Les saveurs du jardin – Les petits cuistots – apprendre à bien manger en s’amusant !

Publié le 29 septembre 2020
Écrit par Sylvie Leblanc, n.d.

Les saveurs du jardin – Les petits cuistots – apprendre à bien manger en s’amusant !
Homeocan Traumacare FR

Je suis convaincue que plusieurs d’entre vous, avec le confinement, ont fait un jardin potager cet été. 

Que votre jardin soit petit ou grand, apprendre à jardiner, c’est une classe qui vous permettra de bien vous nourrir et pourra être utile toute votre vie, mes cuistots. Plusieurs ont appris l’importance des soins quotidiens à apporter à nos petits plants fragiles, afin qu’ils grandissent et nous offrent des fruits, des légumes et des aromates.  

Dans le conte Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry, le petit prince s’attache à sa rose parce qu’il prend du temps pour en prendre soin. Avez-vous suivi le développement de votre jardin ? C’est merveilleux, n’est-ce pas, de voir vos efforts récompensés ? C’est du concret qui vit ! 

Si vous avez eu un jardin très productif et que vous avez beaucoup d’aromates et d’herbes avant que le gel arrive, il vous faudra cueillir ces herbes et les apprêter pour les conserver pendant tout l’hiver.

N’oubliez pas, mes cuistots, que les aromates se marient merveilleusement aux plats de tous les jours. Et pourquoi ne pas en faire des petites préparations que vous pourrez offrir avec fierté à Noël en cadeau ?

Les herbes et aromates apportent beaucoup de vert, de fraîcheur avec leurs merveilleuses couleurs (pigments). Ce sont des banques d’antioxydants qui sont essentielles à votre santé. De plus, lorsqu’ils sont à point, ils portent en eux des parfums et saveurs si extraordinaires. Comme quoi nous n’avons pas besoin d’excès de sel, de sucre ou d’additifs artificiels pour parfumer nos plats de tous les jours.

Saviez-vous, mes cuistots, que règle générale, ce sont les gras qui transportent les saveurs dans nos mets de tous les jours. C’est pourquoi beaucoup d’herbes sont conservées dans l’huile, dans un corps gras comme les pestos ou pistous, les huiles aromatisées, etc. Par contre, certaines herbes comme la coriandre, la menthe et l’estragon préfèrent l’eau ou la présence de la chimie antioxydante des fruits ou des légumes ou certains produits fermentés ou acidulés (vinaigre de cidre, jus de citron, tomates, etc.) afin de préserver leurs saveurs. 

Voici quelques idées et astuces pour agrémenter vos mets de tous les jours avec des herbes et des aromates d’ici.

Petits bouquets garnis de branches de fines herbes que vous faites sécher attachées par une bande élastique et suspendues la tête en bas. Idéalement, recouvrez-les d’un sac de papier le temps du séchage. Vous pourrez les emballer dans un papier de soie ou papier parchemin pour les offrir plus tard. Ça sent bon dans la maison, et quel plaisir d’utiliser nos herbes maison en plein hiver !

Amusez-vous, soyez créatifs et fiers de vos chefs-d’œuvre, mes cuistots ! 

Dans vos salades, n’hésitez pas à ajouter des herbes si vous avez des laitues ou des ingrédients un peu plus amers mais bons pour votre santé, par exemple pour adoucir le goût de la roquette, des endives, de la chicorée. Vous pouvez même ajouter des coulis de fruits (purée) dans la vinaigrette afin d’y ajouter une belle couleur et des saveurs qui surprendront vos parents.  

Quel que soit le choix de vos recettes, n’oubliez pas de préparer votre mise en place. 

Il est important de vérifier si vous avez tous les ingrédients nécessaires. Il est aussi utile de sortir le matériel (ustensiles, etc.) pour faciliter votre travail. Vous devez non seulement avoir un plan de travail approprié à votre grandeur et propre, mais aussi avoir un évier propre et bien entendu vous laver les mains, les ongles, les poignets comme il faut ; c’est primordial en cuisine, afin de se protéger tous ! 

 

Matériel pour la mise en place de la majorité des recettes de cette chronique :

  • Des cuillères à soupe et des cuillères à thé pour mesurer 
  • Une ou deux tasses à mesurer 
  • Un saladier 
  • Une passoire pour égoutter et laver les herbes
  • Des serviettes propres (sans l’usage d’assouplissant ni de détersif à lessive avec parfum), afin d’éponger vos herbes et fruits ou légumes
  • Un robot culinaire ou petit robot mélangeur sur pied et son contenant haut (bécher)
  • Une planche à découper
  • Un petit couteau d’office pour la découpe
  • Un sécateur ou de bons ciseaux de cuisine stérilisés pour la coupe de vos herbes au jardin
  • Des moules pour faire des glaçons bien propres et secs
  • De petits pots de 125 ml (stérilisés) avec des sceaux et des bagues propres ou d’autres formats pour la conservation des coulis et des herbes salées

 

Idée d’agencement d’herbes dans des glaçons pour vos bouteilles d’eau ou boissons froides 

Faites des découvertes et soyez créatifs, mes cuistots !

