Pleins feux sur les propriétés médicinales du chamazulène

Publié le 31 mars 2024
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc. aromathérapeute certifiée

Pleins feux sur les propriétés médicinales du chamazulène
Now pour mai 2024

Certaines huiles essentielles possèdent une superbe coloration bleutée en raison de leur teneur en chamazulène, une molécule aromatique reconnue pour ses grandes propriétés anti-inflammatoires, antiprurigineuses et apaisantes. Mais qu’est-ce que le chamazulène, exactement ? Pourquoi est-il bleu ? Dans quelles huiles essentielles le retrouve-t-on ? Pleins feux sur cette molécule aromatique fascinante !

 

Un peu de chimie

Le chamazulène est une molécule sesquiterpénique qui appartient à une famille de composés appelés azulènes. Lorsque le chamazulène est exposé à des conditions particulières, telles que la chaleur ou la lumière, ou lorsqu’il est en présence de certains acides, il peut subir une isomérisation, c’est-à-dire une transformation chimique entraînant la formation d’une structure cyclique, caractérisée par une couleur bleue intense. C’est cette couleur particulière qui confère à certaines huiles essentielles leur teinte bleutée caractéristique.

Il est intéressant de noter que le chamazulène n’est généralement pas présent ou ne l’est qu’en très petites quantités dans certaines plantes aromatiques. En effet, les plantes qui contiennent du chamazulène ont des fleurs blanches ou jaunes et ne montrent pas de couleur bleue distinctive. Pendant le processus de distillation par entraînement à la vapeur d’eau, la chaleur et la pression déclenchent une réaction chimique qui entraîne la formation du chamazulène à partir de précurseurs naturellement présents dans les plantes, tels que la matricine.

La concentration en chamazulène de certaines huiles essentielles varie en fonction de divers facteurs, tels que la variété de la plante, ses conditions de croissance, la période de sa récolte et la méthode d’extraction utilisée, ainsi que l’exposition de la molécule à l’air et à la lumière. Plus il y a de chamazulène dans une huile essentielle, plus elle présentera une couleur bleu foncé.

 

Utilisations dans l’industrie des soins personnels

Le chamazulène, reconnu pour ses remarquables propriétés anti-inflammatoires et apaisantes cutanées, entre dans la composition de nombreux produits de santé et de beauté. Dans l’industrie des cosmétiques, il est intégré à une variété de formulations, y compris des crèmes, des lotions, des baumes, des produits après-soleil et post-épilatoires, ainsi que d’autres formulations destinées à calmer et à protéger la peau.

L’industrie pharmaceutique recourt également aux vertus du chamazulène, en l’incorporant dans certains médicaments à usage cutané tels que des onguents et des solutions topiques spécialement formulés pour traiter des diverses affections de la peau.

Dans l’industrie des parfums, les azulènes, y compris le chamazulène, sont utilisés pour développer des parfums aux notes aromatiques distinctes qui contribuent à leur complexité olfactive. Les huiles essentielles qui en contiennent ont une odeur douce et sucrée caractéristique qui rappelle la pomme.

En aromathérapie, les huiles essentielles riches en chamazulène occupent une place de choix. Appréciées pour leurs bienfaits, elles sont souvent utilisées pour soigner divers problèmes de santé, dont les troubles cutanés, les réactions allergiques ainsi que des désordres concernant les vaisseaux sanguins, tels que les varices, les hémorroïdes et la couperose.

 

Propriétés de trois huiles essentielles riches en chamazulène

Voici trois huiles essentielles qui contiennent des taux appréciables de chamazulène.

L’achillée millefeuille – Achillea millefolium

Teneur en chamazulène : de 5 % à 20 %

L’huile essentielle d’achillée millefeuille est produite ici, au Québec, et affiche une sublime couleur azur. En plus du chamazulène, elle est riche en germacrène et contient également du camphre, deux molécules qui lui confèrent des propriétés exceptionnelles pour la peau ainsi que pour apaiser les crampes et contractures musculaires. Elle est indiquée pour soigner les névralgies, les démangeaisons, les irritations cutanées, l’urticaire allergique, les cicatrices, les varices, le zona, les torticolis et les lombalgies.

 

La camomille allemande – Matricaria recutita

Teneur en chamazulène : de 5 % à 30 %

En raison de sa richesse en chamazulène ainsi qu’en bisabolol (une molécule de sesquiterpénol très cicatrisante), la camomille allemande est très appréciée pour soigner les troubles de la peau tels que l’eczéma, les vergetures et les cicatrices. Elle possède également des propriétés apaisantes et antiulcéreuses, utiles dans les soins des plaies et des ulcères. La France et la Hongrie en sont de grands producteurs.

