Savoir distinguer et apprécier les huiles essentielles de menthe

Publié le 29 février 2024
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc. Aromathérapeute certifiée

Savoir distinguer et apprécier les huiles essentielles de menthe
Now pour mai 2024

Lorsqu’on se procure des huiles essentielles, il est fréquent de constater qu’il existe plusieurs types d’huiles issues qui semblent provenir de la même plante, ce qui peut rendre nos choix plus difficiles. En effet, il existe diverses variétés de romarin, de thym ou de lavande, qui peuvent présenter des caractéristiques très différentes les unes des autres. Dans certains cas, il s’agira de différents chémotypes de la même plante (romarin à cinéole, romarin à verbénone, romarin à camphre) et dans d’autres, de deux plantes qui n’ont en commun que le fait d’appartenir au même genre botanique (lavande vraie, lavande aspic, lavande stoéchade). Dans cet article, je me penche sur les huiles essentielles de quelques types de menthe, dont la menthe verte et la menthe poivrée.

 

Menthe verte (Mentha spicata)

La menthe verte est une plante herbacée de la famille des lamiacées et est originaire de l’Europe et de l’Asie. Son huile essentielle est largement employée dans les industries alimentaire et pharmaceutique pour aromatiser une variété de produits, notamment des friandises, de la gomme à mâcher, des pâtes dentifrices et des rince-bouche.

L’huile essentielle de menthe verte est reconnue pour ses bienfaits digestifs, apportant un soulagement efficace des troubles gastro-intestinaux tels que les nausées, les ballonnements et les indigestions. De plus, elle favorise une digestion optimale en stimulant la production de bile. Contrairement à l’huile essentielle de menthe poivrée, elle ne contient pas de menthol et, par conséquent, ne possède pas les propriétés analgésiques et rafraîchissantes de cette dernière.

Pour bénéficier des vertus de l’huile essentielle de menthe verte, il suffit d’en diluer une goutte dans un quart de cuillère à thé d’huile d’olive et de la consommer à la fin d’un repas. En plus de goûter bon, elle favorisera le bon fonctionnement des organes digestifs et stimulera le processus de digestion.

En ce qui concerne son utilisation cutanée, l’huile essentielle de menthe verte est très appréciée pour ses propriétés cicatrisantes, qu’il s’agisse de cicatrices récentes ou anciennes. Pour une application quotidienne sur une cicatrice, il est recommandé de la diluer dans une huile végétale cicatrisante, telle que l’huile de rose musquée. Cette combinaison favorise efficacement la régénération cutanée.

Il est important de noter que l’huile essentielle de menthe verte contient de la carvone, une molécule de la famille des cétones. Par conséquent, son utilisation en diffusion ainsi que chez les bébés, les enfants de moins de 12 ans, et les femmes enceintes et allaitantes est déconseillée.

L’hydrolat de menthe verte, résultant de la distillation de la plante, est également récolté et utilisé à des fins thérapeutiques. Comme l’huile essentielle, il est efficace pour soulager les problèmes digestifs tels que les ballonnements, le hoquet et les colites. Contrairement à l’huile essentielle, l’hydrolat peut être mélangé à de l’eau, créant ainsi une tisane à siroter, à la fois délicieuse et thérapeutique. Environ 1 cuillère à soupe d’hydrolat peut être ajoutée par tasse (250 ml) d’eau, qu’elle soit plate, pétillante, froide ou chaude.

 

Menthe poivrée (Mentha x piperita)

La menthe poivrée est une plante herbacée vivace appartenant également à la famille des lamiacées. Originaire d’Europe et d’Asie, elle est aujourd’hui cultivée dans de nombreuses régions du monde pour ses propriétés aromatiques et médicinales. Elle atteint généralement une hauteur de 30 à 90 centimètres et se caractérise par ses feuilles vert foncé, dentelées et ses petites fleurs roses ou violettes regroupées en épis.

L’huile essentielle de menthe poivrée est largement reconnue pour son arôme rafraîchissant et mentholé, qui en fait l’une des huiles essentielles les plus appréciées en aromathérapie. Ses propriétés médicinales sont abondamment étudiées, autant en aromathérapie que dans l’industrie pharmaceutique.

Elle est reconnue pour ses vertus analgésiques, anti-inflammatoires, digestives et décongestionnantes des sinus. Elle est couramment employée pour soulager efficacement les maux de tête, les douleurs musculaires et articulaires, ainsi que les problèmes digestifs tels que les maux d’estomac, les nausées et les ballonnements.

L’huile essentielle de menthe poivrée est également reconnue pour son efficacité dans le soulagement des troubles respiratoires supérieurs, contribuant à réduire la congestion nasale et à atténuer les symptômes du rhume et de la grippe.

Grâce à sa richesse en menthol, elle se révèle également très utile pour favoriser la concentration et accroître la clarté mentale. Il suffit d’en appliquer une trace sur les doigts et de masser doucement les tempes, le front et le cuir chevelu pour ressentir les bienfaits revigorants qu’elle procure.

