Un petit jardin dans ma maison, en toute saison !

Publié le 1 mars 2021
Écrit par Par Sylvie Leblanc, n.d.

Un petit jardin dans ma maison, en toute saison !
Zevia aout FR

Enfin, le printemps s’en vient, mes cuistots ! C’est peut-être la période au cours de laquelle vos parents et vos grands-parents prévoient les cultures et les semences pour le jardin à venir cet été. Avez-vous participé à l’élaboration du jardin familial par le passé ?

Je vous propose, dans la chronique du présent mois, un beau projet qui nourrira votre bedon, mais aussi, je l’espère, une passion en devenir. Et si on faisait un petit jardin dans la maison, pour annoncer le beau temps ?

Il y a plusieurs façons pas très compliquées de préparer et de déguster des aliments plus que frais et gorgés de nutriments pour votre santé, mes cuistots. Les germinations en sont un extraordinaire exemple.

C’est une façon amusante, et surtout très utile, d’avoir des aliments frais et qui sont une source de bienfaits à la maison, été comme hiver.

C’est une fascinante aventure et une belle façon de voir évoluer la nature. Vous pourrez voir grandir vos germinations et vos pousses du matin au soir ; c’est fou comme les petits bébés végétaux grandissent vite !

La culture des graines germées nécessite peu d’espace, et c’est possible même si l’on ne possède ni jardin ni terrasse.

 

Par quoi commencer ?

Voici les articles qu’il vous faut pour mettre de l’avant votre petite production de bébés aliments ou de germinations :

  • 1 ou 2 petits germoirs (deux c’est mieux, pour alterner) ou pots Mason, avec un filet très fin
  • Une assiette ou un plat pour égoutter les germinations
  • De petites semences de qualité biologique
  • Un bord de fenêtre ensoleillé
  • De l’eau à température pièce (autant que possible sans chlore, ou que vous avez eu la bienveillance de laisser reposer 24 heures dans un contenant d’arrosage)

Assurez-vous, mes cuistots, que vos germoirs sont bien nettoyés et stériles pour les utilisations suivantes (afin d’éviter des moisissures). 

 

Voici ce qui se produit lorsqu’on fait tremper les semences dans un pot et de l’eau :

Les semences sortent de leur période de repos (dormance) grâce au trempage dans l’eau. À cet égard, privilégiez l’eau pure, non chlorée et peu minéralisée, et à température ambiante.

Les graines vont se gorger d’eau : c’est l’amorce de la germination. Elles reprennent vie, comme la nature au printemps !

La durée de trempage varie selon la dureté de la graine. Le trempage imbibe les graines et les rend moins dures au toucher. Après le trempage, il faut bien égoutter l’eau du germoir. Prévoir environ quelques heures, voire une nuit, de trempage pour les petites graines selon votre sélection (voir le tableau de trempage ci-dessous).

Utiliser peu de semences au départ, car elles prennent de l’espace en poussant. 

Ne pas surcharger le récipient, pour que les semences puissent être bien aérées.

Les graines ont besoin d’eau, d’air et de chaleur pour se développer. 

Elles doivent être humidifiées tous les jours, elles sont donc rincées avec de l’eau, de préférence à température ambiante, et mises à égoutter. 

Mes cuistots, lorsque vous faites des germinations, c’est un peu comme pour votre animal de compagnie : il faut en prendre soin et leur donner de l’eau, bien les rincer matin et soir, et leur offrir votre présence bienveillante. Si la gentillesse et les bons soins sont bénéfiques aux humains et aux animaux, sachez, mes cuistots, que les plantes aussi réagissent positivement. 

Le rinçage élimine les inhibiteurs d’enzymes et est essentiel. Surtout, bien égoutter afin d’éviter la présence de moisissure.

L’eau de rinçage peut être récupérée et servir de fertilisant pour arroser les plantes de la maison, si vous aimez les plantes et avez le pouce vert.

Le germe apparaît au bout de quelques jours. Selon vos goûts et la variété de semences, elles peuvent être plus ou moins grandes. 

En général, elles se mangent crues, mais on peut les ajouter avant de servir un plat très chaud (par exemple, sur de la soupe, en fin de cuisson, quelques minutes après avoir arrêté le feu). 

Les haricots mungos sont ce que plusieurs appellent du « chop suey ». Ce sont des germinations de fèves mungos, populaires dans les mets asiatiques. Il existe aussi des fèves de soya germées, mais elles sont beaucoup plus grosses. Elles sont ajoutées à la toute fin de la cuisson des mets asiatiques.