 

 La tanaisie annuelle (camomille bleue) – Tanacetum annuum

Teneur en chamazulène : de 10 % à 40 %

L’huile essentielle de tanaisie annuelle provient habituellement du Maroc et possède de remarquables vertus anti-inflammatoires, antiprurigineuses, phlébotoniques et antihistaminiques. Elle est utilisée dans les préparations visant à soigner les problèmes de peau, tels que les dermatites, l’eczéma, l’urticaire et les démangeaisons. Elle entre également dans le soin des varices et de la couperose.

 

Usages et restrictions

Afin de bénéficier des grandes propriétés des huiles essentielles riches en chamazulène, la voie cutanée demeure l’interface privilégiée. Cependant, afin d’éviter tout risque de tache sur la peau ou les vêtements, il est recommandé de les diluer, que ce soit dans une huile végétale ou une lotion corporelle neutre. Bien qu’il ne soit pas interdit d’utiliser les huiles essentielles contenant du chamazulène dans le bain ou dans le diffuseur, ces applications comportent le risque de tacher la baignoire et les meubles, en plus de ne pas offrir l’interface optimale pour profiter pleinement de leurs bienfaits.

En ce qui concerne les restrictions d’utilisations du chamazulène, il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de limiter son usage en raison des légères propriétés phytoestrogéniques des huiles essentielles qui en contiennent.

 

Formules

Les formules suivantes permettent de bénéficier des propriétés exceptionnelles des huiles essentielles riches en chamazulène.

Formule cutanée apaisante

Quantité : 5 ml

  • 60 gouttes d’huile essentielle de bois de hô (Cinnamomum camphora glavescens)
  • 60 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de camomille allemande (Matricaria recutita)

Verser les huiles essentielles dans une bouteille de 5 ml d’huile essentielle vide et étiqueter. Diluer deux gouttes du mélange dans une demi-cuillère à thé de lotion neutre ou d’huile végétale d’amande douce, et masser sur des régions cutanées atteintes d’eczéma, d’urticaire, d’un coup de soleil ou de piqûres de moustiques, deux à trois fois par jour, jusqu’à amélioration.

 

Formule phlébotonique

Quantité : 5 ml

  • 60 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon (Pelargonium asperum)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de tanaisie annuelle (Tanacetum annuum)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de patchouli (Pogostemon cablin)

Verser les huiles essentielles dans une bouteille de 5 ml d’huile essentielle vide et étiqueter. Diluer deux gouttes du mélange dans une demi-cuillère à thé de lotion neutre ou d’huile végétale de calophylle, et masser sur les régions atteintes de varices ou de couperose, deux à trois fois par jour, jusqu’à amélioration.

 

Formule apaisante antinévralgique

Quantité : 5 ml

  • 60 gouttes d’huile essentielle d’agastache fenouil (Agastache foeniculum)
  • 60 gouttes d’huile essentielle d’épinette blanche (Picea glauca)
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Verser les huiles essentielles dans une bouteille de 5 ml d’huile essentielle vide et étiqueter. Diluer cinq gouttes du mélange dans une cuillère à thé de lotion neutre ou d’huile végétale d’amande douce, et masser sur la région douloureuse, névralgique et présentant des spasmes, deux à trois fois par jour, jusqu’à amélioration.

 

Le chamazulène est une molécule aromatique intrigante, quasi absente des plantes aromatiques dont les huiles essentielles en sont riches, et qui se forme lors de la distillation par entraînement à la vapeur d’eau. Ses propriétés anti-inflammatoires exceptionnelles intéressent les industries des produits cosmétiques et pharmaceutiques, qui l’incorporent dans de nombreux produits de beauté et de santé. En aromathérapie, les huiles essentielles riches en chamazulène, comme celles d’achillée millefeuille, de camomille allemande ainsi que de tanaisie annuelle, sont recherchées pour leurs grandes propriétés anti-inflammatoires, apaisantes cutanées, rafraîchissantes, antiallergiques et cicatrisantes. Ces vertus thérapeutiques en font des alliées précieuses dans le soulagement de divers troubles de santé.

 

Cet article a été écrit en collaboration avec Sarah Milon, aromathérapeute certifiée.