aurantium aurantium [fe])

Dans une bouteille à bille de 10 ml en verre, déposer les gouttes d’huiles essentielles et finir de remplir la bouteille avec l’huile de jojoba. Bien secouer et étiqueter. Déposer sur les poignets, les avant-bras, le plexus solaire ou la colonne vertébrale pour profiter de ses effets relaxants… et de son odeur des plus agréables !