Variété/

semence biologique

Heures de trempage Longueur de la pousse
à la récolte (cm)*
Délai
(jours)*
Alfalfa (luzerne) 4 – 8 2,5 – 4 3 – 7
Amande 12 0 1
Blé 12 0,5 – 1,5 2 – 3
Brocoli 4 – 6 2,5 4 – 6
Courge – citrouille 6 – 8 3 – 5  3 – 5
Cresson 0 – 1 3 – 4 3 – 7
Épinard 4 – 6 2 5 – 8
Fenugrec 6 – 10 1,5 – 2,5 2 – 5
Fève blanche ou de Lima 12 2,5 1 – 3
Haricot mungo (chop suey) 10 – 16 1 – 5 3 – 4
Kale (chou frisé) 4 – 6 2 – 5 4 – 6
Lentille 8 – 12 1 – 2,5 2 – 5
Maïs 12 – 20 3 -4  3 – 5
Millet entier 8 – 10 0,5 3 – 5
Poireau 10 – 12 3 – 4 10 – 15
Pois chiche 14 – 18 0,5 – 2,5 3
Pois  12 – 18 1,5 2 – 3
Radis 5 – 6 2,5 3 – 6
Roquette 4 – 6 2,5 4 – 6
Sarrasin décortiqué ½ – 1 0,5 4 -6
Sésame non décortiqué 4 – 6 0 – 0,5 1 – 2
Tournesol décortiqué 4 – 6 0 – 1,5  5 – 7
Trèfle 3 – 6 2,5 – 4 3 – 7

 

 

* Selon vos goûts ou la méthode de production (germination).

Où pouvez-vous ajouter des germinations dans vos menus de tous les jours ?

  • Sur vos potages, en garniture
  • Sur vos soupes , en garniture
  • Dans vos salades
  • Avec vos œufs pochés, le matin
  • Dans vos sandwichs et vos wraps
  • Dans vos smoothies verts
  • Sur vos canapés et vos petites bouchées
  • Sur vos bagels et vos tranches de saumon fumé ou votre gravlax

 

Les bienfaits des germinations sur la santé

Le site Psychomédia ainsi que l’Université Johns Hopkins, aux États-Unis, mentionnent que, pour certains enfants souffrant d’autisme, les pousses de brocolis auraient des effets bénéfiques. L’équipe de chercheurs du Brassica Chemoprotection Laboratory (organisme financé par des dons) a pu déterminer que les pousses de brocoli, en vertu de leur composition, pouvaient favoriser un changement et une ouverture vers le monde grâce à leurs composantes riches en sulforaphanes.  

Selon diverses sources, dont Science Daily et Proceedings of the National Academy of Sciences, les pousses de brocoli pourraient contenir de 20 à 50 fois plus de sulforaphanes ainsi que des composantes chimiques protectrices comparativement au brocoli mature. Dans les faits rapportés par l’équipe de chercheurs, « après 18 semaines, des améliorations rapportées concernaient les épisodes d’irritabilité, la léthargie, les mouvements répétitifs, l’hyperactivité, la présence cognitive, la communication, la motivation et le maniérisme. De 46 à 54 % des personnes ayant reçu les composantes ont présenté des améliorations notables des interactions sociales, des comportements aberrants et de la communication verbale, respectivement. » N’est-ce pas extraordinaire, mes cuistots, de constater que la consommation de petites germinations et de pousses de brocolis puisse avoir un tel effet sur le développement et la capacité intellectuelle ?  

Les pousses et les germinations sont donc des aliments de premier choix à consommer tous les jours, un peu partout dans l’assiette.

Pour savoir si vous allez aimer une variété avant de vous lancer dans l’aventure, de nombreux magasins d’alimentation santé vendent différentes variétés, et quelques bannières ont même des serres et les font sur place, c’est vraiment spectaculaire à voir. Plusieurs offrent aussi les semences et des germoirs pour vos premiers pas en tant que maraîchers ou jardiniers de bébés plants à l’intérieur.

Alors, n’hésitez pas à ajouter à votre alimentation de petites germinations ou des pousses. Souvenez-vous que ces dernières vous apportent tellement de nutriments qu’elles vous assureront de rester mentalement et physiquement brillants et « croustillants » ! De plus, vous aurez votre petit jardin en tout temps dans la maison.  

Si, comme moi, vous avez hâte de revoir la nature et de retrouver un jardin, ces tout petits bébés aliments vous offrent tellement ! Amusez-vous, mes cuistots, mangez bien et n’hésitez pas à recréer la vie des végétaux pour favoriser votre santé et votre plaisir gustatif, ainsi que ceux des gens que vous aimez. Bon printemps !