Les propriétés cosmétiques des huiles essentielles pour le visage

Publié le 9 octobre 2019
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Les propriétés cosmétiques des huiles essentielles pour le visage
Natura FR

Bien connues pour aider à soulager de nombreux maux physiques et psychiques, les huiles essentielles sont tout aussi efficaces dans le ralentissement du vieillissement cutané et le soin des troubles reliés à la peau du visage, du fait de leurs propriétés antioxydantes, désinfectantes et tonifiantes.

 

Soins aromatiques pour une peau resplendissante

Pour chacune des problématiques suivantes liées au visage, des huiles essentielles sont proposées et ajoutées à 100 grammes de crème naturelle neutre (6 c. à soupe combles). Ce type de crème de base est offert dans des boutiques d’aromathérapie spécialisées, mais il est également possible et très agréable d’apprendre à en faire soi-même. Manque de temps ? Vous pouvez même demander que les crèmes soient préparées et personnalisées sur mesure !

 

Acné

Grâce à ses actions antibactériennes, l’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) est l’une des huiles les plus efficaces pour traiter ces boutons infectés, sans que la peau soit asséchée.

Elle forme un excellent duo avec celle de palmarosa (Cymbopogon martinii), qui seront utilisées à parts égales pures sur les boutons d’acné. Pour cela, déposer une goutte de chaque huile essentielle sur un coton-tige et appliquer sur les boutons deux fois par jour.

Pour traiter une zone plus large, ajouter 15 gouttes de chaque huile essentielle à 100 grammes de crème naturelle neutre. Appliquer la crème en fines couches sur le visage propre, matin et soir.

 

Couperose / rosacée

Lorsque de petits vaisseaux sanguins éclatent au niveau du visage, cela a comme effet de provoquer des rougeurs qui évoluent avec le temps. Celles-ci peuvent être plus ou moins visibles en fonction de la température, de l’activité physique ou de ce que l’on a mangé ou bu.

Les huiles essentielles les plus efficaces sont celles qui ont une action tonifiante sur la circulation sanguine et qui aident à renforcer la paroi des vaisseaux sanguins.

Le géranium bourbon (Pelargonium x asperum cv. Bourbon) et le ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) sont deux huiles essentielles de choix pour traiter la couperose et la rosacée. L’effet astringent de ces huiles agit également sur les pores, qui s’en retrouveront visiblement moins dilatés.

Pour une crème à appliquer tous les jours matin et soir, ajouter 20 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon et 10 gouttes de ciste ladanifère à 100 grammes de crème naturelle neutre.

 

Taches pigmentaires

Quelle que soit leur origine (âge, soleil, grossesse, réaction à un produit…), les huiles essentielles sont très efficaces dans la réduction des taches pigmentaires en raison de leurs propriétés antioxydantes. Pour cela, le mélange des huiles essentielles de semences de carotte (Daucus carota) et de céleri (Apium graveolens) s’avère très actif. (Attention de bien choisir l’huile de semences de céleri, et non provenant des racines !)

En plus de ses actions puissantes sur les taches, l’huile essentielle de carotte est l’une des seules ayant la faculté de stimuler le renouvellement des cellules cutanées !

Si une action ciblée sur une ou deux taches est désirée, préparer la formule suivante dans un contenant à bille (roll-on) :

  • ½ c. à thé (2,5 ml) de macérat de carotte ou d’huile végétale de tamanu
  • 35 gouttes d’huile essentielle de carotte (semences)
  • 35 gouttes d’huile essentielle de céleri (semences).

Appliquer deux fois par jour sur les taches jusqu’à l’amélioration souhaitée.

Pour une action plus généralisée sur le visage, mélanger 15 gouttes de chacune de ces deux huiles essentielles à 100 grammes de crème naturelle neutre et appliquer deux fois par jour en fines couches.

 

Cicatrices

Que ce soit pour des cicatrices d’acné, de blessures ou de chirurgie, deux huiles essentielles puissamment réparatrices et régénérantes seront choisies : celles d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) et de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoni ferum). L’huile essentielle d’hélichryse italienne est dispendieuse, mais n’a pas son équivalent pour aider à réparer la peau abîmée. Elle est d’une efficacité redoutable, même sur une cicatrice ancienne.

L’huile essentielle de romarin à verbénone, quant à elle, est reconnue pour stimuler la régénération des cellules hépatiques et cutanées. Attention de ne pas la confondre avec l’huile essentielle d’un autre chémotype de romarin (cinéole, camphre…) !

