Soins aromatiques des mains

Publié le 8 mars 2020
Écrit par Stéphanie Plamondon, Ac., M. Sc. écrit en collaboration avec Sarah Milon, stagiaire en aromathérapie.

Soins aromatiques des mains
Omega Alpha FR (premier line)

Ah ! Les mains, ces grandes oubliées. Elles nous sont pourtant essentielles du matin au soir et sont si souvent traitées avec rudesse par nos nombreuses habitudes et tâches quotidiennes. La fin de l’hiver approchant et nos mains étant de moins en moins enfermées dans les gants, il est temps d’en prendre soin !

Les mains sont parmi les parties du corps les plus exposées aux éléments et aux divers désagréments qu’ils peuvent causer : gerçures et crevasses, coupures, brûlures, champignons et verrues, bactéries pouvant causer des panaris ou encore le soleil, pouvant marquer la peau de taches pigmentaires. Heureusement, de nombreuses huiles essentielles s’avèrent efficaces et utiles à leurs soins.

 

Gerçures et crevasses

La peau des mains est plus mince et donc plus fragile que celle des autres parties du corps. Aussi le froid de l’hiver peut-il contribuer à l’assécher et à l’abîmer à un point tel qu’elle puisse fendiller et parfois même saigner, surtout à la houppe des phalanges distales (là où l’on retrouve les empreintes digitales).

Dans de tels cas, le meilleur soutien pour les huiles essentielles sera les beurres végétaux, qui lieront leurs effets émollients aux propriétés réparatrices des huiles essentielles. Ces dernières seront incorporées aux corps gras à l’aide d’un pied mélangeur afin d’obtenir une texture lisse et riche, rendant le mélange plus pénétrant et thérapeutique.

Parmi les huiles essentielles les plus utiles dans le traitement de la peau abîmée des mains, retenons celles d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum), une huile essentielle cicatrisante majeure, et du bois de Hô (Cinnamomum camphora glavescens), régénératrice cutanée importante. Quant aux beurres végétaux, les plus réparateurs demeurent le beurre de karité et le beurre de mangue en raison de leurs grandes propriétés assouplissantes et émollientes permettant à la peau de retrouver son élasticité. Il est à noter que malgré sa grande popularité, le beurre de coco, à l’inverse, est le moins recommandé en raison des propriétés asséchantes de certaines de ses composantes.

 

Coupures

En cuisinant ou en travaillant, les mains sont particulièrement exposées à des risques de coupures qui, en plus d’être douloureuses, peuvent être source de prolifération bactérienne. Le premier réflexe sera de nettoyer la plaie en la lavant à l’eau et au savon naturel. Après l’avoir bien rincée et séchée, il s’agira de recourir à l’huile d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), reconnue pour ses grandes propriétés antibactériennes. Il suffira d’en déposer une ou deux gouttes pures, sur la coupure et autour, et de répéter l’opération trois fois par jour jusqu’à ce que la plaie soit refermée.

Une fois la plaie résorbée, une formule sera conçue afin d’éviter la formation d’une cicatrice visible, en mélangeant des huiles essentielles cétoniques cicatrisantes, telles que le cèdre de l’Atlas et l’hélichryse italienne, à de l’huile végétale de rose musquée. Bien sûr, ce protocole ne remplace pas les points de suture s’ils s’avèrent nécessaires, mais ces recommandations permettront d’accélérer la guérison de la peau.

 

Brûlures

Qui ne s’est jamais brûlé en sortant un plat du four ?

Avant même d’appliquer quoi que ce soit sur une brûlure, il est important de submerger la partie atteinte dans de l’eau froide. Vous pouvez remplir un saladier d’eau bien froide et y laisser tremper la main concernée. Cela aura pour effet de freiner la propagation de la brûlure des tissus qui continue à se produire après avoir été en contact avec la source de chaleur.

Par la suite, un mélange d’huiles essentielles de lavande aspic (Lavandula spicata) et de menthe poivrée (Mentha piperita) et de gel d’aloès sera appliqué quatre à cinq fois par jour sur la région atteinte.

Les huiles essentielles de lavande vraie (Lavandula angustifolia) et de lavande aspic s’avèrent parmi les plus efficaces pour apaiser les brûlures, et ce, peu importe leur origine (cuisine, soleil, etc.). L’huile essentielle de menthe poivrée, quant à elle, possède des propriétés rafraîchissantes bien connues du fait de sa richesse en menthol, qui calme et diminue les sensations de chaleur que dégagent les brûlures.

Si la brûlure est plus que superficielle, il est nécessaire de se rendre à l’urgence.

 

Mycoses

Tout comme ceux des pieds, les ongles des mains peuvent être infectés par des champignons. Les huiles essentielles les plus efficaces pour les traiter sont celles de palmarosa (Cymbopogon martinii) et d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia). Cette dernière, bien qu’elle soit particulièrement antibactérienne, est aussi une huile antifongique remarquable, surtout lorsqu’elle est couplée au palmarosa.

Les champignons se multipliant dans un environnement gras et humide, les huiles essentielles (qui ne sont pas grasses, malgré leur nom) seront appliquées pures, sans dilution. Seulement en dernier recours, si la peau est particulièrement hypersensible et réactive, les huiles essentielles pourront alors être diluées dans une huile végétale sèche, telle que le jojoba, par exemple.

