Réduire l’empreinte écologique du temps des fêtes

Publié le 16 novembre 2016
Écrit par Gabriel Parent-Leblanc. B. Sc., M. Env.

Réduire l’empreinte écologique du temps des fêtes
GUT-FX fr

Le temps des Fêtes (Noël et jour de l’An) est synonyme de « célébration » pour la majorité des gens. Repas copieux, cadeaux, jeux… C’est un beau moment à passer en famille et entre amis. Cependant, le temps des Fêtes a aussi ses effets pervers…

 

EFFECTIVEMENT, celui-ci est aussi synonyme de « gaspillage ». Nous achetons des cadeaux simplement parce que l’étiquette sociale nous le dicte et nous participons à des festins tellement riches qu’une partie de la nourriture se retrouve au dépotoir. Bref, le temps des Fêtes est devenu la célébration du néolibéralisme, l’ode de la consommation et de la surconsommation…

Si, comme moi, vous êtes las de cette surconsommation vide, sachez qu’il existe plein d’astuces pour réduire l’empreinte écologique de votre temps des Fêtes. Celles-ci vous permettront de gaspiller moins tout en gardant l’élémentmagiquede la fête.

 

Sapin naturel ou artificiel ?

Cela pourrait vous surprendre, mais l’option la plus écologique pour le fameux sapin de Noël est le sapin naturel. En effet, les sapins artificiels sont fabriqués à l’aide de produits dérivés de la pétrochimie, si bien que leur gestion en fin de vie est difficile et que leur fabrication consomme énormément d’énergie. Une analyse du cycle de vie1 des sapins réalisée en 2009 par la firme Ellipsos a révélé qu’il faut utiliser un sapin artificiel pendant aumoins 20 ans pour équivaloir à l’impact environnemental des sapins naturels. Or, il doit y avoir bien peu de personnes qui utilisent leur sapin artificiel aussi longtemps. Il vaut mieux alors acheter un sapin naturel ! Ceux ci, lors de leur croissance, absorbent une quantité non négligeable de gaz carbonique (CO2), dont la concentration dans l’atmosphère est la principale cause du réchauffement climatique. Deplus,lamajoritédesmunicipalitésoffrentune collecte de sapins après les Fêtes, et ceux-ci sont transformés en copeaux ou en bûches pour le chauffage.

 

Une autre bonne option pour votre sapin de Noël est le petit sapin vivant en pot.Vous pouvez effectivement retrouver des cyprès ou des pins de Norfolk, deux espèces de conifères poussant dans des climats chauds.

Étant donné leur rusticité, ils peuvent être gardés à longueur d’année dans un intérieur chauffé. Cette option vous donne l’occasion d’avoir un beau petit sapin sans avoir à faire face aux émissions de GES2 des sapins artificiels ou à la coupe de sapins naturels.

Finalement, depuis quelques années, la compagnie Cascades offre une solution intéressante : un sapin fait à 100% de carton recyclé. Celui-ci a une texture de sapin, avec des guirlandes, et il est offert en plusieurs formats sur le site Web de Cascades :www.cascades.com.

Maintenant que la question du sapin est réglée, vous voudrez aussi décorer ce lui-ci avec des ampoules. Il faut aussi bien les choisir ! Selon Ressources Canada, une guirlande de 50 ampoules de Noël traditionnelle consomme 250 watts d’électricité. Aux fins d’exemple, si vous utilisez cette guirlande pendant six heures par jour pendant un mois, voici combien d’énergie vous aurez utilisé :

250W×6h=1,5kWh

1,5kWh×30jours=45kWh

`

 

Pour vous donner une idée, un bain et une douche représentent respectivement une consommation d’environ 5kWh et 0, 75kWh ( pourchauffer l’eau). Utiliser vos lumières de Noël équivaut donc à assez d’énergie pour prendre 9 bains ou 60 douches. Quand même substantiel !

La solution est alors d’utiliser des ampoules DEL (diodes électroluminescentes), car elles consomment jusqu’à 90%moins d’énergie que les ampoules conventionnelles. Si vous remplacez vos vieilles guirlandes, ne les jetez surtout pas aux poubelles!

Celles-ci doivent se retrouver dans un écocentre, où les matériaux pourront plus tard être recyclés.

 

Quoi acheter comme cadeau ?

Ce n’est pas pour rien que je parlais de surconsommation en introduction… Chaque année, les dépenses des Canadiens augmentent de manière fulgurante durant le temps des Fêtes. Voici quelques exemples.

