Lettre à la femme courageuse que tu es…

Publié le 30 octobre 2023
Écrit par Laurence Sala, naturopathe

Lettre à la femme courageuse que tu es…
Now pour mai 2024

Peu importe le contexte de vie que tu rencontres aujourd’hui, j’ai envie de revenir auprès de toi, dans cette magnifique tribune, avec les valeurs de courage et de détermination. Parce que traverser la douleur du corps, de l’infertilité, du deuil périnatal, ce n’est pas chose aisée…

On vit dans une société où l’on passe sous silence qu’un couple sur six consulte en clinique de fertilité, où on te fait croire que les fausses couches sont normales et où tu devrais faire de l’escalade pendant tes menstruations… bonjour la performance ! Alors, les règles douloureuses, les déserts médicaux et l’absence de réponse que tu vis peut-être, n’en parlons pas. Tu ne rentres pas dans le moule.

À toi qui lis ces lignes, je vais commencer cet article en te disant que je te vois et je t’entends. Tu as le droit d’être fatiguée, d’avoir envie de tout lâcher. Tu as le droit de trouver ça injuste. Tu as le droit de vouloir crier ta colère… Parce que tu es légitime. Légitime dans ta douleur. Légitime dans toutes tes émotions.

Ton corps ne t’a pas lâchée. Il est un messager. Il exprime une émotion, un ancien traumatisme, une mémoire transgénérationnelle… pour que tu mettes le doigt dessus, que tu libères ce nœud et que tu te sentes vivante à nouveau.

Parce que toi et moi, on le sait… Tu vas passer à travers. Cette épreuve n’est pas ta vie, mais bien un chapitre de vie. Un jour, tu te retourneras et tu diras « je l’ai fait, j’y suis arrivée »… et les larmes monteront de nouveau. Des larmes de joie pour embrasser cette ancienne version de toi qui n’a pas abandonné.

Tu vas trouver ici mes meilleurs coups de pouce pour soutenir ton courage et ta détermination. Ces plantes que j’ai testées et qui m’ont aidée à traverser mes plus grands stress de vie. Les huiles essentielles qui m’ont permis de ne pas lâcher ce rêve de devenir mère et de traverser le deuil (périnatal). Je te propose aussi trois rituels qui m’ont amenée à me reconnecter à mon corps, mon vaisseau… et à être douce avec moi-même.

 

Trois plantes pour t’ancrer et prendre un moment pour toi :

  • l’alchémille est une plante anti-inflammatoire, astringente et une tonique du plancher pelvien. Elle te permet de te connecter à la déesse qui est en toi… pour te donner le courage de te remettre debout et d’avancer. Tu peux infuser quelques feuilles dans une tasse d’eau chaude pendant 15 minutes, surtout si tu as des règles abondantes, des kystes ou des fibromes.
  • L’élixir d’achillée millefeuille* t’accompagne pour te protéger contre les influences négatives et mettre des limites claires. Cinq gouttes sous la langue suffisent pour te sentir invincible comme Achille, le héros grec de l’Iliade ! Si tu choisis l’élixir d’achillée rose (une espèce voisine), la plante accompagnera spécifiquement ton cœur dans ses grandes émotions.
  • Les jeunes pousses de sapin baumier sont un délice en tisane pour t’aider à lâcher prise et à t’ancrer dans le moment présent. Tu peux les infuser jusqu’à 30 minutes dans une tasse d’eau chaude… puis tu n’as plus qu’à te laisser porter par son parfum enivrant, à visualiser des racines sous la plante de tes pieds et à savourer cet instant.

 

Trois huiles essentielles pour ouvrir ton cœur à tous les possibles :

  • le laurier noble est la clé de la carapace que tu as construite avec le temps. Il va te donner le courage et la confiance que tu es capable, que tu vas y arriver… et te rappeler qu’être forte, c’est savoir demander de l’aide.
  • La rose te ramène dans l’amour de soi, elle est la reine des baumes au cœur ! Cette huile essentielle est précieuse, mais tu peux l’utiliser sous forme diluée. Par exemple, parfume-toi tous les matins avec un spray d’hydrolat de rose.
  • La bergamote est un de mes chouchous parce qu’elle ramène de la joie. Elle ouvre tes yeux d’enfant et t’aligne à ce que tu aimes au plus profond de toi. Avec quelques gouttes en olfaction (dans un mouchoir ou dans un diffuseur), tes sens s’éveilleront à nouveau.

 

Trois rituels pour soutenir ton âme sur ce chemin :

Les rituels sont une médecine ancestrale qu’on utilise depuis la nuit des temps. Ce n’est pas une religion, mais bien une invitation à poser un geste, à prononcer une parole, à entamer une action… pour ressentir un réconfort puissant dans les moments difficiles que tu vis. Libre à toi de t’en inspirer et de modifier tout rituel qui aurait plus de sens pour toi.