 

Protection contre le panaris

Le panaris (le « mal blanc ») est une infection bactérienne qui se développe autour des ongles. Leur pourtour devient alors rouge, enflé et très douloureux. Les personnes qui se rongent les ongles ou qui manipulent régulièrement de l’argent sont plus susceptibles de développer un panaris. Cette infection peut sembler anodine, mais elle est à prendre au sérieux, car elle peut toucher jusqu’à l’os du doigt atteint, voire mener à l’amputation de celui-ci. Consulter un médecin en cas de suspicion de panaris.

Afin de se protéger de ce type d’infection, des huiles essentielles antibactériennes seront utilisées dans un gel désinfectant à appliquer régulièrement, particulièrement après avoir utilisé les transports en commun ou manipulé de la monnaie. L’avantage des molécules aromatiques antibactériennes en comparaison avec les molécules synthétiques est qu’elles ne provoquent pas de résistance bactérienne, comme il a été observé avec le triclosan, par exemple.

 

Taches pigmentaires

Avec le visage, les mains sont les parties du corps sur lesquelles des taches pigmentaires apparaissent le plus rapidement. Qu’elles soient liées à l’âge ou à l’exposition au soleil, le choix des huiles essentielles demeurera le même. Parmi les huiles possédant des propriétés anti-pigmentaires, notons celles de céleri (sem.) (Apium graveolens) et de carotte (sem.) (Daucus carota). Concernant l’huile de céleri, il est important de choisir celle obtenue des semences et non des racines, car cette dernière aura des effets photosensibilisants, rendant la peau sensible aux rayons du soleil et pouvant au contraire provoquer des taches pigmentaires.

Ces huiles essentielles seront mélangées à de l’huile végétale de ricin, qui offre également des propriétés anti-pigmentaires intéressantes. Appliquer le mélange deux à trois fois par jour, sur les taches, jusqu’à leur atténuation.

 

Formules et recettes aromatiques pour le soin des mains

 

Beurre fouetté aux huiles essentielles contre les gerçures

  • 50 g de beurre de karité
  • 50 g de beurre de mangue
  • 30 g (2 c. à soupe) d’huile végétale de jojoba
  • 15 gouttes de vitamine E
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de bois de Hô (Cinnamomum camphora glavescens)

Mélanger le tout au pied mélangeur en donnant de petits à-coups pour éviter que le moteur surchauffe. Déposer le mélange dans un pot en verre ou en plastique résistant à la chaleur et étiqueter. Utiliser aussi souvent que nécessaire, minimalement une fois par jour. Se conserve un an à la température de la pièce.

 

Formule d’huiles essentielles pour les coupures

  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile végétale de rose musquée
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) (Melaleuca  alternifolia)
  • 15 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlantique (Cedrus  atlantica)

Dans un flacon de 30 ml avec pipette, verser tous les ingrédients. Bien mélanger et étiqueter. Appliquer une fine couche sur la coupure, deux fois par jour. Se conserve six mois au réfrigérateur.

 

Gel apaisant pour les brûlures

  • 120 ml (½ tasse) de gel d’aloès
  • 1 pincée de gomme de xanthane
  • 50 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula spicata)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita)

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients à l’aide d’un pied mélangeur jusqu’à l’obtention d’un gel riche et onctueux. Verser dans un contenant à pompe et appliquer trois fois par jour (ou plus) sur les brûlures pour un effet rafraîchissant et apaisant immédiat. Se conserve un an au réfrigérateur.

 

Formule pour les mycoses des ongles

  • 100 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii)
  • 50 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia)

Verser les huiles dans un flacon d’huile essentielle de 5 ml. Bien mélanger et étiqueter. Déposer deux gouttes de ce mélange sur l’ongle atteint et répéter deux fois par jour. Veiller à ce que les mains soient propres et sèches avant d’appliquer les huiles essentielles. Poursuivre ce protocole pendant plusieurs semaines à plusieurs mois pour s’assurer que les champignons soient bien éliminés. Pour les personnes sujettes à ce problème, il est possible d’ajouter 30 gouttes de ce même mélange à ½ tasse de savon liquide naturel pour les mains afin d’assurer une protection au quotidien.

 

Gel désinfectant pour les mains

  • 120 ml (½ tasse) de gel d’aloès
  • 1 pincée de gomme de xanthane
  • 35 gouttes d’huile essentielle de bois de Hô (Cinnamomum camphora glavescens)
  • 35 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) (Melaleuca alternifolia)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia)

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients à l’aide d’un pied mélangeur, puis verser dans un contenant à pompe de 120 ml ou dans plusieurs plus petits (pour en apporter un avec soi dans le sac à main). Utiliser régulièrement pour assainir les mains. Se conserve un an.

 

Sérum taches pigmentaires

  • 15 ml (1 c. à soupe) d’huile végétale de ricin
  • 15 ml (1 c. à soupe) d’huile végétale de rose musquée
  • 25 gouttes d’huile essentielle de carotte (sem.) (Daucus carota)
  • 25 gouttes d’huile essentielle de céleri (sem.) (Apium  graveolens)
  • 5 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

Dans un bol, verser tous les ingrédients et bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois. Verser le mélange dans un contenant avec pipette de 30 ml et étiqueter. Appliquer une fine couche deux fois par jour sur les taches pigmentaires. Se conserve un an à la température de la pièce.