Tout comme l’huile essentielle de menthe verte, l’huile essentielle de menthe poivrée renferme également une cétone, la menthone. Par conséquent, elle ne devrait pas être diffusée, ni utilisée par les femmes enceintes, les bébés et les femmes qui allaitent.

En revanche, son hydrolat est sécuritaire et a un goût très agréable. Il possède des propriétés rafraîchissantes et digestives, qui apaisent les nausées, les crampes et les ballonnements. Il est également délicieux ajouté à une tasse de café ou de chocolat chaud !

 

Ressemblances et distinctions

Les huiles essentielles de menthe verte et de menthe poivrée sont ainsi deux précieuses essences, largement appréciées, autant en aromathérapie que dans les industries cosmétique, alimentaire et pharmaceutique, tant pour leur saveur que leurs odeurs envoûtantes.

Elles partagent certaines similitudes, notamment leur teneur en cétone et leur action bénéfique sur le système digestif, dont elle favorise le bon fonctionnement.

Cependant, elles se distinguent par le fait que seule la menthe poivrée renferme du menthol, ce qui lui confère des propriétés analgésiques et décongestionnantes uniques. La menthe verte, quant à elle, se distingue par ses propriétés cicatrisantes et mucolytiques particulièrement efficaces.

 

Les menthes au Canada

Au Québec, il est intéressant de noter la présence de différentes variétés de menthe sauvage pouvant être utilisées pour la production d’huiles essentielles. Parmi les espèces couramment observées dans les champs, on distingue la menthe du Canada (Mentha canadensis), une plante indigène, et la menthe à épis (Mentha spicata), en provenant de l’Eurasie et introduite au 19e siècle.

Contrairement à d’autres régions du monde où la menthe du Canada se caractérise par sa richesse en menthol, au Québec, elle présente une particularité intéressante, soit d’être plutôt riche en pulégone, une molécule cétonique qui nécessite des précautions d’usage. Cette particularité d’être riche en cétone plutôt qu’en menthol représente un chémotype propre au terroir québécois.

La menthe à épis, quant à elle, appartient au même genre et à la même espèce que la menthe verte européenne, mais au Québec, elle se distingue par des notes olfactives et gustatives plus douces et plus sucrées.

 

Formules

Formule digestive
Quantité : 5 ml
Durée de vie : 3 ans à température ambiante

  • 75 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 75 gouttes d’huile essentielle de menthe verte

Verser les gouttes dans une bouteille d’huile essentielle vide, refermer, mélanger et étiqueter. Au besoin, déposer 1 goutte de la formule dans ½ cuillère à thé d’huile d’olive et ingérer pour favoriser une saine digestion. Réserver cet usage aux adultes de plus de 12 ans et éviter chez les femmes enceintes et allaitantes.

 

Formule cicatrisante
Quantité : 30 ml
Durée de vie : 6 mois au frigo

  • 30 ml d’huile de rose musquée
  • 15 gouttes d’huile essentielle de menthe verte
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

Verser tous les ingrédients dans une bouteille à pipette de 30 ml, refermer, mélanger et étiqueter. Masser 3 ou 4 gouttes du mélange sur la cicatrice, 2 fois par jour, jusqu’à l’amélioration souhaitée. Réserver cet usage aux adultes de plus de 12 ans et éviter chez les femmes enceintes et allaitantes.

 

Formule antiprurigineuse
Quantité : 30 ml
Durée de vie : 1 an à température ambiante

  • 100 g de lotion naturelle
  • 1 c. à thé d’oxyde de zinc
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe verte
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Dans un bol, déposer tous les ingrédients et mélanger pour obtenir une répartition uniforme. Verser dans un pot en plastique adapté ou en verre. Appliquer 1 noisette du mélange sur les régions qui démangent, au besoin, jusqu’à l’amélioration souhaitée. Réserver cet usage aux adultes de plus de 12 ans et éviter chez les femmes enceintes et allaitantes.

 

Rince-bouche mentholé
Quantité : 100 ml
Durée de vie : 1 an au réfrigérateur

  • 50 ml d’hydrolat de menthe verte
  • 50 ml d’hydrolat de menthe poivrée
  • 1 c. à thé de xylitol

Dans une bouteille, déposer tous les ingrédients et mélanger pour que le xylitol se dissolve. Verser 1 cuillère à soupe du rince-bouche dans un verre d’eau. Utiliser le mélange en gargarismes, avant de recracher. Peut être utilisé après chaque brossage de dents.

Chacune des huiles essentielles de menthe apporte son lot de bienfaits et de spécificités, enrichissant ainsi notre palette de ressources aromatiques. Bonnes découvertes !

 

Cet article a été écrit en collaboration avec Sarah Milon, aromathérapeute certifiée.