Ingrédients

  • Melon miel coupé en mini-morceaux ou concombre bio coupé en petits cubes
  • Infusion de menthe fraîche du jardin
  • Déposer dans des moules à glaçons 

 

Une version des herbes salées « vide-jardin » de Sylvie

(Donne une base d’environ 2 tasses + ou – de bouquet salé)

Ingrédients (approximatifs)

  • Utiliser ce qu’il y a dans le jardin. 
  • 1 tasse de sel à marinade (moi, je préfère le sel gris Le Paludier) 
  • ½ tasse de persil plat frais 
  • ½ tasse de feuilles de céleri ou de belles feuilles de livèche (voir l’information sur la livèche dans le texte)
  • ½ tasse de carottes, très finement râpées
  • ½ tasse de céleri rave, finement râpé
  • ¼ tasse d’origan frais
  • ¼ tasse de romarin frais
  • ¼ tasse de coriandre fraîche
  • ¼ de tasse d’aneth haché 
  • 1 c. à soupe de thym frais 
  • 2-3 c. à soupe de fleur d’ail du Québec (moi, j’aime celui du Petit Mas)

 

Préparation

  • Laver les herbes et les assécher. Hacher finement les carottes, le céleri rave et les feuilles de céleri ou les feuilles de livèche. Mettre dans un robot avec le sel et hacher finement.
  • Ajouter la fleur d’ail en purée dans l’huile.
  • Au goût, ajouter quelques gouttes d’huile d’olive ou de pépins de raisin.
  • Disposer dans des pots stérilisés. Mettre au réfrigérateur. Se conserve au réfrigérateur pendant plusieurs mois.

Les herbes salées sont extra pour les soupes, les potages, les mets mijotés, les bruschettas, les poissons et les viandes, la mayo, le fromage blanc, le fromage à la crème, etc. Le choix des fines herbes dépend de vous, de votre jardin et de leur disponibilité au moment de la cueillette.

Vous pourrez ainsi partager les parfums de votre jardin tout l’hiver et l’offrir en cadeau en petits pots de 125 ml.

Saviez-vous, mes cuistots, que la livèche est un aromate qui est présent dans nos jardins traditionnels depuis le début de la colonie ? C’est un peu comme un gros céleri. De plus, cette plante est vivace et revient d’année en année. Certaines familles se partagent cet aromate de génération en génération. La livèche est souvent mentionnée dans certaines recettes traditionnelles de soupe à la gourgane, dans les tourtières et ragoûts. Elle se congèle bien sous vide. 

 

Petit coulis-vinaigrette savoureux fraises-basilic

Ingrédients

  • 1 tasse de fraises fraîches bio, coupées en fines lamelles
  • 3 grosses feuilles ou plus de basilic frais du jardin
  • 1 c. à thé de jus de citron bio
  • 2 c. à thé ou plus de sirop d’érable

 

Préparation

  • Passer le tout au robot sur pied. C’est simple comme ça !
  • Vous pouvez le servir sur des avocats et des fraises fraîches.
  • Sur des fruits frais comme le melon brodé, c’est surprenant et aromatique.

Dans un gâteau au chocolat préalablement congelé, ces saveurs pénétreront dans le gâteau et feront office de sorbet si vous avez pris la peine de congeler le coulis en bâtonnets pour les insérer ensuite entre deux génoises (gâteaux plats) précoupées.

Ou congelez-les en glaçons pour un usage ultérieur, une bonne façon de conserver des herbes.

J’oserais dire que c’est aussi une base pour la fabrication de sucettes glacées avec un peu de yogourt. WOW !

Ce coulis se congèle en petits contenants pour les jours d’hiver ou à offrir en cadeau.

 

Vinaigre parfumé à la framboise et à l’estragon du jardin

Ingrédients pour le vinaigre à la framboise

  • 2 tasses de vinaigre de cidre fait avec des pommes biologiques, non filtré, non pasteurisé de préférence
  • 1 barquette de framboises rouges biologiques du Québec fraîches du jardin ou ½ tasse de framboises décongelées biologiques (elles donnent plus de jus, si nous ne sommes pas en saison !)
  • ¼ tasse de sucre biologique et équitable
  • 10-16 feuilles d’estragon frais, hachées finement

 

Préparation du vinaigre

  • Dans un bol, bien écraser les framboises fraîches. Passer la purée de framboises dans un tamis et presser afin d’extraire le plus de jus possible. Conserver le jus de framboise et ajouter le vinaigre de cidre. Ajouter le sucre et bien dissoudre le sucre de canne biologique.
  • Ajouter les feuilles d’estragon selon vos goûts lors de la macération.
  • Disposer dans de belles petites bouteilles de fantaisie pour faire de bien beaux cadeaux et surtout de merveilleuses salades ou pour déglacer des sautés ou des grillades et faire une base de sauce. Idéalement, conserver au réfrigérateur jusqu’à ce que les saveurs soient parfaites 

Simple à faire et délicieux !

Lorsque j’étais petite (il y a bien longtemps), j’ai appris jeune à faire des jardins, et mon papa nous disait : « Écoutez, chut… Entendez-vous la nature qui travaille et les plantes qui poussent ? » C’est très zen, et il y a tellement de bénéfices à être silencieux et à écouter la nature, mes cuistots. C’est merveilleux, essayez !

Voilà donc quelques idées pour utiliser les saveurs de votre jardin et en conserver les plaisirs tout l’hiver pour toutes les occasions. Alors, bonne popote et n’hésitez pas à mettre des aromates dans votre assiette. Bon automne et amusez-vous !