Les sublimes propriétés de l’huile de noyau d’abricot

Publié le 9 mars 2019
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc.

Les sublimes propriétés de l’huile de noyau d’abricot
Vogel #1 FR

L’abricotier est un arbre faisant partie de la famille des rosacées, la même que celle du pêcher et du prunier. Son nom latin est d’ailleurs Prunus armeniaca. Il est originaire d’Asie, mais il croît aussi tout autour de la Méditerranée.

 

Si son fruit est bien connu pour sa chair sucrée et orangée, le noyau et l’amande qu’il contient sont également utilisés, surtout à des fins cosmétiques et thérapeutiques. Le noyau est notamment broyé pour en faire une poudre exfoliante, et c’est l’amande qui est pressée pour obtenir la belle huile de noyau d’abricot. Celle-ci n’aura donc pas l’odeur du fruit, mais une couleur jaune orangé pâle qui s’en rapproche. Sa texture est fluide et légère, laissant une sensation non grasse sur la peau, ce qui en fait une huile adaptée à tous les types de peaux. Les bébés et les personnes qui ont une peau sensible bénéficieront particulièrement de l’huile de noyau d’abricot.

 

Composition lipidique et vitaminique

L’huile de noyau d’abricot tire ses propriétés de sa composition en différents acides gras et vitamines. Elle possède majoritairement des acides gras monoinsaturés (AGMI) de type oméga-9 ainsi que des acides gras polyinsaturés (AGPI) de la famille des omégas-6. En matière de vitamines, elle est riche en vitamines A et E, reconnues pour leurs grandes propriétés antioxydantes.

Les AGMI donnent à l’huile des propriétés très adoucissantes et assouplissantes pour la peau. L’huile d’olive en est très riche, d’où elle tire sa grande douceur. Durant l’Antiquité, le rituel de beauté consistait à s’en enduire le corps. L’huile de noyau d’abricot apportera donc autant de souplesse et de douceur, mais aura une texture plus sèche, moins grasse que celle de l’huile d’olive, rendant donc son usage des plus polyvalents.

Les omégas-6, quant à eux, sont des AGPI qui confèrent à l’huile des propriétés antivieillissement, réparatrices et régénératrices des cellules de la peau. Les huiles riches en AGPI sont habituellement fragiles au rancissement, mais le portrait lipidique de l’huile de noyau d’abricot lui confère une protection contre les radicaux libres en raison de son exceptionnel équilibre avec sa composition en acides gras monoinsaturés. Elle se conserve ainsi de neuf mois à un an dans un endroit frais.

Les effets lumineux et unifiants de l’huile de noyau d’abricot sur le teint proviennent de sa haute teneur en vitamine A. Cette vitamine est celle qui donne la couleur orangée à l’huile ; elle est aussi connue sous le nom de « rétinol ». Il suffit de voir les pots de crème vendus dans le commerce vantant la teneur en rétinol pour comprendre qu’il s’agit d’une composante puissante et recherchée. Allons donc le chercher directement à la source, à même les huiles végétales qui en sont riches !

Quant à la vitamine E et aux autres molécules antioxydantes présentes dans l’huile de noyau d’abricot, elles servent de bouclier pour protéger la peau des radicaux libres, ceux-là mêmes qui en provoquent le vieillissement accéléré. Ainsi, elles préviendront l’apparition des rides et aideront à atténuer l’aspect de celles présentes.

 

Nourrissante cutanée

L’huile de noyau d’abricot assouplit la peau et évite qu’elle craquelle. De ce fait, les sensations de peau qui tire, qui démange ou qui pique seront immédiatement apaisées suite à son application. De plus, elle maintien l’hydratation des cellules et prévient ainsi la déshydratation cutanée.

Pour le visage, elle sera utilisée comme un sérum, à raison de quatre ou cinq gouttes déposées sur le bout des doigts et massées doucement sur le visage et le contour des yeux. Elle se marie bien à l’huile essentielle de géranium bourbon (Pelargonium x asperum cv. Bourbon). Pour le corps, elle sera utilisée au besoin, en massant les zones qui ont besoin d’être nourries et assouplies.