Si la cicatrice est de petite taille, appliquer deux gouttes du mélange suivant, deux fois par jour :

Dans un flacon en verre à pipette de 30 ml :

  •  25 ml d’huile végétale de rose musquée
  •  25 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne
  •  25 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone

Si une plus grande partie du visage est touchée, mélanger 10 gouttes de chacune des deux huiles essentielles à 100 grammes de crème naturelle neutre et appliquer deux fois par jour en fines couches, en massant bien la formule sur la cicatrice.

 

Rides / ridules

La reine des huiles essentielles anti-âge est sans doute celle de rose de Damas (Rosa damascena). C’est aussi l’une des plus chères en raison de son faible rendement. Afin de la rendre plus accessible, elle est proposée diluée dans de l’huile de jojoba biologique sur le marché. Privilégier alors une dilution à 10 %, pour obtenir une meilleure concentration.

Elle se marie de façon exceptionnelle avec l’huile essentielle de bois de hô (Cinnamomum camphora var. glavescens), autant au niveau de l’odeur que de leurs propriétés réparatrices, régénérantes, tonifiantes et raffermissantes !

Mélanger 10 gouttes de chacune des huiles essentielles à 100 grammes de crème naturelle neutre et appliquer deux fois par jour en insistant sur les régions plus touchées par les rides ou ridules.

 

Peau grasse

L’huile essentielle de cèdre de l’Atlantique (Cedrus atlantica) est lipolytique, c’est-à-dire qu’elle a la particularité de faire « fondre » le gras. On l’utilise donc pour toute problématique reliée à un excédent de gras que l’on souhaite déloger, de la cellulite aux cheveux gras en passant par la peau grasse.

Comme l’huile de jojoba régule elle aussi la production du sébum, on choisira une crème naturelle composée de cette huile, dans laquelle les huiles essentielles seront incorporées.

Dans 100 grammes d’une telle crème, ajouter 20 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlantique et 10 gouttes d’huile essentielle de verveine des Indes (Cymbopogon citratus flexuosus), qui est également d’une grande aide pour contrer les excédents de gras. De plus, le mélange d’odeurs est des plus agréable !

 

Peau sèche

La combinaison des huiles essentielles de sauge sclarée (Salvia sclarea), d’anis étoilé (Illicum verum) et d’ylang-ylang (Cananga odorata) est particulièrement efficace pour stimuler l’hydratation de la peau. Ces huiles essentielles sont d’autant plus actives si la peau est sèche en raison de changements hormonaux tels qu’après la grossesse ou lors de la ménopause.

Afin de potentialiser les effets de ces huiles essentielles, choisir une crème faite à base d’huiles végétales riches comme celles de rose musquée, de bourrache ou d’onagre.

À 100 grammes de cette crème, ajouter les huiles essentielles à parts égales, soit 10 gouttes de chacune et appliquer deux fois par jour.

 

Tous types de peau

Pour finir, voici quelques huiles essentielles qui conviennent à tous les types de peau. Elles ont les propriétés communes d’être très bien tolérées par la peau du visage, d’avoir une odeur agréable et d’être tonifiantes et réparatrices.

Parmi ces huiles figurent celles de petitgrain bigaradier (Citrus aurantium ssp. Aurantium), de néroli (Citrus aurantium), de litsée (Litsea citrata), de lavande vraie (Lavandula angustifolia) (à n’utiliser que la nuit) et d’encens (Boswelia carterii). Ajouter un total de 30 gouttes de l’une de ces sublimes huiles essentielles – ou d’un mélange de celles-ci – à une crème de base neutre naturelle et appliquer deux fois par jour sur la peau du visage.

 

Précautions

Bien qu’il soit très tentant d’utiliser les essences de zeste d’agrumes en raison de leur odeur très agréable, elles sont à proscrire lorsqu’utilisées pures ou dans tout produit qui restera sur la peau exposée à la lumière du jour, en raison de leur composition en coumarines et de leurs effets photosensibilisants. Les essences des zestes de citron (z), d’orange (z), de pamplemousse (z), de bergamote (z) ou encore de mandarine (z) rendent la peau très sensible au soleil, pouvant même créer des taches pigmentaires susceptibles de devenir cancérigènes.

L’huile essentielle de lavande vraie contient également quelques molécules photosensibilisantes des coumarines, mais en moins grande quantité, rendant son usage possible dans les crèmes de nuit.

Les effets bénéfiques des huiles essentielles sont multiples et permettent de personnaliser tous les soins du visage. Quel plaisir d’y avoir recours pour s’octroyer un moment de détente tout en participant au ralentissement du vieillissement cutané !

 

Heureuse production !