En matière de cadeau, l’option la plus écologique est le cadeau dématérialisé : certificat pour un service (massage, soinsmédicaux, etc.), billets pour aller voir un spectacle, crédit pour des jeux ou des applications en ligne si vos proches ont déjà certaines machines (cellulaires, consoles de jeux, livresélectroniques,etc.).

Si vous voulez absolument donner des présents matériels, assurez-vous que ce soit des objets durables et qu’ils serviront à la personne. Les gadgets inutiles sont à proscrire, ils se retrouveront à la poubelle en moins de deux et ne feront probablement même pas plaisir à la personne.

Personnellement,mon choix préféré est de faire un don à des organismes environnement aux au nom d’une personne qui m’est chère.

 

  • Cette année, la FondationDavid Suzuki nous offre 12 superbes cartes de souhaits fabriquées à l’aide de papier composé à 100%de fibres recyclées post-consommation en échange d’un don de 35,99 $. Vous encouragez la fondation, et vous obtenez un petit quelque chose à partager.Pour tous les détails : http://www.davidsuzuki.org/fr/faitesun-don/achetez-des-cartes-de-souhaits/.
  • Comme chaque année, si vous donnez plus de 25 $ à la Fondation de la faune du Québec, vous obtenez leur calendrier, qui est rempli de superbes photos.Pourtouslesdétails:http://www.fondationdelafaune. qc.ca/aide/calendrier/.
  • Vous pouvez aussi encourager la WWF(Fonds mondial pour la nature) en « adoptant » une espèce faunique. Pour un don de 35 à 100 $, vous obtenez une peluche du ditanimal, un certificat d’adoption au nom de la personne, une affiche photo, une fiche de renseignements ainsi qu’un sac-cadeau réutilisable. Pour tous les détails : http://shop.wwf.ca/collections/adoptions.
  • Vous pouvez aussi faire un don à un organisme sans obtenir de bonus comme ces derniers. Voici quelques organismes qui, selon moi, méritent votre don : Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE), Nature Québec, Nature-Action Québec, Équiterre, Fondation Rivières, Solidarité Ristigouche.

Il y en a beaucoup d’autres, faites vos recherches et regardez ce qui vous touche le plus!

 

Pour finir, si vous avez un cadeau à emballer, évitez les emballages métalliques, car ceux-ci ne sont pas recyclables ! La meilleure option est de récupérer le papier encore en bon état et de le garder pour le prochain Noël, ou encore de prendre un vieux papier journal et de le décorer vous-même ! L’utilisation de sacs-cadeaux est aussi une bonne idée, car ils se réutilisent très facilement !

 

Récupération

À travers les années, c’est foutout lematérielque nous accumulons !Avant la folie du temps des Fêtes, pourquoi ne pas faire unménage de vos possessions et en donner une partie ? Il existe plusieurs organismes de récupération à travers la province qui acceptent les jouets, les livres, les vêtements et les autres objets, qui les remettent en état s’il y a lieu et qui les distribuent à très faible coût à des familles en difficulté. Vous pouvez trouver ces endroits grâce à l’outil de recherche de Recyc-Québec : http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/repertoires/reprecuperateurs.asp.

Cochez la case «Ressourceries », pour trouver la plus proche de chez vous. La philosophie derrière Noël est de donner, non ? Pourquoi ne pas faire encore plus d’heureux en donnant des objets dont vous ne vous servez même plus!

 

Repas

Préparer le festin de Noël ou du jour de l’An demande beaucoup de temps, d’attention et d’amour, si bien que certains préfèrent utiliser de la vaisselle et une nappe jetables. Bien souvent, ces objets à utilisation unique sont plastique et vont prendre des centaines d’années à se décomposer dans les dépotoirs. Utilisez votre vaisselle de tous les jours, même si cela vous demandera un peu plus de travail !

Pour ce qui est des aliments, privilégiez toujours les options biologiques et locales. Dépendamment des produits, s’ils sont en réclame, ils peuvent être au même prix qu’un produit conventionnel. Il est même possible d’en trouver des moins chers !

J’espère que ces trucs vous aideront à réduire l’empreinte écologique de votre temps des Fêtes. Comme vous pouvez voir, il est relativement facile de réduire le gaspillage… tout en ne diminuant pas le plaisir !

 

RÉFÉRENCES

1 L’analyse du cycle de vie est une quantification de l’empreinte écologique d’un produit durant tout son cycle de vie, donc de l’extraction des matières premières jusqu’à sa gestion en fin de vie.

2 Gaz à effet de serre.