 

Pour se démaquiller

Les huiles végétales sont un des meilleurs moyens de « faire fondre » et de retirer le maquillage en évitant de devoir frotter les yeux, les lèvres ou autres parties fragiles et sensibles du visage. Pour un démaquillage tout en douceur, appliquer quelques gouttes d’huile de noyau d’abricot sur le bout des doigts et masser les zones à démaquiller, puis enlever l’excédent et le maquillage à l’aide d’une rondelle de coton humidifiée avec de l’eau ou de l’hydrolat de camomille.

Il est également possible de déposer les gouttes d’huile directement sur le coton humide et de le passer délicatement sur les régions à démaquiller.

 

En massage et comme support pour les huiles essentielles

L’huile de noyau d’abricot est une excellente huile à massage. Elle s’avère un parfait support pour les huiles essentielles, que ce soit pour celles qui ne peuvent être appliquées pures sur la peau ou pour permettre un massage en profondeur. Sa texture pénétrante fera en sorte qu’il sera possible de s’habiller après en avoir appliqué sur le corps sans risque de tacher les vêtements.

Les usages de l’huile de noyau d’abricot sont donc multiples et peuvent convenir à tous, et aussi bien pour les soins du visage que pour le corps. Avec tous ses bienfaits, il est en effet tentant d’intégrer cette huile à tout rituel de soins et de beauté !

 

Voici quelques recettes permettant de le faire.

Exfoliant tout abricot

Conservation : 6 mois

  • 2 c. à soupe d’huile végétale de noyau d’abricot
  • 1 c. à soupe d’argile rose
  • 1 c. à thé de poudre de noyau d’abricot
  • 3 gouttes d’huile essentielle de petitgrain bigaradier (Citrus  aurantium  ssp. Aurantium)

Mélanger tous les ingrédients et appliquer sur le visage propre en massages circulaires doux. Rincer à l’eau fraîche. S’il reste du produit, le placer dans un pot pour un prochain usage.

 

Huile de massage relaxante

Conservation : 9 mois

  • 100 ml d’huile végétale de noyau d’abricot
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de verveine des Indes (Cymbopogon flexuosus)

Mélanger les ingrédients dans une bouteille en verre et bien remuer. Masser une toute petite quantité d’huile sur le corps. Pour les effets relaxants, privilégier le dos, le cou, le thorax et les pieds.

 

Huile de massage musculaire

Conservation : 9 mois

  • 100 ml d’huile végétale de noyau d’abricot
  •  15 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)
  •  15 gouttes d’huile essentielle de thé des bois (Gaultheria procumbens)
  •  15 gouttes d’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum)

Mélanger les ingrédients dans une bouteille en verre et bien remuer. Masser sur les muscles endoloris.

 

Sérum pour le visage

Conservation : 6 mois

  • 1 c. à soupe d’huile végétale de noyau d’abricot
  • 1 c. à soupe d’huile végétale de rose musquée (Rosa rubiginosa)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de bois de hô (Cinnamomum camphora var.glavescens)

Mélanger les ingrédients, bien remuer puis verser dans un contenant en verre de 30 ml avec pipette. Prélever 5 gouttes du mélange et masser sur le visage propre avant d’appliquer la crème hydratante.

 

Fondant nourrissant pour le corps

Conservation : 1 an

  • 100 ml d’huile végétale de noyau d’abricot 50 g de beurre véritable de karité
  • 5 gouttes de vitamine E
  • 40 gouttes d’huile essentielle de néroli (Citrus aurantium (fl))

Mélanger les ingrédients et fouetter le tout à l’aide d’un pied mélangeur. La texture sera crémeuse et fondante. Appliquer sur les zones sèches du corps, au besoin.

 

L’huile de noyau d’abricot est une superbe huile qui gagne à être utilisée plus souvent, notamment durant la période hivernale alors que la peau est plus souvent irritée et sèche. Heureuse découverte !