Les rituels sont une médecine ancestrale qu’on utilise depuis la nuit des temps. Ce n’est pas une religion, mais bien une invitation à poser un geste, à prononcer une parole, à entamer une action… pour ressentir un réconfort puissant dans les moments difficiles que tu vis. Libre à toi de t’en inspirer et de modifier tout rituel qui aurait plus de sens pour toi.

  1. Un bain de pieds

Lorsque tu vis une épreuve, c’est parfois difficile d’avoir les pieds sur terre… Tu peux avoir la sensation de flotter, de ne pas avoir envie d’être là, que tout te paraît fade autour de toi. Si c’est le cas pour toi, je te propose un bain d’ancrage et d’amour.

Installe une bassine avec de l’eau chaude. Ajoute ¼ tasse de sel gris, ¼ tasse de sel d’Epsom et une branche de cèdre (de ton jardin ou celui de ton voisin !). Mets les pieds et les chevilles dans cette bassine et laisse-toi porter par tes sensations. Qu’est-ce que tu ressens ? Comment ton corps accueille ce moment ? Évite de prendre un carnet et un crayon pendant le rituel… l’idée n’est pas de mentaliser, mais bien de ressentir dans ton corps. Tu peux y rester jusqu’à ce que l’eau devienne tiède… tant que c’est un moment agréable pour toi.

2.  Le massage du ventre

Ton ventre, tu le trouves comme ci, comme ça… pas assez ceci, trop comme ça ! C’est parfois une véritable source de déconnexion entre le haut et le bas de ton corps ! Sauf que, selon certaines traditions autochtones, les mémoires se logent dans ton ventre. C’est ici que reposent les souvenirs d’enfance, les éventuels traumatismes et les bagages transgénérationnels. Mais c’est aussi ici que la reconnexion à ton corps commencera et que les libérations émotionnelles se feront.

Je t’invite donc à préparer ton espace, à mettre un fond musical, à allumer une bougie, à exprimer une intention à voix haute… et à appliquer un cataplasme d’argile rouge sur ton nombril et ton ventre. Tu mélanges 1 cuillère à thé d’argile avec un peu d’eau pour créer une pâte, ou tu peux directement acheter la pâte toute faite. L’argile rouge représente la guérison de ton chemin, alors que l’argile verte est plus appropriée pour les soins de peau.

Laisse reposer le cataplasme pendant quelques minutes… et observe tes pensées. Qu’est-ce qui monte ? Quels souvenirs te reviennent en tête ? Viens déposer tes mains sur ton ventre et dis-lui « je t’entends… j’ai fait ce que j’ai pu jusqu’à aujourd’hui… je suis prête à libérer ce qui est bon pour moi ». Rince alors le cataplasme avec de l’eau tiède, laisse partir ces vieux souvenirs, et remets-t’en à la médecine de l’eau, celle qui laisse aller ce dont tu n’as plus besoin, celle qui transforme.

Clôture l’espace, éteins la bougie et remercie-toi d’avoir créé ce rituel.

  1. L’ouverture de ton troisième œil

Le chakra du troisième œil se situe entre les sourcils. Il t’accompagne dans l’ouverture des mondes, visible et invisible, pour avoir une vision plus claire de la situation. Il est relié à l’intuition, au détachement, à la compassion, à la force mentale. Or, dans une épreuve de vie, il est plutôt mis à rude épreuve ! Les cauchemars apparaissent, peut-être aussi des migraines, ou des interprétations inadéquates du sens de la vie.

Alors, pour ce dernier rituel, je te propose de (re)découvrir la pierre de lapis-lazuli.

Prépare un espace où tu ne seras pas dérangée. Allume une bougie, si tu le désires. Ouvre éventuellement une roue de médecine. Crée une ambiance où tu vas pouvoir décrocher du quotidien ! Choisis une méditation guidée sur YouTube… il y en a plein ! (Tu peux aussi découvrir les miennes sur ma chaîne @laurencesala si tu veux.) Installe-toi confortablement et dépose cette pierre de lapis-lazuli sur ton front… Observe tes ressentis, ce qui s’ouvre à toi. Tu peux aussi poursuivre avec cette pierre et dormir avec elle sous l’oreiller pour noter les rêves qui apparaîtront la nuit suivante.

 

Une nouvelle aventure démarre…

Tu repars avec neuf outils pour soutenir ton courage et ta détermination. Trois plantes, trois huiles essentielles et trois rituels pour que tu te sentes libre de choisir ce qui est le mieux pour toi. Je t’envoie plein d’amour dans le passage que tu vis… et rappelle-toi : tu vas y arriver !

 

 

Avant d’utiliser ces plantes et ces huiles essentielles, vérifie auprès de ton médecin et de ton naturopathe qu’elles sont adaptées à ton état de santé.Ne pas utiliser l’achillée millefeuille en cas de grossesse, d’allaitement ou d’utilisation de fluidifiants sanguins.